Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

E. Buisson : « Nous avions tous les mêmes armes »

Aux avants postes jusqu’à Chaux-Neuve, Emilien Buisson se classe 6e de l’épreuve, derrière ses coéquipiers du HSNT Damien Tarantola et Christophe Perrillat Collomb. Avec philosophie, il raconte et analyse la course.

Comment avez-vous géré votre course ?

Nous avons d’abord skié vraiment pas mal fort jusqu’à Prémanon. Après, dans le Risoux, je n’étais pas super, super. Mais j’ai géré et cela s’est super bien passé. Nous basculons ensuite à Bellefontaine et, jusqu’au Pré Poncet, nous réalisons une bonne course d’attente. Au Pré Poncet, cela se joue sur le placement, nous étions bien placés avec Christophe et nous partons à quatre avec Thibault Mondon et Sergio Bonaldi. J’ai pensé que cela pouvait être le bon coup. Mais, même si nous skiions fort, c’est revenu encore de derrière dans les talus. Ensuite, à la bascule sur Chaux-Neuve, il y a une petite cassure qui s’est faite. Thibault est parti et les deux « Ross » (Adrien Mougel et Jérémie Millereau du Team Rossignol) sont partis. Ça met un petit coup au moral de se faire sortir dans les descentes mais, avec Christophe, nous avons skié fort jusqu’à Mouthe pour les rattraper, nous y croyions encore…

Sixième à Mouthe, quel est votre sentiment ?

L'article continue sous la publicité
pub

Je ne suis pas déçu, c’est plus de l’émotion que la déception. Quand on part pour jouer la gagne et que l’on a pas forcément ce que l’on veut, il y a bien sur aussi un petit peu de déception. Tactiquement, je suis assez content de la manière dont cela s’est passé.

Emilien Buisson dans les skis d'Adrien Mougel.

Emilien Buisson dans les skis d’Adrien Mougel.

Vous étiez face à un problème de glisse à Chaux-Neuve ?

Peut être, nous avons eu une neige plus soufflée que dans la première partie, mais c’est le jeu de la course. J’avais les jambes un peu dures tout le temps, mais je pense que c’était le cas de tout le monde. Nous avions les mêmes armes, mais il faut un peu de chance pour que cela se passe bien. Le parcours est tellement long que la neige n’est pas forcément la même partout. Nos choix font vraiment partie de la course.

Et la suite du programme maintenant avec l’équipe HSNT ?

 L’American Birkebeiner dans deux semaines. Nous allons récupérer d’abord et puis après essayer de bien préparer cette course. C’est vraiment une très jolie course, avec beaucoup de participants, une belle ambiance. C’est donc un très bel objectif.

On est très très soudés depuis un paquet d’années, les athlètes sont très très investis dans le fonctionnement de l’équipe. Ce qui fait que cela nous soude et nous rend plus forts. C’est pas forcément parce que l’on est les meilleurs de notre génération, mais avec cette entraide, ça nous rend plus fort. En s’entraidant, on est plus forts comme ça et on arrive à faire des meilleurs résultats, grâce à cet état d’esprit.

L'article continue sous la publicité
pub

La vidéo de Nordic TV :

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

A 30 ans, Juho Mikkonen met fin à sa carrière. Le Finlandais va continuer à entraîner son épouse pour Pékin 2022.

Ski nordique

Le 17 mai, les athlètes nordiques participent à la fête nationale norvégienne.

Ski de fond

La Norvégienne Emilie Fleten, l'une des fondeuses les plus en vue de la Visma Ski Classics, a fait le choix de rejoindre l'équipe de...

Ski de fond

17:39. Depuis ce lundi, le groupe entraîné par le coach Yuri Borodavko a remis l’ouvrage sur le métier à l’occasion du premier stage de...

Ski de fond

Jennifer Lambert, 23 ans, intègre le Team Decathlon Experience après avoir passé un an dans la pépinière du Féclaz Formation Longue Distance.

Ski de fond

En février 2022, une Vasaloppet historique, disputée dans les conditions de 1922, sera organisée entre Sälen et Mora avec 139 chanceux au départ.

Ski nordique

9:54. Dix-neuf ans après les Jeux olympiques d’hiver, le stade de ski nordique de Pregaleto (Italie) accueillera de nouveau une grande compétition internationale en...

Ski nordique

Comment prendre en compte l'altitude à laquelle se disputeront les prochaines épreuves olympiques ? Johannes Hoesflot Klaebo et Emil Iversen ont deux approchent.