Eric Frenzel : « A winter wonderland »

Troisième après le passage au tremplin lors de la première étape de la coupe du monde de Chaux-Neuve, Eric Frenzel a réalisé la course parfaite d’un point de vue tactique. D’abord pour faire son retard sur Akito Watabe (parti avec 20 secondes d’avance sur lui), ensuite pour s’envoler seul vers la victoire au début du cinquième et dernier tour.

 

Vous aviez gagné à Ramsau voici cinq semaines. Comment fait-on pour rester en bonne forme aussi longtemps, sans disputer de compétitions ?

Je pense que les entraînements réalisés ces dernières semaines ont été très bons. Et nous avons eu de bonnes conditions chez nous pour nous entraîner. Ensuite, il était super important pour nous d’arriver en bonne forme à Chaux-Neuve. Je sais que actuellement, je suis en bonne forme, ce qui s’est confirmé lors des entraînements hier et sur le parcours aujourd’hui. Je me suis senti en super forme.

 

Vous faites une course très tactique aujourd’hui, vous aviez prévu de vous séparer de vos compagnons d’échappée (Bernhard Gruber, Akito Watabe, Johannes Rydzek) au début du dernier tour ?

Oui, c’était ma stratégie. J’ai vraiment voulu pousser fort le dernier tour pour durcir la course. Cette stratégie s’est avérée être la meilleure pour moi.

 

Vous n’étiez pas à Chaux-Neuve ? On vous refait le film de ce samedi.http://france3-regions.francetvinfo.fr/sport/ski/chaux-neuve?r=franche-comte

Posté par France 3 Franche-Comté sur samedi 23 janvier 2016

 

Aujourd’hui, Johannes Rydzek, c’était un coéquipier ou un adversaire ?

Nous sommes une équipe, donc nous voulons travailler ensemble, nous voulons pousser ensemble. Aujourd’hui, nous avons fait une bonne compétition car, avec Johannes, nous avons vraiment durci la course pendant le troisième tour. Après, je pense que Johannes n’était pas dans sa meilleure forme aujourd’hui, il a déjà fait des meilleures courses. Il n’était pas trop content de son résultat aujourd’hui, de ne pas être sur le podium.

 

Que pensez vous du nouveau parcours de ski de fond, de l’étape de la coupe du monde de Chaux Neuve ?

Aujourd’hui j’ai fait une bonne course sur ce parcours, donc j’en pense du bien (rires) ! Quand nous sommes arrivés hier, j’ai trouvé qu’il me convenait. Parce que tu commences avec une grande montée, et ensuite il y a une descente où il est possible de récupérer. Après, il y a cinq tours, et cette grande montée n’était pas si facile. Mais pour moi, ce parcours est une bonne nouveauté.

 

Vous aviez déjà gagné deux fois à Chaux-Neuve avant aujourd’hui, en individuel et en team sprint. Pourquoi cette étape vous réussit ?

C’est un bel endroit, et j’ai l’impression que, chaque année, il y a de plus en plus de spectateurs. Je ne sais pas, j’ai un bon feeling avec cette compétition, il y a une bonne atmosphère. Aujourd’hui, nous avions de très bonnes conditions sur le tremplin et le parcours. C’était comme une petite feérie hivernale (« a winter wonderland »). Déjà quand j’ai gagné ici l’année passée, j’avais eu de bonnes conditions sur le tremplin et le parcours.

 

Et demain, vous gagnez encore ?

(Rires) Mon but est de faire une bonne course, être vraiment fort sur le tremplin et de garder assez d’énergie pour le ski de fond. C’est mon but ! Et je verrai ce qui se passe demain après midi.

 

Photo : Agence Zoom
 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.