Erwan Käser : « Très heureux d’être le premier fondeur récompensé »

Erwan Käser, sacré meilleur espoir sportif romand de 2012, est ravi. Mais il sait qu’il lui reste encore du travail pour atteindre « la classe mondiale ». Entretien.

 

Capture-d-ecran-2013-05-05-a-12.12.58.png

Le fondeur Erwan Käser a été récompensé suite à sa belle saison.

 

Erwan Käser, vous venez de recevoir le trophée du meilleur espoir romand lors d’une soirée au Beau-rivage palace de Lausanne. Votre première réaction ?

Je suis très content d’avoir reçu ce prix. Il y a beaucoup de grands noms du sport romand qui ont reçu ce prix avant moi. Je suis également très content car je suis le premier fondeur récompensé.

 

Vous succédez au palmarès au patineur Stéphane Lambiel, au footballeur Philippe Sanderos, au tennisman Stanislas Waxrinka et bien d’autres. Vous attendiez-vous à intégrer cette liste prestigieuse ?

Tous ces noms sont des très grands noms du sport romand. Ça me fait vraiment plaisir de faire partie de cette liste. J’espère que dans quelque années des jeunes espoirs évoqueront mon nom en parlant de cette liste. Ce prix me fait vraiment plaisir mais je sais que je dois encore beaucoup travailler pour arriver à un niveau de classe mondiale.

 

Pour revenir sur votre saison, que retiendrez-vous de votre hiver de fondeur et surtout, quels sont vos prochains objectifs à court, moyen et long termes ?

J’ai eu un bon début de saison. Ma fin de saison à été plus difficile. Je vais maintenant me préparer pour la saison à venir où je me fixe les mondiaux U23 comme grand objectif. Pour le long terme, les objectifs des Jeux olympiques restent pour tout athlète un rêve et pour moi c est pareil.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade