Combiné : l’avenir de l’équipe de France par Etienne Gouy

Les ambitions des combinés français à Falun ? Les conséquences d’une possible fin de carrière pour Jason Lamy Chappuis ? Son avenir personnel ? L’entraîneur de l’équipe de France Etienne Gouy fait le point à quelque semaines du début de la saison 2014-2015.

 

Aux championnats du monde de Falun, la France a deux titres à défendre. Pensez-vous que vous avez la capacité de les conserver, face à de très fortes équipes allemandes et norvégiennes ?

Etienne Gouy : Pour la prochaine saison, notre objectif est bien sûr Falun et ses Mondiaux. Nous avons de l’ambition pour ce rendez-vous. Nous savons que, pour battre les « grandes nations », nous devons être à 100% de nos capacités. Cela signifie sauter bien, avoir du bon matériel et des skis rapides… Rien de plus que les autres nations, en fait (rires).
Notre plus grande différence avec les Norvégiens, les Autrichiens ou Allemands, c’est le nombre d’athlètes que nous avons au plus haut niveau. Même si nous avons de bons éléments en coupe continentale, nous sommes malgré tout moins nombreux. Mais, ce que nous avons en plus, c’est cette formule bien à nous : impossible n’est pas Français. Ne l’oubliez pas !

 

LAMY CHAPPUIS Jason

 

Il y a quelques semaines, Jason Lamy Chappuis a annoncé qu’il ne savait pas s’il continuera après cette saison. Qu’est-ce que voir partir son leader et un champion comme lui peut signifier pour l’équipe de France ?

Jason mais aussi Sébastien Lacroix seront présents cette saison. Ensuite, ils vont choisir de continuer ou d’arrêter. Leurs résultats de cet hiver devraient les aider à prendre la bonne décision. Pour l’heure, je me concentre sur l’hiver, nous aurons le temps de voir ce qui se passera au printemps. Je suis sûr que les deux ont encore de grandes choses à nous montrer.
Indépendamment de tout cela, Jason est une grande star de notre sport et une belle personne aussi dans la vie de tous les jours. Le combiné nordique ne l’oubliera jamais. S’il arrête après cette saison, je peux honnêtement dire que j’ai été un entraîneur très chanceux pour avoir eu à travailler avec lui. C’est un grand homme.

 

Cette saison sera probablement la dernière pour moi en coupe du monde.

 

L’étape française de la coupe du monde à Chaux-Neuve est devenue un grand événement avec la présence d’un public très nombreux. Qu’en sera-t-il demain si Jason Lamy Chappuis n’est plus en lice ?

La coupe du monde de Chaux-Neuve s’est en effet développé, mais cette étape a aussi changé au fil du temps. Les gens ne viennent pas que pour assister à des compétitions, ils aiment aussi découvrir une atmosphère particulière et participer à cette belle fête nordique. J’espère que cela va  encore croître dans les prochaines années, même si nos meilleurs athlètes ne sont plus les mêmes.

 

LAHEURTE Maxime,GOUY Etienne,LAMY CHAPPUIS Jason,BRAUD Francois,LAHEURTE Jerome,LACROIX Sebastien,HANNON Theo,BUFFARD Hugo

 

Avec Jason, Maxime Laheurte, Sébastien et François Baud, vous disposez de quatre athlètes qui sont très expérimentés. Qui, parmi les athlètes qui évoluent en coupe continentale, a le plus grand potentiel pour intégrer le niveau coupe du monde ?

Nous avons effectué de bons tests pendant l’été avec nos jeunes athlètes. S’ils gardent ce haut niveau en coupe continentale ou même en coupe du monde, il pourrait y avoir quelques nouveaux visages dans notre équipe. Nous allons commencer par six athlètes à Ruka. Nous devons prendre en considération le fait que nous n’avons que 15 athlètes en France qui peuvent évoluer à ce jour sur ces circuits.

 

Quels sont vos projets personnels en tant qu’entraîneur ?

Cette saison sera probablement la dernière pour moi en coupe du monde. Je suis sur le circuit depuis longtemps et même si j’aime ce métier, je sens que j’ai besoin d’autre chose. Travailler dans ma région, avec de jeunes athlètes, sera probablement l’avenir pour moi. Mais là encore, je suis d’abord un compétiteur et je donnerai toute mon énergie pour qu’on réussisse cette saison.

 

Quel est le programme de votre équipe  jusqu’à ce que la saison commence  ? Allez-vous retrouver la neige ?

Nous allons rester à la maison jusqu’au 15 novembre et après, nous nous envolerons vers la Scandinavie, où le froid et la neige, nous l’espérons, nous attendent (rires).

 

Merci à Silke Tegethof (FIS).

Photos : Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.