En Norvège, Absalon entre dans la légende

Le Vosgien signe une course de dingue à Hafjell et remporte son cinquième titre de Champion du monde, sept ans après son dernier sacre. Historique.

Une histoire qui débute mal. Huitième du premier tour alors que son rival Nino Schurter caracole en tête. La suite ne sera qu’un récital du meilleur pilote de la planète. Après une saison au sommet, marquée par sa 6e victoire au général de la Coupe du monde, son troisième titre européen et sa douzième couronne nationale, Julien Absalon a signé aujourd’hui un chef d’œuvre en plein cœur de la Norvège. Et le duel avec son rival suisse aura tourné court. A trois tours de l’arrivée, le Français s’envole et ne sera plus revu. Sur la ligne, les écarts sont abyssaux. Schurter est à 1’51’’, l’Italien Marco Aurelio Fontana est troisième à 3’28’’.

 

Je me suis régalé toute la semaine, contrairement à l’an passé.

 

Dix ans après les Gets où il fut sacré pour la première fois, sept ans après Fort William, théâtre de sa dernière victoire sur le Championnat du monde, voilà Julien Absalon à nouveau propriétaire de la tunique arc-en-ciel. Dans le clan bleu dirigé par Vincent Jacquet, ancien patron du centre national de ski nordique de Prémanon, c’est l’Euphorie. Douché au champagne, Absalon revient sur cette journée historique : « Dans le premier sous bois, je me suis accroché avec Nino et je suis tombé. Je suis resté concentré. J’ai vu que je revenais assez rapidement, j’ai préféré lisser mon effort. Quand j’étais avec lui, ce n’était pas super. Il m’a bloqué une première fois dans le pierrier. J’ai perdu dix secondes. » En Norvège, Absalon avait décidé de tenter un pari : « J’ai roulé avec un tout suspendu alors que je ne l’avais jamais utilisé en course auparavant. Après quelques d’entraînement en début de semaine, c’était comme une évidence. Et durant la course, je ne perdais rien contrairement aux dernières courses… »

 

Julien_Absalon_2

Julien Absalon a signé aujourd’hui un chef d’œuvre en plein cœur de la Norvège.

L’homme a tout gagné sur la planète VTT, mais le plaisir reste le même après quinze années de carrière : « Après un sevrage de sept ans, ça fait très plaisir de retrouver ce maillot. Je me suis régalé toute la semaine, contrairement à l’an passé. J’ai pris beaucoup de plaisir à l’entraînement, c’est comme ça que j’avance. » Dans quelques semaines, Julien Absalon mettra un terme à une saison magique, la deuxième de sa carrière où il aura signé un véritable Grand Chelem. Viendra alors le temps de chausser les skis de fond sur les pistes Vosgiennes. Son autre passion. Le plaisir, touujours.

Julien Absalon

Absalon digest

Né le 16 août 1980 à Remiremont dans les Vosges

Marié à Emilie, deux enfants Tom et Louca

Vit à Fréjus (Var) et à Saint-Amé (Vosges)

Site Internet : www.julien-absalon.com

  • Championnat du monde : 1er élites (2004 à 2007 et 2014) ; 3e (2011) ; 5e (2010) ; 2e (2009) ; 1er espoirs (2001 -2002) ; 1er juniors (1998).
  • Jeux Olympiques :  1er à Pékin (2008) et Athènes (2004)
  • Coupe du Monde : 1er élites (2014- 2009 – 2008 – 2007 – 2006 et 2003) ; 11e (2012); 3e (2011) ; 2e (2010) ; ; 3e élites (2005)
  • Victoires en Coupe du Monde (29) : Durango (2001) ; Mont Saint Anne (2003 – 2007 – 2008 – 2009-2013) ; Schladming (2004) ; Spa (2005 – 2006) ; Madrid (2005 – 2006 – 2008 – 2009) ; Fort William (2006) ; Houffalize (2012- 2008 – 2009) ; Offenbürg (2007 – 2008 – 2009 – 2010 – 2011), Bromont (2008) ; Champéry et Saint Félicien (2007) ; La Bresse (2012) ; Pietermaritzburg, Cairns, Albstadt (2014)
  • Championnats d’Europe : 1er élites (2014-2013-2006) ; 2e élites (2011, 2007, 2005 et 2003) ; 1er espoirs (2001 – 2002) ; 1er juniors (1998)
  • Championnats de France : 1er élites (2003 à 2014) ; 1er espoirs (2001 – 2002) ; 1er juniors (1998)

 

 

De Frédéric Machabert, depuis Hafjell, en Norvège

 

A regarder : le reportage photo de Frédéric Machabert.

Les autres reportages :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.