Dopage russe : le CIO dit niet aux repêchés

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

 

DOPAGE – Le CIO n’invitera pas les athlètes soupçonnés de dopage et blanchis le 1er février par le Tribunal arbitral du sport.

 

169. C’est le chiffre du jour.  Cent soixante-neuf Russes participeront aux Jeux olympiques de Pyeongchang qui doivent débuter vendredi. Pas un de plus, sauf rebondissement. Cela signifie que les treize athlètes et les deux entraîneurs cités dans les rapports McLaren ou Oswald mais blanchis par le Tribunal arbitral du sport (TAS) il y a quelques jours ne prendront le départ d’aucune épreuve.

 

Verbatim

Le comité d’examen des invitations a bien pris acte de la décision du TAS du 1er février 2018, mais il a relevé également que la motivation complète de cette décision n’avait pas été rendue publique. Le comité a souligné que son rôle, selon la décision de la commission exécutive du 5 décembre 2017, n’était pas d’établir l’existence de violations des règles antidopage mais de confirmer que les athlètes pouvaient être considérés comme intègres en vue d’une éventuelle invitation à faire partie de la délégation OAR pour les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018. Ainsi donc, le comité a recommandé à l’unanimité de ne pas accorder d’invitation aux Jeux de PyeongChang 2018 aux quinze personnes proposées par le Comité olympique russe suspendu.

 

A lire : Des athlètes russes font appel à deux jours de l’ouverture des Jeux

 

Photo : Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.