Vu de Norge aux Jeux #15 : l’argent olympique amer ?

Olympique

JEUX OLYMPIQUES – Nouveau : durant la quinzaine olympique de Pyeongchang, Nordic Magazine vous propose un rendez-vous quotidien, Vu de Norge spécial JO. Ou quand les Jeux sont vus et décryptés par les médias norvégiens.

 

  • Retour sur… le style Klæbo

A 21 ans, Johannes Høsflot Klæbo est reparti en Norvège hier avec trois médailles d’or dans ses bagages.

Mais ce héros du ski de fond scandinave est non seulement devenu le plus jeune triple médaillé d’or de la discipline, mais il a aussi révolutionné le style et la technique de ce sport.

Ce que les Norvégiens surnomment le « Klæbo-Rykket » ou « Klæbo-Klyvet » a permis au jeune athlète de faire une percée mondiale en quelques mois, devenant LE grand favori des Jeux, mais aussi de la course au globe.

Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympique, Jo d hiver, Montagne, Nordic mag, ski de fond, biathlon, combiné, saut

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Modica/NordicFocus.

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Modica/NordicFocus.

Une révolution qu’étudient attentivement les écoles de ski, mais aussi des chercheurs en sciences appliquées à l’Université Arctique de Norvège.

« Le transfert de poids est impressionnant, presque exagéré, explique Boye Welde, chercheur. La pression est rapide et forte et ça permet d’aller plus vite dans les bosses mais aussi d’appliquer une couche plus mince de fartage. Ainsi les skis glissent plus vite sur d’autres parties de la piste. »

Ces conclusions font partie d’un grand projet pour étudier les techniques des plus grands skieurs norvégiens. Elles ont ensuite été transmises à l’équipe nationale pour leur permettre de progresser encore.

ski de fond, Norvège, Jeux olympiques, sport, Klaebo, Norvège

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) –  Modica/NordicFocus.

 

« Mais attention, c’est une technique très exigeante, ce n’est pas pour tout le monde ! prévient Welde. Il est aussi vrai que les meilleurs athlètes sont souvent des pionniers. On a un exemple parfait avec Klæbo. » Si vous voulez donc devenir le futur champion du ski de fond, cette interview pour la NRK vous aura donné les clés pour réussir.

 


  •  Un argent amer

Après une course des plus étranges, la Suède s’impose sur le relais masculin devant la Norvège. Pourtant, cette nouvelle médaille d’argent a un goût amer pour certains des biathlètes scandinaves.

Biathlon, relais, jo hiver, Pyeongchang, Norvège

Lars Helge Birkeland (NOR) –  Manzoni/NordicFocus.

Biathlon, relais, jo hiver, Pyeongchang, Norvège

Tarjei Boe (NOR) –  Thibaut/NordicFocus.

Biathlon, relais, jo hiver, Pyeongchang, Norvège

Johannes Thingnes Boe (NOR) – Thibaut/NordicFocus.

Biathlon, relais, jo hiver, Pyeongchang, Norvège

Emil Hegle Svendsen (NOR) – Thibaut/NordicFocus.

Pour Emil Hegle Svendsen particulièrement. « Je regrette tellement ce dernier tir, avoue-t-il à l’arrivée. La Suède mérite vraiment le titre, ils n’ont pas craqué. Moi, je n’ai pas assuré, je suis tombé dans un cercle vicieux sur le dernier tir. »

Tir qui lui vaut un tour de pénalité et fait abandonner à la Norvège toute prétention à l’or olympique. « On fait les montagnes russes émotionnelles, ajoute Svendsen. On passe de l’or à l’argent, c’est un peu dur mais on en est content quand même, ça reste mieux qu’à Sochi où l’or s’est transformé en 4e place. »

Biathlon, relais, jo hiver, Pyeongchang, Norvège

Lars Helge Birkeland (NOR), Tarjei Boe (NOR), Johannes Thingnes Boe (NOR), Emil Hegle Svendsen (NOR) – Manzoni/NordicFocus.

Tarjei Bø, deuxième relayeur aujourd’hui après que la course ait été lancée par Lars Helge Birkeland, n’en veut absolument pas à son coéquipier : « on le sait, c’est celui qui s’en sort le mieux face au vent qui l’emporte, se contente-t-il de dire. Emil a vraiment eu des conditions difficiles, il ne pouvait rien faire. »

Johannes Thingnes Bø, lui, préfère féliciter leurs adversaires et vainqueurs du jour plutôt que de s’attrister sur la perte de la médaille d’or : « ils ont été incroyables, seule la Suède ne fait pas de tour de pénalité aujourd’hui dans les nations de tête alors je leur tire mon chapeau », dit-il à la NRK.

Pour Svendsen, cette course était sa dernière aux Jeux puisque le Norvégien l’a d’ores et déjà annoncé : il ne rempilera pas pour 4 ans. « C’est vrai que c’est difficile de finir comme ça mais je ne peux pas dire que je manque mes Jeux, j’ai 3 médailles cette année, 8 en tout, c’est plutôt pas mal », conclut-il.

 


  •  L’équipe du 30 km

Dimanche, on retrouvera sur le 30 km féminin de fond les Norvégiennes Marit Bjørgen, Ingvild Flugstad Østberg, Raghnild Haga et Heidi Weng. Elles auront la lourde charge d’aller prendre une ou plusieurs médailles olympiques sur la dernière épreuve de fond féminine de Pyeongchang.

Marit Bjørgen, tout particulièrement, visera l’or individuel qu’elle n’a pas encore réussi à avoir lors de cette olympiade et qui lui permettrait d’égaler le record de ses compatriotes Ole Einar Bjørndalen et Bjørn Dæhlie en comptabilisant huit titres olympiques dans toute sa carrière. « Je suis très contente de mes médailles mais mon but était de prendre un or individuel, il faut que j’atteigne cet objectif », explique-t-elle à la NRK.

Ski de fond, Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympiques, Jo d’hiver, Montagne, Nordic mag, une,

Marit Bjoergen (NOR) – Modica/NordicFocus.

 


  •  Et ailleurs ?

Pour le dernier vendredi des Jeux olympiques, les Norvégiens prennent une petite pause en ne s’engageant qu’en biathlon où ils remportent l’argent et en patinage de vitesse.

Dans cette discipline, au 1000 m masculin, Havard Lorentzen remporte aussi la médaille d’argent, portant le total du nombre de médailles norvégiennes à Pyeongchang à 37 (13 d’or, 14 d’argent, 10 de bronze), soit autant que le record américain.

 


  •  Hors piste

Passez un petit moment avec Emil Iversen dans le dernier numéro du Vinter-LOL par la NRK. Vous pourrez profiter d’un petit moment à vous faire bichonner avant de rencontrer Henrik Kristoffersen, de chanter avec les sauteurs norvégiens et d’assister à la course de ski de fond la plus courte au monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.