Extrême-sur-Loue : Urs Huber s’impose… pour la troisième fois

Urs Huber et Sally Bigham ont remporté une dantesque Extrême-sur-Loue… marquée par une agitation médiatique importante autour de l’intoxication alimentaire de samedi.

 

La 15e édition de l’XTREM SUR LOUE, épreuve de VTT renommée, a accueilli ce dimanche quelques 1600 participants, VTTistes amateurs et professionnels. Si la veille, l’événement faisait la UNE des médias, encore de nombreux journalistes des TV et radios nationales se pressaient sur la ligne de départ pour interviewer les organisateurs. Plus de peur que de mal ! Alors qu’Urs HUBER et Sally BIGHAM franchissaient, vainqueurs, la ligne d’arrivée, les nouvelles des différentes personnes incommodées étaient rassurantes. Au-delà de ces grands champions, de nombreux anonymes inscrits sur les 5 parcours proposés aux randonneurs, 15-35-45-60 et 84 km, témoignaient de leur soutien et de leur attachement à cette épreuve populaire.

Course Elite Hommes : Huber comme en 2009 et 2011

Heureux… mais inquiet ! Urs HUBER hésitait entre les deux sentiments à l’arrivée. Sa crainte ? La perte de son transpondeur dès les premiers kilomètres. Mais Bernard MARION, le président de l’Xtrem Sur Loue et le président des commissaires UCI l’ont vite rassuré. Même sans puce, aucun doute sur sa victoire ! Il réitère son exploit de 2009 et 2011, et remporte pour la 3e fois cette course qui lui est chère ! Dès les premiers kilomètres, il avoue même avoir ralenti, pour attendre les autres. Mais ne voyant personne arriver, il a continué… et fait cavalier seul avec son vélo, jusqu’à l’arrivée ! Il termine 1er, en 4H27mn et 52 s., soit près de 35 mn de plus que le temps de référence habituel, qui n’est autre que son propre chrono de 2011 : 3H57mn. A la seconde place, on retrouve l’autrichien, Alban LAKATA, grand habitué de l’épreuve, qui n’a jamais réussi à décrocher la première place. Il avait pourtant le sourire, satisfait de cette 2e place obtenue en 4H29mn et 1s. sur un terrain particulièrement difficile. « J’ai tenté de suivre Urs, mais il est vraiment très fort ».

Quant à la 3e place, elle revient au Suisse Philip GERBER en 4H39mn et 16s. Celui-ci est resté un long moment en binôme avec LAKATA, mais en milieu de course, l’autrichien a creusé l’écart, continuant seul sa lancée. Le premier français, Jérôme CHEVALLIER, licencié au club organisateur, prend la 6e place !

Course Elite Dames / Marcouyre et Bourdon au pied du podium

Sally BIGHAM, l’actuelle vice-championne du Monde et vice-championne d’Europe, était très en forme sur la ligne de départ. Elle confiait son optimisme quant à l’issue de cette course. Dénouement confirmé après 3H54mn 17s. de course pour l’anglaise qui monte sur la première marche du podium de cette 15e édition.

Elle prend sa revanche sur 2011, et plus particulièrement sur sa principale rivale la suissesse Esther SUSS qui termine 2e, avec 9mn.11s d’écart. Un podium inversé par rapport à 2011 ! La suissesse très à l’aise sur circuits longs « marathon », et sur circuits courts « cross olympique », avoue à l’arrivée ne pas avoir pu reprendre la britannique. Toutes deux ont décrit des conditions difficiles, avec un terrain très glissant, ce qui n’a pas empêché un départ de course très rapide. 

Concernant Esther SUSS, la déception se lisait forcément à l’arrivée, mais sa longue et chargée saison écoulée a eu raison de ses dernières forces ! La 3e place revient à une autre suissesse, vice-championne de Suisse, Nilena LANDTWING. Pour elle, son meilleur souvenir restera la ligne d’arrivée ! Une belle surprise pour elle. Elle termine en 4H16mn57s. Les françaises Fanny BOURDON, actuelle championne de France marathon et Hélène MARCOUYRE, vice-championne de France marathon, terminent respectivement à la 4e et 5e place. La championne Belge, Alice PICARD termine 6e. Si Fanny BOURDON compte s’aligner sur le Roc d’Azur, Hélène quant à elle n’a pas précisé son prochain RDV avec les circuits, mais en revanche, elle a tenu a remercier toute l’organisation et particulièrement les bénévoles, qui malgré le problème d’hier, ont tous répondu présents ! « Même si c’était difficile à certains endroits, que j’avais mal aux jambes, je me devais de terminer pour eux ! »

Retour sur le bilan sanitaire du samedi 5 octobre.

Samedi 5 octobre, la journée était consacrée à une course de Trail, organisée dans le cadre de l’Xtrem sur Loue. Quelques 500 participants et une centaine de bénévoles ont profité du repas servi sous chapiteau. Malheureusement, pour une cause encore inconnue, une soixantaine de personnes ont déclaré des symptômes présageant une intoxication alimentaire. Les services de la DDASS ont donc procédé à des prélèvements dont les résultats devraient être communiqués en fin de semaine. Pour la Préfecture, pas de raison d’annuler l’édition de ce dimanche. Celle-ci a donc pu se dérouler sans encombre.