Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

ski de fond, ski nordique, jeux olympiques
Alexander Legkov, après sa victoire sur le 50 km des Jeux de Sotchi 2014 - Archives

Dopage : la riposte de Legkov

DOPAGE – Dans un long texte publié sur les réseaux sociaux, le fondeur russe clame son innocence.

 

C’est sur Instagram qu’Alexander Legkov, privé de son titre et interdit de participation aux prochains JO d’hiver, a réagi à la décision que le CIO prise sur la base des premières conclusions des auditions de la Commission Oswald destinée à enquêter sur les sportifs impliqués dans le scandale de dopage d’État en Russie.

A l’origine de ce scandale, il y a rapport McLaren, qui a établi en juillet 2016 l’existence d’un dopage institutionnalisé impliquant Moscou et les services secrets russes (FSB). Début décembre, une réunion  de la commission exécutive du CIO doit valider ou pas la participation de la Russie aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

« Il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver des mots pour décrire ce que je ressens, débute le Russe. Ces derniers jours, je n’ai rien dit aux médias, à mes fans et à tous les autres athlètes parce que j’étais choqué – non seulement à cause de la décision, mais aussi compte tenu des circonstances. Je ne veux pas m’excuser et je ne veux pas me défendre, mais m’expliquer. »

L'article continue sous la publicité

 

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

 

pub

 

pub

 

Le fondeur rappelle que durant vingt années, il a travaillé dur tous les jours pour décrocher une médaille d’or olympique. Saison après saison, il a été régulièrement contrôlé. « Au cours des dernières années, j’ai été testé plus de 150 fois (…) et j’ai toujours été  reconnu propre. Le 20 mars 2013, j’ai gagné le 50 km mass start d’Oslo et nous avons eu le même résultat qu’à Sochi en 2014 et j’ai ensuite été déclaré négatif. Je sais et mes adversaires savent que je peux gagner une course sans tricher, et je sais qu’ils peuvent faire de même. ».

« Depuis 2011, je me prépare avec une équipe d’entraîneurs originaires de Suisse et d’Allemagne. Je suis très reconnaissant qu’ils m’aient soutenu et toujours eu confiance en moi. Ce n’est qu’avec leur soutien que je pourrais atteindre mes objectifs », complète Alexander Legkov qui précise avoir passé peu de temps dans sa maison de Moscou. « Tous mes adversaires et mes coéquipiers le savent. Dans les mois qui ont précédé Sochi, l’époque où le CIO m’a accusé de m’être préparé au « cocktail », je suis resté sans interruption en Europe, pas en Russie, et j’ai été testé 19 fois, à Lausanne, Cologne et Dresde. »

Tout comme Evgeniy Belov, qui voit également ses résultats de Sochi (18e du skiathlon et 25e du 15 km classique) annulés, Alexander Legkov a fait appel. Un choix approuvé par le vice-Premier ministre russe en charge des sports Vitali Moutko.

 

« Мне потребовалось много времени, чтобы подобрать слова, чтобы описать, что я чувствую. Несколько дней назад дисциплинарная комиссия МОК решила забрать мои медали, которые я выиграл в Сочи, и наложить на меня и моего товарища по команде Евгения Белова пожизненный запрет на участие в Олимпийских играх. Последние несколько дней я ничего не доносил информацию до СМИ, моим поклонникам и всем остальным спортсменам, потому что был потрясен – не только из-за решения по этому вопросу, но и из-за обстоятельств. Я не хочу извиняться, и я не хочу защищаться, но объясню. 20 лет я шел к тому, чтобы завоевать медаль на Олимпийских Играх. У каждого спортсмена есть мечта выиграть золото Олимпиады. Мы все, мои соперники и я, упорно трудились каждый день. Год за годом мы встречались. Мы соревновались между собой на многих соревнованиях и в тренировочных лагерях в течение года. Я знаю, чего добились вы, а вы знаете, что сделал я. Я был рад, что заработал ваше уважение, а вы – мое. Это уважение не позволяет вам обманывать. В последние годы меня проверяли более 150 раз, и я был « чист ». Я проходил тесты не в Москве или в Сочи, а в Кельне, Лозанне, Дрездене. В 2013 году я выиграл « Тур де Ски » и был « чистым ». 16 марта 2013 года я победил в масс-старте на дистанции 50 км в Осло, потом меня проверяли в Европе, и пробы были отрицательными. С 2011 года я готовился с командой тренеров из Швейцарии и Германии. Я благодарен, что они поддерживали меня и по-прежнему доверяют мне. Только благодаря их поддержке я улучшил свои результаты. «В 2014 году я большую часть времени находился не в России. Все мои соперники это знают». В то время, когда по обвинению МОК я якобы употреблял коктейль Родченкова, я вообще постоянно находился в Европе и прошел там 19 допинг-тестов, в Лозанне, Кельне и Дрездене. Все вещества, из которых был разработан так называемый« коктейль », известны. Ничего там особенного нет. Так что если бы я использовал его, то тесты бы это выявили. До сих пор я не видел показания свидетелей, в котором человек заявляет, что он предлагал мне улучшающие результаты препараты или, что у меня брали нерегулярно чистую мочу. Продолжение в первом комментарии …

Une publication partagée par Alexander Legkov (@alexanderlegkov) le

L'article continue sous la publicité

 

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Gatineau Loppet, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Découvrez les noms des Suisses retenus pour les championnats du monde de ski de fond de Planica (Slovénie).

Ski de fond

Découvrez les noms des fondeurs suédois sélectionnés pour la coupe du monde de Toblach (Italie), prévue en cette fin de semaine.

Ski de fond

Ce mardi, l'Association suédoise de ski a dévoilé les noms des cinq derniers fondeurs retenus pour les Mondiaux de Planica (Slovénie). Parmi eux, Linn...

Ski de fond

15:57. Cette semaine, la première partie des championnats de Suède de ski de fond ont lieu à Skövde (Suède), dans le comté de Västra...

Ski de fond

Découvres les noms des fondeurs norvégiens retenus pour les championnats du monde de Planica (Slovénie).

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Ski de fond

Pour Nordic Magazine, les stars du ski de fond reviennent sur la coupe du monde des Rousses (Juraà.