Fis Marathon Cup : un match franco-suisse pour le final en Russie

SKI DE FOND- L’Ugra Skimarathon, ultime étape de la FIS Marathon Cup, sera très disputée chez les hommes. Un duel Pralong/Perrillat-Boiteux est annoncé.

 

 

Encore un effort. La FIS Worldloppet Cup, coupe du monde des longues distances, se termine ce week-end en Russie, avec l’Ugra Skimarathon (Югорский лыжный марафон). En Russie, le Suisse du team Gel Intérim – Rossignol, Candide Pralong, se retrouvera en face du Bornandin du Haute-Savoie Nordic Team, Ivan Perrillat-Boiteux. Douze points seulement séparent les deux hommes au classement général. Autant dire qu’ils sont presque à égalité, quand on sait que 100 points sont attribués au vainqueur, contre 80 à son plus proche poursuivant.

Au moment de faire l’addition, le Haut-Savoyard paie cher sa 16e place à l’Engadine. Le vainqueur de la Dolomitenlauf a aussi contre lui de n’avoir pas couru la Marcialonga en Italie et la Koenig Ludwig Lauf, en Allemagne. Son rival helvète, lui, a pointé à chaque épreuve, mais il n’en a gagné aucune. Neuf fois sur dix, il a même terminé après le tricolore, sauf à Saint-Moritz donc.

 

Northug dans la place

Le match s’annonce très serré. A l’Etoile des Saisies, le week-end dernier, Candide Pralong, deuxième du Marathon des Glières, s’est imposé devant Toni Livers, en plein championnat de France longue distance, et devant Ivan Perrillat-Boiteux qui a, malgré tout, ajouté une nouvelle médaille à sa collection. Celui-ci a réussi cette séquence clôturant la saison, pour preuve sa présence sur tous les podiums individuels il y a quinze jours à Bessans.

Lors du 50 km classique disputé sur les pistes du Val Müstair dans le cadre des championnats suisses, le Valaisan avait, lui, fini en quatrième position, à 4 minutes d’Ueli Schnider.

Bien entendu, les fondeurs ne seront pas les seuls à vouloir briller samedi à Khanty Mansiysk. Toni Livers, 3e du classement général provisoire, Bastien Poirrier 4e ou encore Benoît Chauvet et Adrien Mougel voudront abattre leur dernière carte.

Ils devront aussi compter avec Petter Northug Jr. Le Norvégien a annoncé sa présence sur Facebook. Les Russes (on annonce Sergey Ustiugov, le jour de son 25e anniversaire) aiment aussi à briller sur leurs terres. On surveillera donc aussi Ievgueni Aleksandrovitch Dementiev, Dmitriy Yaparov, Anton Gafarov.

La Française Aurélie Dabudyk, avec 454 points, a bien des chances d’être couronnée. Avec trois succès durant l’hiver, la skieuse du Haute-Savoie Nordic Team a bien travaillé. Sa régularité a fait elle une cible inatteignable. Sa challenger directe, Maria Graefnings, se situe loin derrière, précisément à 98 points. Il s’en est donc fallu de peu pour que cette course se transforme en promenade printanière pour la représentante du SC Pays Rochois. La Suissesse Rahel Imoberdorf pourrait compléter le top 3 féminin, à moins qu’il ne s’agisse de l’Estonienne Tatjana Mannima. En ski de fond, tout peut arriver.

A noter que sur la ligne de départ, on pourra notamment apercevoir la biathlète Svetlana Sleptsova.

 

 

Télécharger (PDF, 74KB)

Télécharger (PDF, 69KB)

 

Photo : Ugra Skimarathon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.