Dopage : les fondeurs plus contrôlés que les autres

Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – 55 % des contrôles antidopage réalisés la saison dernière ont concernés les seuls fondeurs.

 

La Fédération internationale de ski vient de publier le bilan de ses contrôles antidopage. Lors des compétitions, elle a procédé à 606 tests, dont la majorité étaient des analyses d’urine. Ce que l’on remarque, c’est que plus de la moitié – 55 % – concernaient les fondeurs (332). Hors compétition, ceux-ci sont aussi les plus surveillés : 1278 sur 2205. Soit 63 % du total.

Au cours de la saison, il y a eu 580 contrôles du passeport biologique. Celui-ci permet un suivi au fil du temps de variables biologiques sélectionnées qui révèlent indirectement les effets du dopage, par opposition à la détection directe traditionnelle du dopage au moyen d’analyses.

Après le ski de fond, c’est le ski alpin qui a été le plus surveillé. En course, seule l’urine a été analysée. En saut à ski, la FIS a procédé à cinq analyses d’urine.

 

Le bilan des contrôles antidopages

Télécharger (PDF, 104KB)

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.