Fond : comment les Français ont gagné leur cinquième ticket pour l’an prochain

downloader-2.php.jpeg

 

Retour sur le 50 km d’Oslo. Pour l’équipe de France, cette course mythique cachait un enjeu important. En faisant simple, le nombre de compétiteurs qui seront engagés en coupe du monde la saison prochaine est réparti, pour chaque nation, sur la base des courses de 30 km ou plus. Si chaque nation a déjà droit à deux places, il faut aller chercher les suivantes, avec des paliers qui compliquent encore la règle du jeu. N’entrons pas dans les détails. Jusqu’à l’étape norvégienne, les résultats des bleus n’assuraient que quatre tickets.

Un cinquième était gagnable. A condition de décrocher des points lors du premier intermédiaire de la course classique scandinave, lequel était situé à 3 km. Le Vosgien Adrien Mougel a joué cette stratégie. Il a bataillé pour obtenir une bonification. Il occupe en effet la cinquième place de ce sprint, derrière Petter Northug, Alexander Legkov, le vainqueur final, Dario Cologna et Noah Hoffmann. De prestigieux voisins !  Christophe Perrillat est juste derrière, en 13e position, mais il ne marque pas de points.Contrairement à Ivan Perrillat-Boiteux, qui réalise un top 30.

Du coup, la France a obtenu son quota de cinq athlètes pour l’an prochain, en sprint et en longues distances.

 

Photo : Adrien Mougel à La Clusaz (photo : Agence Zoom)


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade