Fond : le KO sprint à Eirik Brandsdal et Marit Bjoergen

Un KO sprint classique était programmé en lever de rideau de la coupe du monde de ski de fond. Une seule Française était inscrite. La victoire est revenue à Marit Bjoergen chez les dames et Eirik Brandsdal chez les hommes.

 

La chute de Kowalczyk, la légende Bjoergen

La coupe du monde de ski de fond a débuté samedi matin à Kuusamo. Un KO sprint classique a ouvert la saison 2014-2015. Chez les dames, une seule Française était engagée, il s’agissait de la fondeuse des Fourgs Célia Aymonier. Elle n’a pas dépassée l’étape des qualifications (33e juste derrière Masako Ishida).

En quarts de finale, la deuxième série a retenu l’attention puisqu’elle réunissait trois têtes d’affiche, Maika Caspersen Falla, la Polonaise Justyna Kowalczyk (dossard 26) et la Norvégienne Heidi Weng. Ces dernière n’a pas été sauvée par le chrono. De même, ce n’est pas passé pour Therese Johaug et l’Américaine Kikkan Randall.

Comme ses poursuivantes russes Natalia Matveeva et Anastasia Dotsenko, Marit Bjoergen a par contre obtenu son ticket.

 

VIESSMANN CROSS-COUNTRY FIS WORLD CUP 2014

 

Du coup, on a pu assister au premier face à face de l’hiver entre la Norvégienne et la Polonaise Kowalczyk qui a été victime d’un incident.

En haut du mur, cette dernière creusait l’écart entre elle et Bjoergen, apparemment en difficulté, mais elle a chuté à cause de son ski droit. Elle s’est relevée, s’est battue pour rattraper son retard, mais cela n’a pas suffi pour lui permettre de disputer la finale.

La dernière confrontation a finalement réussi à Marit Bjoergen (67e victoire en coupe du monde), devant Katja Visnar et Maiken Caspersen Falla. «C’est toujours bien de débuter la saison avec une victoire », a commenté la Norvégienne.

 

Résultats

 

Face à face Russie-Norvège

Chez les hommes, aucun Français n’a pris le départ. Il faudra patienter jusqu’à dimanche pour supporter les fondeurs tricolores.

Les Russes et les Norvégiens avaient du coup le champ libre. Seuls le Suédois Teodor Peterson et la fusée italienne Federico Pellegrino ont apporté un peu de couleur aux demi-finales.

Les deux frères Northug, Petter et Tomas, n’ont pas eu à s’affronter en demi-finales. A chacun sa course : dans la première, l’aîné a pris la troisième place, derrière Eirik Brandsdal et Sergey Ustiugov. Il a été sauvé par le chrono, comme Alexy Petukhov, 4e. Dans la seconde, le cadet a échoué au 4e rang, derrière Pellegrino. Cela a fait les affaires de Sondre Turvoll Fossli et Finn Haagen Krogh.

Après sa victoire la semaine dernière à Beitøstolen, Petter Northug Jr avait à cœur de briller de nouveau sur les skis, qui plus est en coupe du monde. Mais son compatriote Eirik Bandsdal a été le plus fort de quelques centimètres, ce qui n’amenuise en rien son retour aux affaires.

 

Résultats

 

 

 

Photos : Christophe Pallot/Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.