Dopage | Aderlass : Johannes Dürr charge son ex-entraîneur

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

DOPAGE – L’ancien fondeur lanceur d’alerte Johannes Dürr a indiqué que l’EPO lui  était fournie par son ancien entraîneur. Par la voix de son avocat, Gerald Heigl nie catégoriquement. Telles sont les dernières révélations de l’ARD.

 

Le scandale du dopage dans le ski de fond qui s’est invité lors des Mondiaux de Seefeld n’en finit pas de rebondir.

Selon l’ARD, Johannes Dürr, ancien skieur dont ses révélations à la télévision allemande avaient conduit à une vague d’arrestations, aurait mis en cause son ex-entraîneur, Gerald Heigl.

« Ce que nous pouvons confirmer, c’est que notre client a indiqué lors de l’interrogatoire de police qu’il avait reçu des préparations pour se doper de M. Gerald Heigl lors des saisons précédant Sochi 2014, en particulier de l’EPO », a déclaré l’avocat de Dürr, Max Rammerstorfer, cité par la chaîne de télévision allemande.

L’avocat de Heigls, Christian Horwath, a de son côté nié les allégations du skieur. « Mon client n’a jamais été impliqué dans aucune activité de dopage de M. Dürr, et s’il avait su quelque chose, il l’aurait immédiatement empêché ».

Ce lundi, l’affaire sera évoquée au tribunal régional d’Innsbruck. L’ÖSV joue gros.  Quant à Dürr dont les déclarations ont parfois varié, il joue sa crédibilité.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.