Falun – Vylegzhanin en or, Manificat au pied du podium

 Dans une ambiance populaire indescriptible, le Russe Maxim Vylegzhanin a remporté le skiathlon des mondiaux de Falun à l’issue d’une course spectaculaire où les Français Maurice Manificat, 5e, et Jean-Marc Gaillard, 9e, ont longtemps joué dans le groupe de tête. Premier podium de ces mondiaux sans Norvégien, avec Petter Northug 11e derrière l’espoir de tout un peuple, Marcus Hellner 10e qui semblait pourtant très fort…

 

Et justement, le premier à avoir accéléré, à la surprise générale, fut Jean-Marc Gaillard. Dans les skis du Suédois Nelson parti en éclaireur, le duo creusait un petit écart de 15 sec au km 5 devant un peloton alors contrôlé par les Suédois justement mais également Dario Cologna, logique favori de ce skiathlon en l’absence du leader de la coupe du monde Martin Sundby, grippé…
Le champion du monde en titre suisse ne s’affolait pas pour autant, mais l’accélération de Gaillard-Nelson provoquait un étirement du peloton alors emmené par les spécialistes Poltoranin, Harvey, Bauman ou encore Toenseth. Maurice Manificat se rapprochait de la tête du groupe, tout comme Clément Parisse et Adrien Backscheider.
Déjouant les pronostics d’une course d’attente, les fuyards du jour étaient repris au km 9, mais forçaient finalement les cadors à se montrer davantage, formant ainsi un peloton d’une trentaine d’unités dont les Russes Vylegzhanin et Chernousov, le Finlandais Niskanen ou encore Northug. Parisse et Backsheider se retrouvaient très légèrement distancés, tout comme Sjur Roethe ou les Italiens Clara et De Fabiani.
Logiquement, Niskanen prenait les commandes dans le troisième tour de classique, suivi de Harvey, Gaillard, très en vue, et l’ensemble des favoris.

 

Hellner sort de sa boîte

 

Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat changeaient de ski dans le groupe de tête de 22 fondeurs, conservant alors toutes leurs chances pour la deuxième partie de ce skiathlon. Le premier des trois tours sortaient de la course sept coureurs alors qu’Alex Harvey emmenait le troupeau à son rythme. Jusqu’alors bien planqué, Marcus Hellner prenait le commandement dans la deuxième ascension de la terrible bosse, provoquant un nouvel écrémage dans le groupe réduit à onze unités. Le Suédois marquait les esprits sans toutefois creuser d’écarts avant de passer une dernière fois dans le stade plein comme un oeuf, à l’entame du dernier tour. Le Russe Evgeniy Belov et le Norvégien Petter Northug en profitaient pour se replacer avant cinq kilomètres de folie. Adrien Backscheider remontait à la 21e place un peu devant Clément Parisse, 30e au km 25.

 

Dario Cologna explose le groupe

 

Calle Halvfarsson était le premier à payer l’accélération d’Hellner. Au pied de la bosse, le Suisse Dario Cologna en remettait une couche suivi de Vylegzhanin, creusant de suite un petit écart, puis repris par Toenseth. Manificat et Harvey chassaient en 4e et 5e position le trio de tête, tandis que les autres, dont Hellner, Northug et Gaillard perdaient de précieux mètres.

Souvent deuxième, Maxim Vylegzhanin décroche son premier titre mondial.

Souvent deuxième, Maxim Vylegzhanin décroche son premier titre mondial.

Le fondeur d’Agy ne pouvait accrocher le Canadien avant le circuit final. Au bénéfice d’une glisse exceptionnelle, Alex Harvey recollait le trio de tête. Cologna accélérait encore mais le Russe posait un contre et entrait en tête dans la dernière ligne droite. A l’énergie, le Russe résistait au finish pour s’offrir un fabuleux titre mondial. Alex Harvey, incroyable de courage également et véritable guerrier, arrachait la médaille de bronze !
Maurice Manificat signait une remarquable mais frustrante 5e place, devant Jean-Marc Gaillard 9e. Les Français ont joué devant jusqu’à la fin de cette course ultra-relevée… Adrien Backscheider rentrait dans le top 20 et Clément Parisse 24e complétait le superbe bilan tricolore sur cette épreuve.

 

Le résultat du skiathlon hommes


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.