Développement durable : les engagements de la Transjurassienne

 

Depuis maintenant trois ans, La Transjurassienne s’inscrit dans une démarche éco-citoyenne avec des courses toujours plus respectueuses de l’environnement. Elle a d’ailleurs remporté, en 2011, le 3e prix au Trophée EcoSport, distinguant les manifestations qui s’engagent pour le développement durable !

Cette démarche environnementale sera accentuée lors de cette 34e édition et passera par une sensibilisation encore plus marquée auprès des participants. L’engagement social et solidaire résonnera également sur le parcours avec des actions menées en faveur de La Sapaudia pour le don de moelle osseuse et à travers des aménagements spécifiques à l’arrivée pour les personnes à mobilité réduite. 

Dans un souci constant de communication et d’informations, Trans’Organisation s’engage en tenant à jour « un tableau de bord » téléchargeable sur www.transjurassienne.com, rubrique présentation, qui permettra aux internautes de visionner en direct les actions menées en faveur du développement durable sur l’édition 2012 en plus d’infos supplémentaires (gestion des déchets, conditions d’enneigement, nombre d’inscrits, participation étrangère et française…).

 

Repas locaux et vaisselle biodégradable”


Pour une course toujours plus raisonnée, La Transjurassienne améliore à chaque édition ses actions de sensibilisation auprès de ses milliers de participants. Il s’agira de mieux encourager les fondeurs et le grand public, au tri sélectif sur l’ensemble de la course et autour des points de ravitaillements et des restaurants coureurs. Sur le terrain, cela va se traduire pas l’utilisation systématique de vaisselles biodégradables et de matériel réutilisable (ecocup, plateaux, signalétique, etc.).

 

Remassage des déchets avec des collégiens”


Dans la continuité d’action éducative, le ramassage des déchets après la course sera initié par le collège de Saint-Laurent-en-Grandvaux. De plus, pour réduire son empreinte carbone et privilégier l’économie régionale, tous les « repas coureurs » seront élaborés à partir de produits locaux.

Afin de réduire la fréquentation de véhicules de particuliers sur les sites de départ et d’arrivée, Trans’Organisation va favoriser l’utilisation des transports en commun avec la mise à disposition de nombreuses navettes pour transporter les participants avant et après leur course. Dans la ville de Morez, des navettes reliant les parkings à l’Espace Lamartine faciliteront l’accès au Salon du Nordique les vendredi 10 et samedi 11 Février 2012.