Desthieux : «J’étais dans une mauvaise passe»

Après un début de saison loin de ses attentes, le biathlon de l’Ain Simon Desthieux s’est rassuré ce samedi à l’occasion du Samse national tour. Confidences avant d’attaquer la coupe du monde d’Oberhof où il disputera de nouveau le relais.
Simon Desthieux, comment vous sentez-vous avant d’entamer l’année 2015 avec la coupe du monde d’Oberhof cette semaine ?
Plutôt bien, les deux semaines à la maison m’ont fait le plus grand bien. Je me suis dans un premier temps reposé, ai profité des bons temps des fêtes en famille puis dans un second, préparé afin d’arriver un peu plus en forme à Oberhof.
On connaît la ferveur des Allemands pour le biathlon. Cette étape a-t-elle une place à part dans le calendrier de la saison ?
C’est bien sûr une étape phare du biathlon pour son ambiance plus que pour les bonnes conditions de courses, mais cette année s’annonce pas si mal du point de vue conditions de neige (pour une fois).
A Hochfilzen, c’était le podium que j’attendais depuis un moment
Vous arrivez en Allemagne 43e du classement général de la coupe du monde. Est-ce conforme à vos attentes ?
Non, pas du tout. J’ai eu beaucoup de mal sur les coupes du monde de décembre, je ne me sentais pas très bien physiquement et le tir n’allait pas bien. Donc forcément, ça ne fait pas de bons résultats. Maintenant, tout va mieux et j’ai vraiment hâte que les courses arrivent.

La première partie de la coupe du monde a toutefois été marquée par votre premier podium avec le relais tricolore à Hochfilzen. Qu’avez-vous ressenti en montant sur la boîte ?
Ce fut vraiment sympa de pouvoir faire un podium en l’honneur d’Alexis, qui nous a annoncé la fin de sa carrière la veille, de pouvoir partager de si bons moments avec l’équipe.  C’était le podium que j’attendais depuis un moment !
Le staff français fera tourner l’effectif du relais et laissera Martin Fourcade au repos pour Oberhof. Voilà une opportunité de bien figurer de nouveau…
Nous avons une belle équipe, et nous avons envie de montrer que nous pouvons faire de très belles choses avec une équipe différente de d’habitude.
Individuellement, vous cherchez encore votre meilleur niveau notamment en tir. Quel premier bilan faites-vous des étapes d’Ostersund et d’Hochfilzen ?
J’étais pris dans une mauvaise passe, et il est difficile d’en sortir. J’ai bien retravaillé pendant Noël, et maintenant tout va mieux.

Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.