Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ukraine, Russie, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
La guerre en Europe - Adobe Stock

Ski nordique

DIRECT – Conflit Russie/Ukraine : les conséquences pour le nordique

La guerre entre la Russie et l’Ukraine a des répercutions pour le nordique. Nordic Magazine vous propose de retrouver ici toutes les informations en lien avec cette dramatique actualité.

Jeudi 24 février, l’Ukraine s’est réveillée en guerre. La Russie a procédé à des frappes aériennes et a engagé l’entrée de forces terrestres depuis le nord, l’est et le sud du pays.

Nordic Magazine vous propose de retrouver ici toute l’actualité nordique en lien avec cette invasion.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Thomas Bach explique pourquoi les Russes et Biélorusses sont exclus des compétitions

VENDREDI 20 MAI 18:35. Le président du CIO, Thomas Bach, s’est exprimé ce vendredi, lors d’un nouveau sommet, sur la guerre en Ukraine et explique les raisons qui l’ont poussé à exclure les Russes et Biélorusses des épreuves. « Il s’agit de mesures de protection, pas de sanctions », estime-t-il. PLUS D’INFOS

Des compétitions pour Russes et Biélorusses en biathlon

MERCREDI 18 MAI 13:06. Ce mercredi, Viktor Maigurov, président de l’Union russe de biathlon, et Andrian Tsybulski, patron du biathlon biélorusse, ont signé, à Moscou (Russie), un accord de coopération de quatre ans. Pour les deux fédérations suspendues par l’IBU depuis l’invasion russe de l’Ukraine, cela leur permet de mettre en place des compétitions impliquant des biathlètes venus des deux pays. PLUS D’INFOS

Khrystyna Dmytrenko, championne olympique de la jeunesse en 2016, a aussi pris les armes

LUNDI 16 MAI 17:59. Âgée de 22 ans et championne olympique de la jeunesse en 2016, la biathlète ukrainienne Khrystyna Dmytrenko a décidé de prendre les armes pour défendre son pays. « Je tire habilement, donc les occupants [russes] n’auront aucune chance, lance-t-elle. Même si je change temporairement ma carabine de biathlon en mitrailleuse, je me battrai jusqu’au bout, quelle que soit l’arme entre mes mains, que je sois en compétition ou dans l’armée ! Nous allons gagner ! » PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Passe d’armes entre Russes et Scandinaves

VENDREDI 13 MAI 09:17. Frida Karlsson pense que l’exclusion des athlètes russes doit continuer. « C’est la seule chose que nous puissions faire, c’est notre façon de prendre position contre la Russie » , estime la fondeuse suédoise dans les colonnes de Skaraborgs Allehanda. Dans les médias russes, Vetle Sjaastad Christiansen a, lui, été critiqué pour ses propos contre Veronika Stepanova. Il avait déclaré « choquant » le soutien de la skieuse à Vladimir Poutine. PLUS D’INFOS

Les habitants nettoient le centre de ski de Tchernihiv, bombardé en mars

12:06. Détruit il y a quelques semaines par les bombes russes, le centre de ski de Tchernihiv (Ukraine), sorte de Prémanon ukrainien, est actuellement nettoyé par les habitants de la ville, résilients. PLUS D’INFOS

En choisissant d’aller en stage en Crimée, l’équipe russe est fortement critiquée

O8:31. Alexander Bolshunov et ses coéquipiers vont effectuer leur premier stage en Crimée, qui a été rattachée à la Russie en 2014. En pleine conflit en Ukraine, le choix de cette destination est perçu comme une « provocation ». PLUS D’INFOS

Skigo ne lâche pas Alexander Bolshunov

VENDREDI 29 AVRIL 07:50. Contrairement à d’autres marques qui ont choisi de se détourner des athlètes russes, l’entreprise suédoise Skigo poursuit son contrat avec Alexander Bolshunov. PLUS D’INFOS

Le Parlement letton interdit à ses athlètes de participer à des compétitions en Russie et Biélorussie

JEUDI 28 AVRIL 18:31. Ce jeudi 28 avril, la Saeima, le Parlement letton, a décidé, suite à l’invasion de l’Ukraine, d’interdire aux aux athlètes de son pays de « participer à des compétitions sportives qui se déroulent en Russie ou en Biélorussie ».

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Vladimir Poutine dénonce l’exclusion des athlètes russes

MERCREDI 27 AVRIL 9:17. Lors de cette même cérémonie, Vladimir Poutine a dénoncé l’exclusion des athlètes russes à la suite de l’invasion de l’Ukraine. « Le sport est toujours à part, nos sportifs ont été discriminés simplement pour des raisons politiques, a-t-il estimé. C’est quelque chose d’incompatible avec les principes de l’olympisme. »

Veronika Stepanova défend Vladimir Poutine

MARDI 26 AVRIL 22:00. Au cours d’une cérémonie au Kremlin, la fondeuse Veronika Stepanova a soutenu Vladimir Poutine qui la recevait. Sur l’antenne de Match TV, elle a déclaré, sans citer précisément la guerre en Ukraine : « Nous sommes sur la bonne voie, nous allons certainement gagner, tout comme nous avons gagné aux Jeux olympiques. » PLUS D’INFOS

Alexander Bolshunov ne verra pas Poutine

8:12. Alexander Bolshunov ne va pas rencontrer Vladimir Poutine en même temps que les autres médaillés russes des Jeux olympiques de Pékin. PLUS D’INFOS

Des cartes signées par Sturla Holm Lægreid pour le peuple ukrainien

VENDREDI 22 AVRIL 6:16. En ce printemps, Sturla Holm Lægreid a mis en vente sur son site Internet des cartes autographiées à son effigie. « Les bénéfices serviront à aider les personnes touchées par la guerre en Ukraine », écrit le champion norvégien de biathlon, vainqueur du relais lors des Jeux olympiques de Pékin 2022 il y a deux mois. PLUS D’INFOS

Denis Spitsov au cœur d’une polémique

JEUDI 21 AVRIL 10:00. Dimanche, Vladimir Poutine doit recevoir les athlètes médaillés aux Jeux olympiques de Pékin. Selon la chaîne Telegram anonyme Nezygar, Denis Spitsov aurait voulu ne pas participer à cette rencontre. Une information démentie par le staff de la fédération russe de ski de fond. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Les skis de fond vont-ils manquer ?

MERCREDI 20 AVRIL 09:26. Selon Cross Country Ski Areas Association travaille avec Snow Sports Insights, invasion russe de l’Ukraine pourrait avoir des répercussions importantes sur le marché du ski de fond dans le monde. C’est que Fischer possède une unité de production à Moukatchevo, à 200 km des bombes et des missiles. De cette usine sortent 60% des skis de la marque autrichienne, mais aussi ceux d’autres équipementiers comme Rossignol, Alpina, Scott et Dynafit. PLUS D’INFOS

Dmytro Pidruchnyi et les autres biathlètes ukrainiens engagés dans la guerre pourraient être libérés pour préparer l’hiver prochain

VENDREDI 15 AVRIL 12:46. Alors que la guerre fait toujours rage en Ukraine, les biathlètes de l’équipe nationale engagés dans les forces armées pourraient être libérés afin de se préparer pour l’hiver à venir. PLUS D’INFOS

Les anciennes biathlètes russes ne disputeront plus de courses pour l’Ukraine

MERCREDI 13 AVRIL 18:49. Ce mercredi, la Fédération ukrainienne de biathlon a annoncé sur son site Internet que Olga Abramova, Ekaterina Bekh et Oksana Moskalenko, trois biathlètes d’origine russe, avaient été licenciées de l’équipe nationale d’Ukraine, officiellement parce qu’elles n’ont pas « remplies les critères » établis en interne. Officieusement, leur pays d’origine qui pose problème. PLUS D’INFOS

Sous la pression publique, le président de la Fédération ukrainienne de biathlon démissionne

18:27. Après avoir fait rapatrier deux biathlètes d’origine russe au pays au début de la guerre, Volodymyr Brynzak, le patron du biathlon ukrainien, a démissionné. Un nouveau président sera nommé en mai. PLUS D’INFOS

Pas de voitures de luxe pour les médaillés russes de Pékin 2022

MARDI 12 AVRIL 09:50. C’est l’une des conséquences inattendues des restrictions qui touchent la Russie depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine : les médaillés aux Jeux olympiques de Pékin ne recevront pas de BMW comme ceux qui avaient brillé à Tokyo. A la place, ils se verront remettre de l’argent. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

La candidature de la Russe Elena Välbe divise

DIMANCHE 10 AVRIL 16:35. La présidente de la fédération russe de ski de fondElena Välbe, a déclaré qu’elle postulait à sa réélection en tant que membre du conseil d’administration de la Fédération internationale de ski (FIS). « Je condamne fermement sa candidature », a réagi Markku Haapasalmi, le président de la fédération finlandaise de ski, dans les colonnes d’Ilta-Sanomat. PLUS D’INFOS

L’Association mondiale des olympiens s’oppose à l’exclusion systématique des athlètes russes

JEUDI 7 AVRIL 11:57. Dans un communiqué, l’Association mondiale des olympiens s’est opposée à l’exclusion systématique des athlètes russes des compétitions internationales, prônant une solution individuelle. PLUS D’INFOS

La réponse de Dmytro Pidruchnyi à l’interview de Simon Fourcade dans les médias russes

LUNDI 4 AVRIL 6:06. L’interview accordée vendredi dernier par Simon Fourcade à nos confrères russes de Match TV a fait grand bruit. Expliquant ne pas penser que l’exclusion des biathlètes russes, pas responsables de la situation actuelle en Ukraine, soit la « bonne décision », un avis selon lui partagé par son petit frère Martin, il s’est attiré les foudre des Ukrainiens. Au premier rang desquels on retrouve Dmytro Pidruchnyi, engagé dans la lutte armée pour sauver son pays. PLUS D’INFOS

Simon Fourcade fait la une en Russie

SAMEDI 2 AVRIL 6:01. Depuis quelques heures et une interview fleuve donnée au média sportif russe Match TV, Simon Fourcade, coach de l’équipe de France juniors de biathlon, fait la une des gazettes de la Fédération de Russie. C’est que le Catalan a pris position contre l’exclusion des biathlètes russes à la suite de l’invasion de l’Ukraine. PLUS D’INFOS

Une biathlète Ukrainienne au club des sports de La Féclaz

18:09. Depuis quelques jours, la biathlète ukrainienne Hanna Skrypko, alors que la guerre ravage actuellement son pays, est accueillie par le Club des Sports de La Féclaz, en Savoie. Âgée de 18 ans, elle a participé, cet hiver, à plusieurs courses de la Junior Cup et s’entraîne, en temps normal, à Tchernihiv (Ukraine), ville touchée par les frappes russes. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

L’IBU suspend les fédérations russes et biélorusses

MARDI 29 MARS 09:51. L’IBU a annoncé avoir « décidé à l’unanimité de suspendre les Fédérations nationales de Russie (RBU) et de Biélorussie (BiFB) avec effet immédiat ». La procédure avait été lancé le 17 mars. PLUS D’INFOS

Darya Blashko et Ana Bucik apportent leur aide à Tchernihiv

DIMANCHE 27 MARS 12:45. Touché par un bombardement, le site de Tchernihiv est à feu et à sang ces derniers jours. La biathlète ukrainienne Darya Blashko et la skieuse alpine slovène Ana Bucik ont préparé des cartons pour venir en aide aux personnes restées sur place.

La patronne du ski de fond russe inquiète pour ses athlètes

16:51. Elena Välbe a déclaré qu’une saison loin de la coupe du monde équivaudrait à « faire dix pas en arrière », pour ses athlètes. « Nous serions au bord du gouffre. PLUS D’INFOS

Pierre Mignerey espère revoir Alexander Bolshunov sur la coupe du monde

VENDREDI 25 MARS 10:15. Le patron du ski de fond à la FIS ne serait pas contre un retour des Russes à la compétition si l’occasion se présente. « Tout le monde a son opinion, mais j’espère que Bolshunov pourra revenir et concourir. Je souhaite que la coupe du monde de ski de fond soit un endroit où nous rassemblons les gens, pas les diviser », a-t-il déclaré à VG. PLUS D’INFOS

Darya Domracheva hostile au bannissement des athlètes russes et biélorusses

09:29. Dans un long message publié sur Instagram, l’ex-biathlète biélorusse Darya Domracheva estime qu’expulser les athlètes russes et biélorusses des compétitions internationales ne contribue pas « à résoudre le conflit militaire ». PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Pas de sanction pour Alexander Bolshunov

MERCREDI 23 08:13. Vendredi 18 mars, Alexander Bolshunov a participé au grand show de Vladimir Poutine au complexe olympique Luzhniki, à Moscou (Russie). « pour le moment, aucune sanction n’est prévue » à l’encontre du fondeur, aurait indiqué la fédération internationale de ski à la chaîne de télévision Match TV.

Le triple champion olympique s’était démarqué en n’arborant pas la lettre « Z » sur sa tenue, contrairement aux autres sportifs présents sur la scène.

Therese Johaug vend sa combinaison aux enchères au profit de l’Ukraine

MARDI 22 MARS 09:07. Therese Johaug a vendu aux enchères la combinaison dans laquelle elle a couru la Birkebeinerrennet, dimanche, en Norvège. Celle-ci a rapporté plus de 6000 euros qui ont été versé à Caritas Norway pour l’aide au peuple ukrainien. PLUS D’INFOS

Le centre de ski de Tchernihiv touché par un bombardement

09:46. Sur son site Internet, la fédération ukrainienne de biathlon a annoncé la destruction du centre de ski de Tchernihiv par un bombardement russe. PLUS D’INFOS

Lors du show patriotique de Vladimir Poutine, Alexander Bolshunov se démarque

SAMEDI 16 MARS 09:02. Vendredi, lors de la grand-messe patriotique donnée dans un stade Luzhniki de Moscou (Russie) pour célébrer le 8e anniversaire de l’annexion russe de la Crimée, les médaillés olympiques arboraient la lettre « Z » sur leur poitrine, à l’exception du fondeur Alexander Bolshunov. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Les biathlètes norvégiens aux couleurs de l’Ukraine

10:28. Lors des finales de la coupe du monde d’Oslo-Holmenkollen (Norvège), les biathlètes norvégiens arboreront un bandeau en soutien à l’Ukraine avec un cœur aux couleurs du drapeau national ainsi qu’un sponsor, la société de téléphonie mobile Ice, imprimé en bleu et jaune. PLUS D’INFOS

FOJE : de jeunes Ukrainiens à Vuokatti

VENDREDI 15 MARS 08:30. Quatre jeunes biathlètes ukrainiens participeront au Festival olympique de la jeunesse européenne (FOJE) qui se tiendra à Vuokkati, en Finlande, à partir du 20 mars. PLUS D’INFOS

L’IBU veut suspendre les fédérations russes et biélorusses

JEUDI 14 MARS 12:40. Après avoir interdit, il y a quelques semaines, aux biathlètes russes et biélorusses de participer aux compétition IBU après l’invasion de l’Ukraine, l’instance régissant le biathlon mondial a décidé, ce jeudi lors de la réunion de son conseil d’administration, d’« entamer les procédures de suspension des fédérations nationales de Russie et de Biélorussie avec effet immédiat ». PLUS D’INFOS

Le récit glaçant de Darya Blashko

12:22. Après Dmytro Pidruchnyi, Anton Dudchenko ou encore Anastasiya Merkushyna, une autre biathlète ukrainienne a pris la parole sur les réseaux sociaux concernant la guerre faisant actuellement rage dans son pays. Présente ces dernières semaines à Tchernihiv (Ukraine), ville du nord du pays pilonnée par l’aviation russe, elle a écrit un récit glaçant de son quotidien sur Instagram et Facebook. PLUS D’INFOS

Anastasiya Merkushyna part en guerre

MARDI 12 MARS 08:13. Dans une vidéo, Anastasiya  Merkushyna, biathlète ukrainienne de 27 ans, annonce avoir rejoint le corps des gardes-frontières de son pays. « Il est temps de le défendre », explique-t-il. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Vytautas Strolia brandit le drapeau ukrainien à l’arrivée de la mass-start

13:47. Le Lituanien Vytautas Strolia, 30e et dernier de la mass-start hommes de la coupe du monde de biathlon, à Otepää (Estonie), a agité les drapeaux de la Lituanie, de l’Estonie et de l’Ukraine à son arrivée. Une initiative qui a grandement été saluée par le public, qui l’a acclamé dans les derniers mètres de course. PLUS D’INFOS

Des comprimés d’iode pour les biathlètes norvégiens

SAMEDI 9 MARS 07:30. Sur recommandation des autorités norvégiennes, l’équipe nationale de biathlon a emporté à Otepää (Estonie), où elle participe à la coupe du monde de biathlon, des comprimés d’iode. PLUS D’INFOS

Festival olympique de la jeunesse européenne : la Russie dépose un recours

VENDREDI 8 MARS 08:16. Le comité olympique russe a annoncé dans un communiqué avoir adressé un recours au Tribunal arbitral du sport de Lausanne ( Suisse) contre la décision du CIO en date du 2 mars 2022 excluant les athlètes russes du Festival olympique de la jeunesse européenne (FOJE) qui doit se dérouler du 10 au 25 mars à Vuokatti (Finlande).

Anastasiia Laletina renonce aux Jeux paralympiques pour venir en aide à son père, capturé par l’armée russe

15:44. La parabiathlète Anastasiia Laletina renonce aux Jeux paralympiques pour secourir son père. La Fédération paralympique ukrainienne a annoncé que l’athlète de 19 ans prenait l’avion pour rejoindre la Pologne, avec effet immédiat. « Elle était très contrariée et ne pouvait pas participer aux compétitions », a déclaré l’organisation dans des propos repris par SportBladet. PLUS D’INFOS

Le biathlète Erik Lesser confie son compte Instagram à Sergiy Stakhovsky

15:27. Erik Lesser a décidé de permettre à des sportifs ukrainiens de s’adresser à ses nombreux fans russes via ses réseaux sociaux pour que ceux-ci prennent conscience de ce qu’il se passe en Ukraine. Après la biathlète Anastasiya Merkushyna, l’Allemand a confié les clefs de son compte Instagram au tennisman Sergiy Stakhovsky. « C’est mon Kiev. Comme vous pouvez le voir, ce ne sont pas des bâtiments militaires. Les missiles russes tuent des civils ici », écrit le joueur de 36 ans montrant la photo d’un immeuble détruit. Et de lancer : « Ramenez vos soldats à la maison. » Sergiy Stakhovsky a disputé l’Open d’Australie il y a quelques semaines. Depuis, alors qu’il vit en Slovaquie, il a rejoint l’armée de réserve pour défendre son pays.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Alexander Bolshunov supprime ses posts contestés sur Instagram

JEUDI 7 MARS 06:00. Le fondeur russe Alexander Bolshunov a supprimé hier la photo controversée où il apparaissait sur Instagram avec une combinaison de l’Union soviétique de 1980.

Une vidéo faisait également partie du message a elle aussi été retirée.

L’AMA condamne l’invasion russe de l’Ukraine

17:54. Dans un communiqué publié ce mardi, l’Agence mondiale antidopage (AMA) explique condamner « cet acte d’agression de la part de la Russie » et être « solidaire avec le peuple ukrainien en ces temps extrêmement difficiles et dangereux ». De plus, l’instance dirigée par le Polonais Witold Banka indique que l’Organisation nationale antidopage ukrainienne (NADC) a dû temporairement interrompre ses activités à cause de la guerre.

L’Ukraine brille aux Jeux paralympiques malgré la guerre

17:17. Depuis maintenant quatre jours, les para athlètes ukrainiens de ski nordique réalisent un carton sur les pistes et le pas de tir de Zhangjiakou (Chine). C’est qu’ils y ont déjà glané dix-sept médailles dont six en or et trois triplés. Mais ces exploits ont lieu dans un contexte bien particulier : celui de la guerre faisant rage au pays où la Russie tente d’envahir les frontières nationales. PLUS D’INFOS

Eduard Latypov tourné vers les courses russes

08:52. Le biathlète russe Eduard Latypov dit avoir fait son deuil de la coupe du monde d’où il a été exclu en même temps que toute l’équipe russe. « Bien sûr, c’est dommage que nous n’ayons pas réussi à concourir pour le classement général, mais nous avons des compétitions internes où on peut faire nos preuves », a-t-il déclaré sur Match TV. En particulier les championnats nationaux qui se dérouleront du 30 mars au 3 avril à Tyumen. Il a également indiqué n’avoir eu aucun contact avec des compétiteurs étrangers, concentrés, selon lui, sur la fin de la saison.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Les besoins des Ukraniens d’Odessa

MARDI 8 MARS 08:43.  La famille du biathlète Lucas Fratzscher, triple médaillé aux récents championnats d’Europe à Arber (Allemagne), héberge chez elle une Ukrainienne, Antonina Zelenina, qui a fui Odessa, le port de la mer Noire. Sur son compte Instagram, il énumère tout ce qu’il manque aux habitants d’Odessa pour tenir face à l’attaque annoncée de l’armée russe. PLUS D’INFOS

Erik Lesser a perdu des abonnés russes sur Instagram

14:41. Après avoir laissé les commandes de son compte Instagram à Anastasiya Merkushyna pour montrer la réalité de la guerre en Ukraine, Erik Lesser a expliqué à la NRK avoir perdu 10 000 abonnés russes. « J’espère que je pourrai demander à un autre sportif de reprendre mon compte cette semaine pour montrer de nouveau la vérité », indique-t-il encore.

L’appel à l’aide d’Artem Pryma

11:18. Ce lundi matin, le biathlète ukrainien Artem Pryma a publié une série de stories sur son compte Instagram. L’homme aux 246 départs en coupe du monde débute par annoncer vouloir « lancer un appel au monde entier, à tous ceux qui regardent et s’inquiètent de ce qu’il se passe en Ukraine en ce moment ». PLUS D’INFOS

Alexander Bolshunov espère revenir « dans un avenir proche »

08:38. Dans une dépêche de l’agence Tass, Alexander Bolshunov a évoqué son absence forcée du circuit international. « Bien sûr, cette situation est ennuyeuse, on sait pas que ce qu’il va se passer. J’espère que dans un avenir proche, tout ira mieux, tout rentrera dans l’ordre et que nous pourrons de nouveau participer », a-t-il déclaré. PLUS D’INFOS

Jens Burman surpris par ce qu’Alexander Bolshunov a publié sur Instagram

07:43. Le fondeur suédois Jens Burman n’a pas apprécié qu’Alexander Bolshunov s’affiche sur les réseaux sociaux dans la tenue de l’Union soviétique de 1980. « Il doit bien comprendre que ce n’est pas le moment d’écrire des trucs comme ça en ce moment. Ou alors c’est une déclaration de Bolshunov ? Je ne l’espère pas », a-t-il commenté sur la SVT.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Les inquiétudes de Tiril Eckhoff pour une famille ukrainienne

LUNDI 7 MARS 07:41. Ces derniers jours, la Norvégienne Tiril Eckhoff a pris des nouvelles de la famille de Vitaly Rudentsjuk, un de ses amis qui travaille pour la marque Fischer. Sa femme et son fils sont en train de quitter l’Ukraine en guerre. PLUS D’INFOS

Alexander Bolshunov fait référence à l’URSS de 1980

09:51. Samedi soir, puis dimanche matin, Alexander Bolshunov a publié des messages sur Instagram avec la tenue de l’équipe d’URSS des Jeux olympiques de 1980. Ceux-ci se sont déroulés à Lake Placid, aux États-Unis. Nous étions en pleine Guerre froide, dans un contexte international tendu qui n’est pas sans rappeler ce que vit l’Europe depuis plusieurs jours.  L’Union soviétique venait d’envahir l’Afghanistan le mois suivant pour soutenir militairement le régime communiste de Babrak Karmal.

De ces JO, l’histoire retient un match de hockey sur glace opposant l’URSS et les Etats-Unis qui se sont imposés 4-2. L’événement est passé à la postérité comme le « Miracle sur la glace », un fait d’armes que Sports Illustrated a désigné, en 2016, comme étant le plus grand moment dans l’histoire du sport. 

L’été suivant, 65 pays boycottaient les JO de Moscou.

La Russie organise un nouvel événement ski de fond

DIMANCHE 6 MARS 09:27. Dans un communiqué, la fédération russe de ski a annoncé créer, une compétition du 16 au 20 mars dans la région de Kirov (Russie), en lien avec le ministère des Sports. Le programme comprendra des sprints en styles classique et libre, un 10 et 15 km skate et des poursuites de même distance en style classique. Il s’agit d’une réponse à l’exclusion de son équipe de la coupe du monde.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Anastasiya Merkushyna parle à l’opinion russe depuis le compte Instagram d’Erik Lesser

15:24. Anastasiya Merkushyna est une jeune biathlète ukrainienne qui, depuis le compte Instagram d’Erik Lesser, raconte les atrocités de la guerre à la population russe. Un témoignage bouleversant. PLUS D’INFOS

L’IBU s’engage financièrement pour l’Ukraine

11:44. Ce samedi, l’Union internationale de biathlon (IBU) annonce s’engager financièrement pour le peuple ukrainien. Tous les dons à la Croix-Rouge (en cliquant ICI) jusqu’à 20 000 € seront doublés par l’IBU qui donnera l’argent à la Fondation du peuple ukrainien. L’opération s’arrêtera au soir des finales de la coupe du monde d’Oslo-Holmenkollen, le 20 mars prochain.

L’ancienne école d’Artem Pryma a été bombardée

7:59. Dans un post publié sur Instagram, le biathlète ukrainien Artem Pryma explique que l’école élémentaire bombardée ces derniers jours par les Russes à Tchernihiv (Ukraine) était celle où il a étudié plus jeune.

Le témoignage fort de l’Ukrainienne Yuliia Batenkova-Bauman

SAMEDI 5 MARS 6:38. Quatrième du sprint de para biathlon des Jeux paralympiques de Pékin 2022, l’Ukrainienne Yuliia Batenkova-Bauman a témoigné en zone mixte : « Je n’ai pas dormi depuis mon arrivée. Ils sont pris sous les bombes. Je n’arrêtais pas de penser à ça sur le parcours », a-t-elle expliqué.

Le biathlète Dmytro Pidruchnyi espère que « l’armée ukrainienne vaincra bientôt l’ennemi »

19:11. Ce vendredi, le biathlète ukrainien Dmytro Pidruchnyi, qui a mis, à 30 ans, sa carrière entre parenthèses pour défendre son pays face à l’invasion russe, s’est confié dans les colonnes du Parisien sur sa vie au sein de l’armée nationale. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Emilien Jacquelin s’exprime sur la guerre en Ukraine : « Cela me rend triste »

17:28. Pour Nordic Magazine, Emilien Jacquelin, après la troisième place du relais français sur la coupe du monde de biathlon de Kontiolahti (Finlande), est revenu sur la situation en Ukraine. PLUS D’INFOS

Halvor Egner Granerud va faire un don à La Croix-Rouge

15:24. Le sauteur norvégien Halvor Egner Granerud a décidé de verser à La Croix-rouge trois euros par point gagné d’ici la fin de l’année pour aider les réfugiés ukrainiens. PLUS D’INFOS

La prudence juridique de la FIS

14:49. Selon l’ancien skieur finlandais Martti Jylhä, qui est maintenant représentant des athlètes au conseil d’administration de la FIS, la Fédération internationale de ski a voulu s’assurer que, juridiquement, sa décision d’exclure Russes et Biélorusses ne pouvait pas être remise en cause devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Il l’a déclaré à TV2. PLUS D’INFOS

Un drapeau ukrainien sur le bandeau de Sivert Guttorm Bakken

14:43. Après le « NO WAR PLEASE » écrit sur les bandeaux des Norvégiennes jeudi lors du relais de la coupe du monde de biathlon de Kontiolahti (Finlande), Sivert Guttorm Bakken a colorié un drapeau ukrainien sur le sien.

Sivert Guttorm Bakken, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Sivert Guttorm Bakken (NOR) – Manzoni/NordicFocus

Le geste fort des Ukrainiens lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques

14:39. Lors du défilé des délégations de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Pékin 2022, les Ukrainiens ont levé le poing en signe de résistance face à l’invasion de leur pays par la Russie.

Madshus gèle toutes ses opérations en Russie et Biélorussie

11:06. La marque de skis Madshus annonce dans les colonnes de Langrenn.com geler toutes ses opérations en Russie et en Biélorussie. Nils Hult, le patron de la marque, ajoute d’Anastasiya Merkushyna, biathlète ukrainienne sous contrat avec Madshus, a été appelée pour réaliser son service militaire : « Elle n’est pas directement impliquée dans la guerre », note-t-il.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Anastasiya Merkushyna, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Anastasiya Merkushyna (UKR) – Manzoni/NordicFocus

Le Comité paralympique russe ne fait pas appel

10:59. Ce vendredi en matinée, à quelques heures de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Pékin 2022, le Comité paralympique russe (RPC) a annoncé qu’il ne ferait pas appel de la décision de l’IPC d’exclure les athlètes russes des compétitions. « Cela est empêché par l’article 2.9 de la section Jeux paralympiques des règles de l’IPC […] ainsi que l’absence dans la Constitution de l’IPC d’une clause d’arbitrage permettant au RPC de saisir le TAS pour régler les différends », est-il écrit dans un communiqué.

Alexander Bolshunov « choqué » par la dégradation du camion de fartage russe

08:43. Dans la nuit de mardi à mercredi, à Oslo (Norvège), le camion de fartage de l’équipe russe a été recouvert de drapeaux ukrainiens et de tags hostiles. A son arrivée à Moscou, la star russe Alexander Bolshunov a qualifié d’« indigne » cette dégradation. Il a ajouté être « choqué ». PLUS D’INFOS

Deux biathlètes ukrainiennes en coupe du monde à Otepää

VENDREDI 4 MARS07:42. Les sœurs Olena et Yuliia Hrdona, jeunes biathlètes ukrainiennes qui évoluent en Junior Cup, participeront à l’étape de coupe du monde d’Otepää, en Estonie, la semaine prochaine. PLUS D’INFOS

« Merci pour votre soutien », confie le biathlète ukrainien Anton Dudchenko à Nordic Magazine

20:01. Aujourd’hui, Nordic Magazine a pu entrer en contact avec le biathlète ukrainien Anton Dudchenko. Après les JO de Pékin, il est retourné dans son pays en guerre. Il se dit sensible de l’intérêt que porte le monde au destin du peuple ukrainien : « Merci pour votre soutien. » PLUS D’INFOS

La chaîne sportive Match TV n’a pas diffusée les finales du sprint de Drammen

18:13. La chaîne de télévision sportive Match TV a diffusé les qualifications, mais pas les finales du sprint de Drammen (Norvège) auxquels ne participaient pas les Russes. Ceux-ci ont été exclus de la coupe du monde de ski de fond. PLUS D’INFOS

Les Rousses ont voulu organiser les finales de la coupe du monde de ski de fond

18:09. Après l’annulation des finales de la coupe du monde de ski de fond à Tyumen (Russie) à la suite de l’envahissement de l’Ukraine, la Station des Rousses (Jura), en collaboration avec Jura Ski Events, s’était positionnée, comme Östersund (Suède), pour récupérer l’événement. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

L’émotion des Norvégiennes après leur victoire sur le relais de Kontiolahti

17:31. Vainqueure du relais féminin de la coupe du monde de biathlon de Kontiolahti (Finlande), les Norvégiennes, qui arboraient un message de paix sur leur bandeau, étaient très émues au micro de la NRK : « Cela nous affecte beaucoup. Quand vous savez que des gens que vous avez vu il y a deux semaines doivent faire face à des bombes dans leur pays, vous pensez presque que ce n’est pas vrai », explique notamment, en larmes, Ingrid Landmark Tandrevold. PLUS D’INFOS

L’Ukraine en Chine pour les Jeux paralympiques, « un miracle »

16:41. Il y a quelques heures, lors d’une conférence de presse organisée à Pékin (Chine) au lendemain de l’arrivée de la délégation ukrainienne en Chine, Valeriy Sushkevych, président du Comité paralympique ukrainien a qualifié de « miracle » la venue de ses athlètes, selon des propos rapportés par RMC Sport.

« Notre objectif principal en venant ici, c’est de défendre notre pays avec l’ensemble de la communauté sportive internationale. Beaucoup de nos sportifs sont en permanence avec leurs smartphones pour suivre les informations et appeler leurs familles. C’est dur de concourir sereinement dans ces conditions, a-t-il ajouté. Nous considérons aujourd’hui qu’il y a deux lignes de front : une en Ukraine pour nos soldats et une ici à Pékin avec nous. »

Un bandeau « NO WAR PLEASE » pour les biathlètes norvégiennes

14:27. Ce jeudi après-midi, les biathlètes norvégiennes vont disputer le relais de la coupe du monde de Kontiolahti (Finlande) avec des bandeaux marqués de l’inscription « NO WAR PLEASE ». Aussi, un drapeau ukrainien a été planté dans la neige à côté du tapis n°1 du pas de tir.

Marte Olsbu Roeiseland, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Marte Olsbu Roeiseland (NOR) – Manzoni/NordicFocus
Ukraine, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Manzoni/NordicFocus

À Drammen, les pensées pour l’Ukraine sont partout

13:29. Sur le sprint classique de Drammen (Norvège), les drapeaux ukrainiens sont brandis par les supporters norvégiens et dans le stade. Les sponsors sont également aux couleurs ukrainiennes, comme les dossards des athlètes.

Des paillettes pour l’Ukraine

12:49. Mercredi soir, les biathlètes de l’équipe de France juniors engagés sur les relais des championnats du monde de Soldier Hollow (Etats-Unis) avaient des paillettes sur les joues. « C’était un petit signe pour montrer qu’on pense à ce qu’il se passe actuellement dans le monde, explique Oscar Lombardot, sacré avec ses coéquipiers, à Nordic Magazine. On voulait égayer cette situation si triste avec ce petit geste. » PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

La Fédération norvégienne de biathlon fait un don pour l’Ukraine

11:58. Sur Instagram, la Fédération norvégienne de biathlon annonce avoir fait un don de 25 000 couronnes (un peu plus de 2 500 euros) à la Croix Rouge norvégienne. Une somme directement destinée aux victimes de la guerre en Ukraine. « L’équipe nationale de biathlon est aux côtés de l’Ukraine », est-il écrit.

Marie-Amélie Le Fur « salue » la décision de l’IPC

11:06. Ce jeudi matin, lors d’une conférence de presse tenue depuis la Chine à laquelle Nordic Magazine a assisté, Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité paralympique et sportif français (CPSF) a réagi à la décision de l’IPC de revenir sur sa décision et d’exclure les para-athlètes russes et biélorusses des Jeux paralympiques de Pékin 2022. « Nous saluons cette décision que le CPSF souhaitait dans sa volonté que ces Jeux se tiennent en solidarité et en fraternité », explique-t-elle. PLUS D’INFOS

Pas de collaboration avec les Russes cet été pour Tero Seppälä

11:00. Le biathlète finlandais Tero Seppälä a pour entraîneur personnel le Russe Anatoli Hovantsev, qui est basé à Kontiolahti. Cet été, il devait effectuer un stage près de Saint-Pétersbourg. Le projet a été annulé. PLUS D’INFOS

Une minute de silence à Lenzerheide

10:32. Ce jeudi matin, juste avant le départ du sprint de l’IBU Cup de biathlon de Lenzerheide (Suisse), une minute de silence a eu lieu en hommage aux victimes du conflit russo-ukrainien. Le drapeau ukrainien est d’ailleurs hissé dans le stade helvète.

Le FOJE de Vuokatti sans les Russes et Biélorusses

09:39. Le Festival olympique de la jeunesse européenne (FOJE), programmé du 20 au 25 mars à Vuokatti (Finlande), se déroulera sans les athlètes russes et biélorusses, annoncent les Comités olympiques européens (COE). « Les COE prennent cette décision avec réticence en raison du jeune âge des athlètes concernés. Cependant, comme l’a déclaré le CIO,  »c’est un dilemme qui ne peut pas être résolu » », est-il écrit dans la communication.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Les Russes et Biélorusses ne participeront pas aux Jeux paralympiques

08:54. Alors que, mercredi, le Comité international paralympique avait pris la décision, allant à l’encontre de toutes les autres instances internationales, d’autoriser les athlètes russes et biélorusses à participer aux Jeux paralympiques de Pékin 2022 sous bannière neutre, il a fait machine arrière ce jeudi matin. PLUS D’INFOS

La présence des Russes et Biélorusses à Pékin crée des remous

JEUDI 3 MARS 07:24. La France était opposée à la présence des Russes et Biélorusses à Pékin. Le comité international en a décidé autrement. Elle dit vouloir respecter cette position. PLUS D’INFOS

Le long périple des fondeurs russes pour rentrer chez eux

18:25. Pour rentrer à Moscou, les fondeurs russes n’ont pas pu prendre un vol direct en raison de la fermeture de l’espace aérien. Ils ont dû passer par Kirkenes (Norvège) puis Mourmansk (Russie). PLUS D’INFOS

« L’essentiel est que nos athlètes participent aux compétitions », estime Pavel Rozhkov, président par intérim du Comité paralympique russe

18:17. Quelques heures après l’annonce de l’IPC d’autoriser les athlètes russes à participer aux Jeux paralympiques de Pékin 2022 sous bannière neutre, Pavel Rozhkov, président par intérim du Comité paralympique russe, a réagi pour RIA Novosti. « L’essentiel est que nos athlètes participent aux Jeux paralympiques. Le Comité paralympique russe accepte pleinement la décision de l’IPC et la mettra en œuvre, explique-t-il. Nous avons déjà commencé a appliquer les décisions : nous ne sommes plus en tricolore. »

Les Biélorusses participeront aux championnats de Russie de biathlon

15:52. L’Union russe de biathlon (RBU) annonce dans un communiqué que « les biathlètes de la République de Biélorussie participeront aux prochaines compétitions de la coupe et des championnats du Russie qui se tiendront à Oufa et Tyumen en mars et avril 2022 ». PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Les biathlètes préparent une « action » pour l’Ukraine

15:36. Dans les colonnes de la SVT Sport, le biathlète suédois Sebastian Samuelsson a annoncé qu’il se préparait, à Kontiolahti (Finlande) où une coupe du monde est programmé dès jeudi, une forme d’« action » en faveur des Ukrainiens. Rappelons que les biathlètes venus d’Ukraine ont mis un terme à leur saison après l’invasion de leur pays par la Russie. Dmytro Pidruchnyi est d’ailleurs engagé dans les forces armées.

La décision de l’IPC n’était celle « souhaitée » par le CPSF

14:22. En début d’après-midi, le Comité paralympique et sportif français (CPSF), qui avait demandé à l’IPC d’exclure la Russie et la Biélorussie plus tôt dans la journée, a réagi à la décision d’autoriser de ces deux pays à participer aux Jeux paralympiques de Pékin 2022 sous bannière neutre. « Cette décision, d’évidence difficile pour l’IPC n’était pas celle souhaitée par le CPSF. Mais à deux jours du début des compétitions, il est grand temps de se concentrer sur le sport, par égard et respect pour les athlètes », est-il notamment écrit.

Les Jeux paralympiques avec les Russes et Biélorusses… sous bannière neutre

12:31. Ce mercredi, à deux jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Pékin 2022, l’IPC, réuni via son conseil d’administration, a pris la décision d’accepter la participation des athlètes russes et biélorusses sous bannière neutre et sous l’abréviation NPA (athlètes paralympiques neutres). PLUS D’INFOS

Le camion de fartage des Russes vandalisé

11:50. Mercredi matin, le camion de fartage de l’équipe russe stationné à Oslo (Norvège) a été retrouvé vandalisé. Des drapeaux et des slogans pro-ukrainiens ont été tagués sur la remorque. PLUS D’INFOS

L’IBU bannit les athlètes russes et biélorusses

09:38. Le Bureau exécutif de l’Union internationale de biathlon (IBU), réuni mardi soir, a pris de nouvelles mesures contre la Russie et la Biélorussie. Alors que, depuis quelques jours, les athlètes venus de ces deux pays étaient autorisés, après l’invasion de l’Ukraine, à participer aux compétitions IBU sous bannière neutre, ils ont tout simplement été bannis « jusqu’à nouvel ordre ». PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Treize jeunes fondeurs ukrainiens réfugiés en Norvège

07:49. Jusqu’à dimanche, ils ont participé aux championnats du monde de ski de fond juniors/U23 à Lygna. Depuis, les treize jeunes Ukrainiens sont réfugiés à quelques kilomètres de Lillehammer (Norvège) avec leur staff composé de quatre personnes. Ils ne peuvent pas rentrer chez eux et sont très inquiets pour leurs familles. PLUS D’INFOS

Nouvelle charge de Vegard Ulvang contre la FIS

MERCRED2 MARS07:13. S’il est satisfait que la Fédération internationale de ski ait prononcé l’exclusion des athlètes russes et biélorusses, le Norvégien Vegard Ulvang, président du comité de ski de fond de cette même FIS, regrette que l’instance fédérale n’ait pas clairement condamné l’invasion de l’Ukraine par la Russie. « Cela en dit un peu sur la composition politique du Conseil du FIS. Je ne suis pas au courant des discussions qui y ont eu lieu, mais il est très intéressant qu’on ne puisse pas être plus clair dans une telle condamnation », affirme-t-il sur le site Internet de VG.

Le témoignage poignant de Bogdan Tsymbal

20:00. Bogdan Tsymbal, jeune biathlète ukrainien de 24 ans, est réfugié avec sa femme et son bébé dans une cave non loin de la frontière russe. La famille résiste « avec le froid d’un côté et la peur que la maison soit touchée par un missile et un obus de l’autre ». PLUS D’INFOS

L’Ukraine en partance pour les Jeux paralympiques

16:39. Natalia Garach, porte-parole du Comité ukrainien des sports paralympiques, a annoncé au média local Public Sports que la totalité des Ukrainiens, vingt athlètes et neuf guides, étaient en partance pour l’empire du Milieu. « L’équipe n’est pas en Ukraine et nous ne dirons pas où nous sommes. J’espère que nous serons à Pékin demain », précise-t-elle. PLUS D’INFOS

L’Association norvégienne de ski « soulagée »

14:28. Quelques minutes après l’officialisation de la décision de la FIS d’exclure les athlètes russes et biélorusses de ses compétitions, l’Association norvégienne de ski s’est dite « soulagée ». « Lors des compétitions, nous souhaitons rendre visible la condamnation des violations fondamentales du droit international commises contre l’Ukraine et les Ukrainiens », ajoute Erik Roeste, président de la NSF.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Il a été évoqué, lundi soir, l’impression des couleurs ukrainiennes sur les dossards utilisés cette semaine à Drammen, Lillehammer et Holmenkollen.

La FIS interdit les compétitions aux Russes et Biélorusses

13:49. Après de longs jours de tergiversassions, la Fédération internationale de ski (FIS) a pris la décision, via son Conseil réuni ce mardi matin, d’interdire de ses compétitions les athlètes russes et biélorusses. PLUS D’INFOS

Les Russes quittent la Norvège

11:42. Ce mardi, en fin de matinée, Yuri Borodavko, coach de l’équipe nationale russe de ski de fond, a annoncé à la NRK que lui et ses fondeurs allaient quitter la Norvège. « Notre saison internationale est terminée », précise-t-il. PLUS D’INFOS

La Norvège ne peut pas exclure les Russes, affirme Michel Vion

11:14. « La fédération norvégienne de ski peut exprimer qu’elle ne souhaite pas la participation russe et biélorusse, mais elle ne peut pas leur interdire de participer », a déclaré le Français Michel Vion, secrétaire général de la FIS, à la NRK.

« Pour garantir des compétitions équitables et inclusives lors de tous les événements de la FIS, les fédérations nationales et les organisateurs locaux ne doivent pas exclure les pratiquants pour des raisons de sexe, de race, de nationalité ou d’orientation sexuelle », avait rappelé lundi la Fédération internationale de ski dans un message adressé à la télévision publique.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

La Norvège met la FIS au pied du mur

10:30. Dans un communiqué, la fédération norvégienne de ski a indiqué avoir prévenu la Fédération internationale de ski qu’elle n’accepterait aucun Russe, ni Biélorusses lors des compétions devant se dérouler en Norvège et ce, « quelle que soit la position de la FIS ». PLUS D’INFOS

L’Ukrainien Dmytro Pidruchnyi donne de ses nouvelles

08:56. Le biathlète ukrainien Dmytro Pidruchnyi et le combiné Dmytro Mazurchuk ont rejoint la Garde nationale dans la ville de Ternopil. La télévision norvégienne NRK a réussi à entrer en contact avec eux. « Nous ne craignons rien », a rassuré le champion du monde de la poursuite à Östersund (Suède) en 2019. PLUS D’INFOS

Des logos jaune et bleu

07:55. Coop Norway, sponsor de la coupe du monde de ski de fond, a annoncé qu’elle allait mettre ses logos aux couleurs jaune et bleu du drapeau ukrainien. Elle espère que les Russes refuseront de les porter. PLUS D’INFOS

Le tremplin d’Oslo aux couleurs de l’Ukraine

MARDI 1ER MARS 06:05. Il n’y a pas que la Tour Eiffel qui a adopté les couleurs jaune et bleu du drapeau ukrainien. Le tremplin d’Holmenkollen, à Oslo (Norvège), a lui aussi revêtu ces nouveaux habits de lumière. Les organisateurs du sprint de Drammen qui doit être disputé ce jeudi a par ailleurs demandé à tous les spectateurs de venir avec le drapeau ukrainien ou habillés en jaune et bleu.

Le CNOSF soutient le CIO

21:34. Ce lundi soir, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a publié un communiqué dans lequel il indique soutenir les recommandations faites plus tôt dans la journée par la Commission exécutive de Comité international olympique (CIO). PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Östersund n’accueillera pas les finales de la coupe du monde ski de fond si les Russes et les Biélorusses sont autorisés à participer

19:20. Au tour désormais du site d’Östersund (Suède) de mettre la pression à la FIS. Le directeur de la municipalité, Anders Wennerberg, a assuré sur la SVT que tant que la Russie et la Biélorussie n’étaient pas officiellement exclues des compétitions, il n’accueillerait pas les fondeurs du monde entier pour ces finales. PLUS D’INFOS

La sauteuse Aleksandra Kustova rentre en Russie

19:13. « Je n’ai pas de mots. Pas de Lillehammer. Pas de sauts. Pas de paix. Nous rentrons à la maison », a écrit la sauteuse à ski russe Aleksandra Kustova sur Instagram.

La Norvège, la Suède et la Finlande signent une pétition pour exclure les Russes et Biélorusses des compétitions

17:30. Ce lundi, les présidents des fédérations, Erik Roeste en Norvège, Karin Mattsson en Suède, et Markuu Haapasalmi en Finlande, ont allié leurs forces pour faire pression sur la FIS, pour que la fédération internationale de ski change sa décision sur la situation actuelle. PLUS D’INFOS

Les fédérations norvégiennes, britanniques et allemandes se réjouissent de l’appel du CIO

16:09. Le communiqué du CIO n’est pas passé inaperçu dans certains pays. En Norvège et en Allemagne, la décision a été saluée par les fédérations.

Le président Erik Roeste a réagi dans les minutes qui suivent : « La Fédération norvégienne de ski est satisfaite de la position claire du Comité international olympique et espère maintenant que la Fédération internationale de ski se conformera à la demande du CIO. »

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

« La Confédération allemande des sports olympiques appelle à l’exclusion immédiate de la Russie et de la Biélorussie de la famille sportive internationale jusqu’à nouvel ordre », a déclaré, dans un communiqué, le DOSB, rejoint dans son mouvement par le Comité olympique britannique.

Le CIO appelle les instances à interdire les Russes et Biélorusses des compétitions

15:58. Dans un communiqué, le Comité international olympique a appelé les instances nationales et internationales à prendre des mesures radicales concernant la situation actuelle, en refusant l’accès aux Russes et Biélorusses des compétitions sportives.

« Afin de protéger l’intégrité des compétitions sportives mondiales et la sécurité de tous les participants, le Comité exécutif du CIO recommande que les fédérations sportives internationales et les organisateurs d’événements sportifs n’invitent ni n’autorisent la participation d’athlètes et d’officiels russes et biélorusses à des compétitions internationales », indique le communiqué de ce lundi. PLUS D’INFOS

Johannes Hoesflot Klæbo condamne la décision de la FIS

15:54. La star norvégienne a qualifié de « lâche et faible » la décision de la Fis de ne pas exclure les athlètes russes de la coupe du monde. Dans les colonnes d’Adressa, il a dit s’interroger sur sa participation aux épreuves de Drammen et Oslo, cette semaine en Norvège. PLUS D’INFOS

Les athlètes russes ont atterri à Oslo

15:25. Malgré les réticences de la fédération norvégienne de ski, qui avait déclaré « ne pas vouloir de leur participation », les fondeurs et combiné russes sont bien arrivés à Oslo. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

La réaction forte d’Halvor Egner Granerud

14:02. Sur son compte Twitter, le sauteur à ski norvégien Halvor Egner Granerud a réagi à la décision de la FIS de ne pas exclure les athlètes russe de ses compétitions. « Comment est-ce juste et inclusif lorsque les athlètes olympiques ukrainiens doivent rester chez eux pour défendre leur pays ? » écrit-il notamment.

La FIS ne veut pas exclure les Russes

12:38. Ce lundi midi, la Fédération internationale de ski (FIS), par la voix de Jenny Wiedeke, sa directrice de la communication, annonce ne pas vouloir exclure les athlètes russes de ses compétitions. PLUS D’INFOS

Les Ukrainiens ne sont pas encore arrivés à Pékin

12:27. Alors qu’ils comptent parmi les favoris des épreuves de ski nordique des Jeux paralympiques de Pékin 2022, les Ukrainiens ne sont pas encore arrivés en Chine à quelques jours de la cérémonie d’ouverture. « Nous sommes en dialogue régulier avec l’Ukraine au sujet de leur participation aux Jeux et nous travaillons dur pour les faire venir ici », explique ce lundi midi Craig Spence, porte-parole de l’IPC à AP dans des propos relatés par VG.

L’Allemagne ne veut pas de la Russie aux Jeux paralympiques

12:22. A cinq jours du lancement des Jeux paralympiques de Pékin 2022, Julius Beucher, le président du Comité paralympique allemand, ne souhaite pas que les athlètes russes participent aux compétitions. « Je ne peux pas imaginer que les Russes défilent à la cérémonie d’ouverture », a-t-il explique à Die Welt.

Le message de Kamil Stoch

10:00. Le sauteur polonais Kamil Stoch a été le seul athlète à afficher publiquement son soutien au peuple ukrainien lors du week-end de coupe du monde de saut à ski à Lahti (Finlande). Il avait écrit « Stop War » sur ses skis. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

En Pologne, ils n’ont pas commenté les sauts des athlètes russes

08:11. Comme l’a constaté le site Skoipolska.pl, lors du dernier week-end de la coupe du monde à Lahti, les commentateurs polonais de TVN, dans un geste de solidarité avec l’Ukraine, se sont tus lors des sauts des Russes.

Au tour des biathlètes biélorusses de quitter la coupe du monde

08:03. Sur son site Internet, la fédération biélorusse de biathlon a annoncé que son équipe nationale ne participera plus aux prochaines étapes de la coupe du monde. Cela signifie que la principale challenger de la Norvégienne Roeiseland au classement général, Dzinara Alimbekava, est hors compétition pour le gros globe de cristal. PLUS D’INFOS

Des athlètes mobilisés pour repousser l’invasion russe

LUNDI 28 FÉVRIER 07:30. Le biathlète ukrainien Dmytro Pidruchnyi et son compatriote combiné Dmytro Mazurchuk ont rejoint la garde nationale à Ternopil pour défendre leur pays contre l’invasion russe. PLUS D’INFOS

Les athlètes et équipes russes exclus de la Visma Ski Classics

22:54. Ce dimanche soir, la Visma Ski Classics a transmis un nouveau communiqué dans lequel elle annonce le bannissement des athlètes et équipes russes et biélorusses de ses compétitions.

« La guerre injustifiée en Ukraine nous empêche, en tant qu’organisation sportive où les valeurs sont notre fondement, de ne pas agir. Interdire les athlètes de Russie et de Biélorussie est également un moyen de protéger tous les autres athlètes et de ne pas les mettre dans des situations difficiles au départ. Il n’est pas non plus possible de garantir la sécurité des athlètes russes et biélorusses sur nos sites dans la situation actuelle. Mais le plus important pour nous est de faire notre part, aussi petite soit-elle, pour marquer et s’opposer à ce que nous croyons être mal », explique David Nilsson, le boss du circuit international des longues distances. Ainsi, il n’y aura pas de Russes, notamment Ermil Vokuev, dans une semaine sur la mythique Vasaloppet.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Plus de Visma Ski Classics Challengers en Russie

20:10. Sur les réseaux sociaux, le circuit professionnel des longues distances, la Visma Ski Classics, propriété de W sportsmedia AB, a indiqué que le label « challengers » a été retiré à toutes les courses russes. Elle a également annoncé la tenue d’une réunion mardi pour évoquer la Vasaloppet, la plus grande course de ski de fond au monde qui est organisée en Suède.

Un athlète russe qualifie d’« opération de sauvetage » la guerre en Ukraine

20:05.Lahti (Finlande), à l’occasion de la coupe du monde de combiné nordique, le Russe Viacheslav Barkov, a qualifié d’« opération de sauvetage » la guerre en Ukraine. Il était interrogé par la NRK. La vidéo (à voir en cliquant sur le lien) est devenue virale. PLUS D’INFOS

La Worldloppet suspend toute relation avec les courses de ski de fond russes

15:44. La Worldloppet vient d’annoncer qu’elle retirait toutes les courses de ski de fond russes de son calendrier. La prochaine devrait avoir lieu les 4 et 5 mars. Par ailleurs, elle stoppe sa collaboration avec la Russialoppet. PLUS D’INFOS

Therese Johaug ne veut pas concourir avec les Russes

13:40. Dimanche matin, Therese Johaug a remporté le 10 km classique de Lahti (Finlande), devant Natalia Nepryaeva. En zone mixte, comme le rapporte VG, elle a déclaré préférer ne pas rivaliser avec les Russes à cause de la guerre en Ukraine. Elle a dit soutenir l’initiative de la fédération norvégienne de ski. « Ce que la Russie fait actuellement est absolument horrible quand on voit les images télévisées », a ajouté la fondeuse.

Saut à ski : un sauteur montre le drapeau russe à la caméra

12:33. Faut-il y voir un geste provocateur ? En tout cas, le sauteur russe Evgenii Klimov a montré à la caméra le drapeau de son pays qui était cousu à l’intérieur de son gant. Celui-ci a déjà été utilisé précédemment, durant la Tournée des Quatre Tremplins. Il n’est pas conforme au règlement de la FIS. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Ski de fond : pas d’unanimité pour l’exclusion des athlètes russes

08:24. L’exclusion des Russes de la coupe du monde de ski de fond souhaitée par la fédération norvégienne de ski ne fait pas l’unanimité. Plusieurs voix se sont élevées pour dire que les athlètes n’étaient pour rien dans le déclenchement de la guerre en Ukraine. PLUS D’INFOS

Les organisateurs de la coupe du monde de Drammen ne veulent pas des Russes

07:31. Dans un communiqué cité par DRM24, les organisateurs de l’étape de coupe du monde de ski de fond de Drammen (Norvège) demande à la FIS de « prendre les mesures nécessaires pour que les Russes soient bannis ».

La FIS soutient les athlètes ukrainiens

07:26. Samedi soir, la Fédération internationale de ski a publié un communiqué dans lequel elle affirme son soutient aux athlètes ukrainiens. Elle annonce avoir informé la fédération ukrainienne de ski qu’elle allait fournir « une aide financière, logistique et technique » à ses équipes « jusqu’à ce qu’elles puissent rentrer chez elles en toute sécurité ».

La FIS n’a par contre rien dit concernant la participation ou non des athlètes russes aux prochaines compétitions. Pour l’heure, celle-ci est toujours d’actualité.

Johannes Hoesflot Klæbo soutient sa fédération

DIMANCHE 27 FÉVRIER 6:22. A la télévision suédoise, la star norvégienne Johannes Hoesflot Klæbo a dit soutenir la décision prise par la fédération de son pays d’exclure les athlètes russes des compétitions de coupe du monde de Drammen et Oslo. « Il faut condamner cet acte que rien ne peut justifier », a-t-il déclaré à la SVT.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Les entraîneurs russes disent leur intention d’aller en Norvège

18:27. Markus Cramer, l’entraîneur allemand des Russes Sergey Ustiugov et Yulia Stupak, et son collègue Egor Sorin, actuellement à Lygna (Norvège) pour les championnats du monde juniors et U23, ont annoncé dans les colonnes de la NRK ne pas changer leur plan et vouloir se rendre en Norvège en début de semaine. PLUS D’INFOS

Les biathlètes russes quittent la coupe du monde et l’IBU Cup

17:15. Plus tôt dans la journée,  l’IBU a annoncé que les biathlètes russes et biélorusses pourront concourir lors de ses événements, mais sous bannière neutre. « Afin de ne pas exposer les athlètes russes au risque d’humiliation et d’éliminer la menace pour leur sécurité dans les étapes restantes de la coupe du monde et IBU Cup », la RBU a décidé de retirer son équipe de la compétition. PLUS D’INFOS

La Norvège interdit les Russes et Biélorusses de venir à Holmenkollen

17:00. Norges Skiskytterforbund annonce que les biathlètes russes et biélorusses se sont pas les bienvenus dans la capitale norvégienne du 17 au 20 mars prochain. PLUS D’INFOS

Les jeunes fondeurs ukrainiens engagés à Lygna restent en Norvège

16:12. L’Association norvégienne de ski va prendre en charge les jeunes athlètes ukrainiens engagés cette semaine dans les championnats du monde juniors et U23 de Lygna (Norvège). « Ils ont accepté de rester et sont reconnaissants que nous les aidions », a déclaré à TV2 Brit Baldishol, responsable du développement au sein de l’organisation fédérale. A l’origine, l’équipe ukrainienne devait rentrer chez elle à la fin des compétitions dimanche.

Pas de biathlètes russes et biélorusses à Otepää dans deux semaines

15:40. Ce samedi, dans un communiqué, l’Union internationale de biathlon (IBU) révèle que les autorités estoniennes l’ont informé que les biathlètes russes et biélorusses ne seront pas autorisés à se rendre à Otepää (Estonie) où une étape de la coupe du monde est programmée dans deux semaines. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

L’IBU autorise les biathlètes russes et biélorusses à participer à ses compétitions sous bannière neutre

15:32. Dans une communication publiée ce samedi en début d’après-midi, l’Union internationale de biathlon a apporté son soutien au biathlon ukrainien. Elle a également annoncé qu’elle n’autorisait pas « la représentation de la Russie et de la Biélorussie lors de ses événements ». Cependant, elle « invite les biathlètes de ces pays à concourir en tant qu’athlètes neutres ». Les drapeaux et hymnes des deux pays sont effectivement personæ non gratæ tout comme les vêtements et tenues aux couleurs des deux nations. PLUS D’INFOS

Les réactions après la décision de la fédération norvégienne de ski d’exclure les Russes

14:16. La  Fédération des sports de Norvège, l’équivalent du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), soutient officiellement la fédération norvégienne de ski qui a décidé de ne pas accueillir les athlètes russes en Norvège. Anette Trettebergstuen, ministre norvégienne de la Culture et de l’Egalité, a indiqué à l’agence NTB qu’elle se rangeait, elle aussi, derrière l’organisation fédérale dont elle a rappelé l’autonomie. Le ministre suédois des Sports, Anders Ygeman, veut également exclure les athlètes russes des grandes compétitions. PLUS D’INFOS

Les athlètes russes non désirés en Norvège

11:27. La fédération norvégienne de ski a décidé d’exclure les athlètes russes des coupes du monde de ski nordique à venir en Norvège. Les compétitions de ski de fond de Drammen et d’Holmenkollen sont concernées, tout comme celles de combiné nordique d’Holmenkollen et de saut à ski de Lillehammer, de Vikersund et d’Holmenkollen. PLUS D’INFOS

Lahti confirme la non utilisation du drapeau et de l’hymne russes

10:27. Dans un communiqué publié il y a quelques minutes, les organisateurs de la coupe du monde de ski nordique de Lahti (Finlande) confirment qu’ils n’utiliseront pas le drapeau et l’hymne russes, comme le Conseil de la FIS l’avait annoncé ce vendredi soir après une recommandation du CIO.

Les consignes de la ministre des Sports

08:19. Selon Le Parisien, la ministre des Sports Roxana Maracineanu aurait demandé à ce que, « désormais, plus aucune délégation tricolore ne se rende en Russie pour participer à des compétitions et des stages ». Elle aurait aussi prié le monde sportif d’être « vigilant quant à la situation des sportifs ukrainiens afin de leur apporter, si besoin, un soutien ».

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

L’appel à l’aide du biathlète ukrainien Dmytro Pidruchnyi

08:03. Dans un message publié sur Instagram, l’Ukrainien Dmytro Pidruchnyi, champion du monde de la poursuite en 2019, demande à la famille du biathlon de ne pas rester inactive face à la guerre en Ukraine. Il réclame des dons financiers et invite à descendre dans la rue pour faire pression sur les gouvernements pour que ceux-ci viennent en aide à son pays. PLUS D’INFOS

Östersund se prépare à reprendre l’étape de coupe du monde de ski de fond annulée en Russie

07:25. Rien d’officiel, mais selon la SVT, Östersund, en Suède, pourrait finalement accueillir les compétitions devant se dérouler à Tyumen, en Russie, du 18 au 20 mars prochain. Dans la semaine, les responsables locaux avaient toutefois affirmé avoir refermé le dossier sans nouvelle de la Fédération internationale de ski qui avait pris contact avec eux durant les Jeux olympiques de Pékin. « Nous nous sommes en fait préparés un peu en secret », a indiqué Anders Sundin, président d’ÖSK.

« Nous espérons pouvoir communiquer une décision en début de semaine prochaine », a précisé le directeur du ski de fond à la FIS, Pierre Mignerey, à la SVT. Il dit être en discussion avec « quelques organisateurs potentiels ».

Des « messages menaçants » contre la présence des skieurs russes à Lahti

SAMEDI 26 FÉVRIER 07:27 Les dirigeants de la fédération finlandaise de ski ont reçu des « messages menaçants » critiquant la présence des athlètes russes aux courses de ski de fond qui doivent avoir lieu ce week-end à Lahti, dans le cadre de la coupe du monde. La police a été alertée. PLUS D’INFOS

La FIS interdit le drapeau et l’hymne russes

20:12. La Fédération internationale de ski (FIS) a décidé aujourd’hui que les athlètes russes seront autorisés à participer aux compétitions internationales de ski, mais le drapeau russe ne sera plus hissé et l’hymne national russe ne sera plus joué lors des événements de la FIS. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Dorothea Wierer au soutien des biathlètes ukrainiens

16:21. Alors que la Fédération ukrainienne de biathlon a annoncé plus tôt dans la journée avoir renoncé à participer aux dernières coupes du monde de la saison, l’Italienne Dorothea Wierer a posté une story sur son compte Instagram pour apporter son soutien aux biathlètes ukrainiens.

Instagram Dorothea Wierer

Marcus Grate et Johannes Hoesflot Klæbo critiquent la FIS

15:28. Ce vendredi après-midi, le fondeur suédois Marcus Grate a commenté, pour la SVT Sport, la décision de la Fédération internationale de ski (FIS) de ne plus organiser de compétitions en Russie. S’il juge la décision bonne, il regrette le temps mis pour la prendre : « Il est évident que la FIS a des problèmes dans la gestion de crise », explique-t-il. « La FIS aurait pu prendre cette décision plus tôt », estime également Johanna Hagstroem.

Des avis partagés par Even Northug et Johannes Hoesflot Klæbo dans les médias norvégiens.

Martin Fourcade soutient les Ukrainiens et les Russes qui se sont « retrouvés contre leur gré dans cette situation »

15:05. Le quintuple champion olympique de biathlon, récemment élu à la commission des athlètes du Comité international olympique, a posté un message sur Instagram soutenant l’Ukraine, ainsi que les Russes retrouvés contre leur gré dans cette situation.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

En repostant le message de l’IBU : « Nos pensées vont maintenant à toute la famille ukrainienne du biathlon, aux Ukrainiens et à leur pays », Martin Fourcade a ajouté : « Nos pensées vont aussi à nos amis russes qui se sont involontairement retrouvés dans cette situation. »

Svetlana Mironova contre la guerre

14:22. Dans un message postée sur son compte Instagram, la biathlète russe Svetlana Mironova, médaillée lors des derniers Jeux olympiques de Pékin 2022, regrette ce qu’il se passe en Ukraine : « Le monde ne sera plus le même […]. Malheureusement, nous ne pouvons en aucune façon influencer la situation actuelle, mais nous pouvons montrer plus d’amour, d’attention et de soutien les uns envers les autres, surtout en ces temps difficiles. J’envoie de l’amour à tous ceux qui en ont besoin et je prie Dieu pour que tout se termine. Pas de guerre », écrit-elle.

La FIS annule les compétitions en Russie

11:05. Dans un communiqué, la Fédération internationale de ski a annoncé que les événements prévus en Russie dans les prochaines semaines sont annulés. Cela concerne les étapes de saut à ski féminin à Nizhny Tagil et Chaikovsky et l’étape de ski de fond à Tyumen notamment. PLUS D’INFOS

La Slovénie déclare à son tour ne pas amener ses sportifs en Russie

10:55. La fédération slovène de ski a évoqué, dans un communiqué repris par Siol, ne pas aligner ses troupes en Russie et en Ukraine « pendant toute la durée du conflit en Ukraine ».

La Norvège décide officiellement de ne pas envoyer ses athlètes en Russie

10:44. Après avoir pris position tout au long de la journée de jeudi contre les compétitions sportive organisées en Russie, l’Association norvégienne de ski (NSF) a officiellement décidé, ce vendredi matin, de ne pas autoriser ses athlètes à se rendre en Russie.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

« Il est complètement hors de propos d’organiser des compétitions de ski de fond dans un pays qui inflige de grandes souffrances à d’autres nations par l’utilisation d’armes et l’invasion. La sécurité des athlètes sera toujours la chose la plus important et nous n’enverrons aucun sportif en Russie », explique Erik Roeste, président de la NSF, dans un communiqué.

L’équipe nationale ukrainienne de biathlon ne se rendra pas aux compétitions de mars

10:44. La fédération ukrainienne de biathlon l’a posté dans un message Facebook ce vendredi matin : ses athlètes ne se déplaceront pas à Kontiolahti (Finlande), Otepää (Estonie) et Holmenkollen (Norvège) en coupe du monde, ainsi qu’à Lenzerheide (Suisse) et Val Ridanna (Italie) en IBU Cup. PLUS D’INFOS

Iivo Niskanen lance un appel au calme

09:30. Le triple champion olympique de ski de fond, Iivo Niskanen, pense que la FIS trouvera une solution pour remplacer Tyumen. Mais le Finlandais espère que les compétitions de Lahti, chez lui, se dérouleront sans accroc : « J’espère que tout cela n’affectera pas les athlètes. La politique et le sport ne doivent pas être mélangés de cette façon selon moi. De telles décisions ne sont pas prises au sein même de l’équipe nationale russe de ski de fond », a-t-il déclaré à Ilta-Sanomat. PLUS D’INFOS

Les sauteuses norvégiennes n’iront pas à Nizhny Tagil et Tchaïkovski

VENDREDI 25 FÉVRIER 06:57. Dans les colonnes de VG, le patron de l’équipe norvégienne de saut à ski, Clas Brede Braathen, a, à son tour, exclu de participer aux compétitions programmées du 18 au 20 mars à Nizhny Tagil, puis du 25 au 27 à Chaikovsky, en Russie. Ce sont les dames qui étaient engagées. Il a pris cette position après en avoir discuté avec l’entraîneur de l’équipe féminine Christian Meyer et le directeur sportif Staale Villumstad.

Le comité paralympique russe espère voir l’Ukraine à Pékin

23:42. Le comité paralympique russe a annoncé, selon l’agence TASS, « espérer que l’Ukraine puisse participer aux Jeux paralympiques de Pékin 2022 ». En raison de la situation actuelle, les Ukrainiens connaissent des difficultés pour rejoindre la Chine où les Jeux s’ouvriront le 4 mars prochain.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

La Finlande et l’Allemagne décident à leur tour de ne pas aller en Russie

23:11. Après l’Autriche, la Norvège ou encore la Suède, c’est au tour de la Finlande, par la voie d’un communiqué publié par son Association de ski, d’annonce son refus de se rendre en Russie pour disputer des compétitions sportives.

« Nous avons décidé à l’unanimité au sein du conseil d’administration que nous n’enverrons pas d’athlètes concourir en Russie compte tenu de la gravité de la situation », explique Markku Haapasalmi, président de l’Association finlandaise de ski, avant d’exprimer sa sympathie pour le peuple ukrainien. L’Allemagne avait pris la même décision plus tôt dans la journée.

Calle Halfvarsson : « Si la FIS ne déplace pas la compétition, alors je n’aurai plus aucun respect envers eux »

20:16. Au tour du Suédois de 32 ans de se montrer très critique envers la FIS et la Russie. « Je suppose que l’événement sera déplacé. Ce serait très étrange si cela ne se produit pas. Si la FIS ne le déplace pas, alors je perdrai tout mon respect envers eux », a-t-il déclaré à la SVT.

Therese Johaug refuse à son tour d’aller à Tyumen

20:00. La star norvégienne du ski de fond, triple championne olympique à Pékin, n’ira pas en Russie si les compétitions sont maintenues à Tyumen. C’est son manager, Joern Ernst, qui l’a confirmé à Dagbladet ce jeudi : « Nous espérons que la FIS veillera à ce que les compétitions prévues en Russie soient déplacées dans un autre lieu. Si ce n’est pas le cas, Therese s’abstiendra d’y participer. » PLUS D’INFOS

L’inquiétude des fondeurs ukrainiens présents à Lygna pour les Mondiaux U23

18:58. Interrogée ce jeudi soir par TV2 après l’individuel classique des championnats du monde U23 de Lygna (Norvège), Anastasiia Shabaldina, 20 ans, a confié son inquiétude : « Nous voulons la paix et nous qui sommes ici en Norvège sommes très inquiets », a-t-elle expliquée avant d’arrêter l’interview, en larmes.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Au tour de l’Autriche de ne pas envoyer ses athlètes en Russie et en Ukraine

18:03. Lors d’une réunion d’urgence qui a eu lieu ce jeudi, le comité exécutif de la Fédération autrichienne de ski, l’ÖSV, a décidé de ne plus envoyer d’athlètes en Russie, ni en Ukraine.

La biathlète russe Larisa Kuklina demande l’arrêt des hostilités

17:49. La biathlète russe, doublement médaillée de bronze aux championnats d’Europe de 2021 à Duszniki Zdroj (Pologne), Larisa Kuklina a publié un message sur Instagram dans lequel elle demande l’arrêt du conflit. « Qu’est-ce qu’il se passe ?! Arrêtez ! Nous vivons au XXIe siècle ! #Russie #Ukraine #pas de guerre », a-t-elle écrit.

L’IBU poste un message de soutien à l’Ukraine

17:42. L’organisme à la tête du biathlon international a posté ce jeudi après-midi un message pour dénoncer les actions menées par la Russie. De nombreuses stars de la discipline, comme Emilien Jacquelin, Tarjei Boe ou encore Elvira Oeberg ont également témoigné leur soutien.

L’histoire d’Oleksii Krasovskyi, réveillé par les explosions dans son village

17:20. Le fondeur ukrainien Oleksii Krasovskyi n’a pas connu le retour espéré chez lui, du côté de Soumy. L’athlète de 27 ans a raconté à Yle : « Ce matin, je me suis réveillé au son des explosions », aux alentours de 4 heures du matin. PLUS D’INFOS

Au tour de Katri Lylynperä et Jasmi Joensuu de ne pas se rendre en Russie

16:48. Les deux Finlandaises Jasmi Joensuu et Katri Lylynperä n’iront pas à Tyumen si les finales de la coupe du monde de ski de fond sont confirmées en terre russe. « En raison de la situation actuelle, j’ai décidé de ne pas participer à la coupe du monde en Russie, si elle est toujours maintenue là-bas. J’espère au nom de tous les athlètes que les compétitions seront déplacées ailleurs », a déclaré la première.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

« J’ai informé la Fédération finlandaise de ski que je n’irai pas en Russie pour le week-end de clôture de la coupe du monde, même si je suis sélectionnée », a tweeté la seconde.

« C’est triste », commente la fondeuse russe Veronika Stepanova

16:13. Après avoir décroché la médaille de bronze de l’individuel classique des championnats du monde U23 de ski de fond, la Russe Veronika Stepanova, récemment sacrée championne olympique du relais à Zhangjiakou (Chine), a commenté l’invasion russe actuellement en cours en Ukraine. « C’est triste », a-t-elle notamment déclaré à l’agence de presse norvégienne NTB, dans des propos repris par Nettavisen.

L’IPC inquiet pour les para-athlètes ukrainiens avant les Jeux paralympiques de Pékin 2022

16:06. Quelques minutes après le CIO, qui avait regretté la violation de la trêve olympique, le Comité international paralympique (IPC) a fait de même à quelques jours de l’ouverture des Jeux paralympiques d’hiver de Pékin 2022.

« C’est une situation vraiment horrible, nous sommes très préoccupés pour les para-athlètes ukrainiens, explique Andrew Parsons, président de l’IPC, dans un communiqué. Plus tôt dans la journée, j’ai parlé avec Valeriy Sushkevych, le président du Comité paralympique ukrainien, qui m’a informé que ses para-athlètes souhaitent concourir à Pékin, mais amener l’équipe à Pékin va être un défi gigantesque. »

La Confédération norvégienne des sports prend également position

15:46. Comme l’Association norvégienne de ski en matinée, la Confédération norvégienne des sports (NIF), l’équivalent du CNOSF français, explique dans un communiqué qu’aucune compétition internationale ne devrait se tenir en Russie. « Les fédérations internationales doivent rapidement trouver des solutions alternatives aux événements sportifs qui devant se tenir en Russie », indique Berit Kjoell, la patronne du NIF.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

La Suède n’ira pas en Russie

15:17. Quelques minutes après la prise de position de Jens Burman, l’Association suédoise de ski a annoncé dans un communiqué le boycott des épreuves russes. « L’Association suédoise de ski ne participera à aucune compétition en Russie », souligne Karin Mattsson, sa présidente, qui regrette, malgré les demandes répétées, que la FIS n’ait pas encore déplacée ou annulée les compétitions. PLUS D’INFOS

Le CIO regrette une violation de la trêve olympique

14:39. Dans un communiqué, le Comité international olympique (CIO) condamne fermement la violation de la trêve olympique par le gouvernement russe. Il a également fait part de sa profonde préoccupation quant à la sécurité de la communauté olympique en Ukraine. Il a mis en place un groupe de travail chargé de suivre de près la situation. PLUS D’INFOS

Lundi, la comité canadien a posté ce message : « Le Comité olympique canadien et la commission des athlètes du COC sont horrifiés par les événements de la semaine dernière. Nous condamnons l’invasion de l’Ukraine par la Russie et la violation flagrante du droit international et de la trêve olympique. »

Le Suédois Jens Burman n’ira pas à Tyumen

14:13. Le fondeur suédois Jens Burman a indiqué à la SVT qu’il ne voulait pas aller en Russie pour la coupe du monde de ski de fond prévue du 18 au 20 mars. Pour lui, la FIS ne peut pas faire autrement que d’annuler cette dernière étape de la saison.

Les fondeurs russes seront accueillis à Lahti

13:49. Les organisateurs de la coupe du monde de ski nordique de Lahti (Finlande), prévue à partir de vendredi, ont publié un communiqué indiquant que les athlètes russes prendraient bien le départ des courses. « La sécurité des athlètes, des entraîneurs et des membres de l’équipe sera assurée pendant la compétition », est-il encore écrit. PLUS D’INFOS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Johannes Hoesflot Klæbo n’ira pas courir en Russie

13:17. Dans un entretien à VG, le quintuple champion olympique Johannes Hoesflot Klæbo a indiqué qu’il n’avait « pas l’intention de [se] rendre dans un pays qui en a envahi un autre pour concourir sur des skis ». Il a regretté que la FIS n’ait pas réagi plus tôt. Il espère une prise de position dans la journée. PLUS D’INFOS

La Fédération norvégienne de ski demande à la FIS de prendre position

JEUDI 24 FÉVRIER 12:16. Le président de la fédération norvégienne de ski, Erik Roeste, a adressé un email email au président de la FIS Johan Eliasch et au secrétaire général Michel Vion pour demander à la Fédération internationale de ski (FIS) de rapidement prendre position. Il espère un déplacement des prochaines étapes de coupe du monde devant se dérouler en Russie. PLUS D’INFOS


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski nordique

10:05. À peine les championnats du monde de ski nordique 2027 attribués à Falun (Suède), ce mercredi, les candidatures commencent à voir le jour...

Ski nordique

En 2021, elle avait été la première femme élue au Conseil de la FIS. Jeudi, elle n'a pas été réélue. Entre temps, la Russie...

Ski de fond

Le Lager 157 Ski Team a dévoilé ce jeudi son équipe pour la saison prochaine. Parmi les nouvelles têtes se trouve le jeune prodige...

Ski nordique

Johan Eliasch et Michel Vion étaient présents ce jeudi en conférence de presse, à l'occasion du 53e Congrès de la FIS. Ils ont répondu...

Ski de fond

18:40. À 22 ans, la fondeuse du Team Nordic Panthers, Marie Saillet, a décidé de prendre sa retraite sportive ce jeudi. La jeune femme...

Ski nordique

Ce mercredi et ce jeudi a eu lieu le 53e Congrès de la FIS. Voici tout ce qu'il faut savoir sur ce qu'il s'est...

Ski nordique

12:25. Le Congrès de la FIS bat son plein ce jeudi matin à Milan (Italie). Lors de son assemblée, après avoir réélu Johan Eliasch...

Ski nordique

11:30. Cela ne faisait aucun doute, puisqu’il était le seul en lice. Intérimaire jusqu’à ce jeudi, à l’occasion du Congrès de la FIS, le...