Fond : ceux qui pourraient faire du mal aux fondeurs français

A quelques heures de l’ouverture de la saison 2015 de la coupe du monde à Ruka, en Finlande, jetons un œil sur les athlètes qui pourrait bien donner du fil à retordre aux fondeurs français. L’exercice est difficile, surtout au début d’un hiver qui s’achèvera par des championnats du monde. Cependant, les courses FIS qui se sont déroulées ces deux derniers week-ends en Scandinavie, ont fourni un petit aperçu sur la forme de la plupart des grands noms du ski de fond.

 

Les hommes : Sundby, grand favori

Martin Sundby

Le numéro 1 du classement général de la coupe du monde en 2014, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby a montré qu’il sera le grand favori de l’hiver. N’a-t-il pas déjà remporté haut la main les deux premières courses à Beitostolen, en Norvège, le week-end dernier ?

 

Alexander Legkov

Le Russe Alexander Legkov, champion olympique du 50 km à Sochi, n’a pareillement pas perdu la main. Dimanche dernier, à Saariselkä, en Finlande, il a été le plus fort dans le 15 km style libre.

 

AlexHarvey

Quant au Canadien Alex Harvey, qui figurait dans le trio de tête de la précédente saison, il est connu pour effectuer des démarrages lents mais progressifs. Il pourrait donc arriver en pleine capacité de ses moyens au moment des championnats du monde. Il faudra donc se méfier du sprinter. Avec deux podiums à Gallivare, en Suède, le week-end, il s’est rappelé à la mémoire de ses adversaires.

Le Suédois Calle Halfvarsson n’a pas moins bien fait qu’une deuxième place le week-end dans toutes les courses de Bruksvallarna. Il jouait certes à domicile. A Falun qui accueille les championnats du monde, il sera de nouveau à la maison, ce qui le motivera à n’en pas douter.

 

OLYMPIC GAMES SOCHI 2014

Après une année perturbée en raison d’une blessure à la cheville, le Suisse Dario Cologna avait malgré tout moissonné de l’or olympique en Russie. Si l’on se base sur ses récentes performances à Saariselkä, il est difficile de se prononcer sur ses prochaines prestations. Le Grison a davantage effectué un tour de chauffe qu’une réelle prestation.

 

Petter Northug Jr

Après une intersaison qu’il aimerait probablement oublier, le Norvégien Petter Northug Jr. est toujours une menace pour ses adversaires. A Beitostolen, il a fini par gagner le sprint classique de dimanche, après deux face à face avec Sundby.

On pourrait enfin citer le jeune Iivo Niskanen. L’hiver dernier, le Finlandais a été sacré champion du monde chez les moins de 23 ans et a rapporté de Russie une médaille d’argent en sprint. Il tentera de conserver cette dynamique, avec les championnats du monde en ligne de mire.

 

Dames : les leaders sont de retour

Du côté des dames, les grands noms des dernières saisons — Marit Bjoergen, Justyna Kowalczyk Therese Johaug et Charlotte Kalla — ont toutes réussi leur rentrée des classes. Au moment de la remise des prix, à Falun, elles pourraient bien se crêper le chignon.

 

BJOERGEN Marit

Marit Bjoergen a un autre rendez-vous inscrit à son agenda : elle rêve de remporter le Tour de Ski, la seule chose qu’elle n’a pas gagnée dans son illustre carrière.  Il pourrait donc y avoir du spectacle au moment des fêtes de fin d’année.

 

Therese Johaug

Therese Johaug a, elle, déclaré, après sa belle victoire à Beiotstolen, qu’elle voulait se concentrer sur les épreuves en style classique, avec une préférence pour les sprints.

 

Justyna Kowalczyk

Elle trouvera donc sur son chemin  Justyna Kowalczyk, toujours une menace dans les compétitions en classique, et ce quelle que soit la longueur, et Charlotte Kalla qui n’a rien laissé aux autres lors des compétitions de Bruksvallarna le week-end dernier.

 

L’équipe américaine n’a pas encore revêtu de dossard. Difficile donc de jauger Kikkan Randall. Falun offrant les mêmes formats de compétition que Val di Fiemme en 2013, on peut tout de même s’attendre à ce qu’elle veuille — au moins — conserver l’or décroché au sprint par équipes en 2013 avec Jessica Diggins. On n’oublie pas non plus qu’elle a fini au troisième rang en coupe du monde derrière Bjoergen et Kowalczyk, ce qui constituait son meilleur classement.

Les Finlandaises Kerttu Niskanen et Krista Parmakoski (anciennement Lähteenmäki) feront sans doute parler d’elles. Elles sont déjà dans le bain, après trois week-ends de compétition. Les deux femmes ont affiché une grande forme dans les deux techniques et elles auront à cœur de briller lors du week-end d’ouverture qui aura lieu chez elles à Ruka.

 

Photos : Agence Zoom et FIS


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.