Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Emil Iversen, Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Johannes Klæbo et Emil Iversen - Instagram Emil Iversen

Ski de fond

Emil Iversen : « Nous avons versé quelques larmes »

Dans la presse norvégienne, Emil Iversen raconte la soirée à l’hôtel après son titre dans le 50 km des Mondiaux d’Oberstdorf. Plus tôt, Johannes Hoesflot Klæbo avait été disqualifié.

Emil Iversen : « Il n’allait probablement pas très bien, mais il souriait »

Johannes Hoesflot Klæbo et Emil Iversen ne sont pas prêts d’oublier le 50 km qui a clôturé les championnats du monde de ski nordique d’Oberstdorf (Allemagne). Le premier a vécu la pire journée de sa jeune carrière en étant disqualifié après avoir franchi la ligne d’arrivée en première position, le second en remportant sa première médaille d’or par décision du jury.

Emil Iversen, ski de fond, Oberstdorf
Emil Iversen (NOR) – Modica/NordicFocus.

Quand ce dernier regagna l’hôtel où logeaient les Norvégiens, il s’est directement rendu dans la chambre de son coéquipier déchu de son titre. « J’ai frappé, mais il était dans son bain », raconte Emil Iversen dans un entretien à Dagbladet. Il est alors redescendu dans la salle à manger, où Klæbo est arrivé un peu plus tard.

A ce moment-là, aucun des deux athlètes ne savaient comment l’histoire allait se terminer. Un recours venait d’être lancé par la Norvège.

« Il y avait beaucoup d’émotions », se rappelle le triple médaillé olympique. Un petit groupe se rassembla pour discuter. « Oui, on a versé quelques larmes », confie son coéquipier de Meråker. Pour lui, exprimer collectivement ce qu’ils avaient au fond du cœur avait été réconfortant.

ski de fond, Johannes Høsflot Klæbo, Oberstdorf
Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Thibaut/NordicFocus.

Emil Iversen dit d’ailleurs son admiration pour la façon dont son voisin de Trondheim a fait face à la disqualification, à la défaite, au flot de sentiments qui devaient l’assaillir.

Alors qu’il se souhaitait sans doute six pieds sous terre, il était là, parmi les siens, à applaudir. «  Il n’allait probablement pas très bien, mais il souriait et était avec nous quand nous avons pris un verre de vin. Cela a rendu ma soirée bien meilleure », remercie le fondeur qui venait d’être titré à sa place. Puis ce fut au tour de la famille de Klæbo de venir féliciter le vainqueur au cours de cette soirée unique en son genre.

L'article continue sous la publicité
pub

Si Johannes Hoesflot Klæbo faisait bonne figure, bien d’autres sentiments l’habitaient. En fait, il était anéanti.

Récemment, il a rendu publique une vidéo tournée quatre heures à peine après les événements. Face caméra, il apparaissait en plein désarroi, un peu perdu, le visage défait, le discours hésitant. Il admettait avoir pensé à tout envoyer balader et à rentrer chez lui, sans disputer la fin de la saison.

On le sait, Emil Iversen a, lui, pris l’avion pour rentrer en Norvège.

Alexander Bolshunov – le troisième homme du jour – ayant publiquement refusé le sacre de son adversaire (il a gardé sa médaille d’argent à la main), le Scandinave a été la cible, les jours suivants, d’insultes en provenance de la Russie. Ce qu’il a récemment évoqué dans la presse. « On m’a traité à la fois d’asthmatique et de pédophilie », a-t-il précisé à nos confrères de Dagbladet. Il a aussi lu que c’était Harald V, actuel roi de Norvège depuis le 17 janvier 1991, qui avait acheté les courses.

Aujourd’hui, il avoue être toujours « désolé » pour Johannes Hoesflot Klæbo et « énervé » par la façon dont toute cette histoire a été gérée. Son point de vue n’a pas changé quand il se refait le film du sprint final. « C’était un accident », répète-t-il.

L'article continue sous la publicité
pub

Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Le biathlète norvégien Vetle Sjaastad Christiansen, comme Johannes Thingnes Boe il y a un an, vient de se positionner en faveur de la levée...

Ski de fond

A 30 ans, Juho Mikkonen met fin à sa carrière. Le Finlandais va continuer à entraîner son épouse pour Pékin 2022.

Ski nordique

Le 17 mai, les athlètes nordiques participent à la fête nationale norvégienne.

Ski de fond

La Norvégienne Emilie Fleten, l'une des fondeuses les plus en vue de la Visma Ski Classics, a fait le choix de rejoindre l'équipe de...

Ski de fond

17:39. Depuis ce lundi, le groupe entraîné par le coach Yuri Borodavko a remis l’ouvrage sur le métier à l’occasion du premier stage de...

Ski de fond

Jennifer Lambert, 23 ans, intègre le Team Decathlon Experience après avoir passé un an dans la pépinière du Féclaz Formation Longue Distance.

Ski de fond

En février 2022, une Vasaloppet historique, disputée dans les conditions de 1922, sera organisée entre Sälen et Mora avec 139 chanceux au départ.

Ski nordique

9:54. Dix-neuf ans après les Jeux olympiques d’hiver, le stade de ski nordique de Pregaleto (Italie) accueillera de nouveau une grande compétition internationale en...