Fond : le relais féminin français parmi les grandes nations

D’Aurore Jean à Coraline Hugue, en passant par Célia Aymonier et Anouk Faivre-Picon, les Françaises ont tenu leur rang dans l’aristocratie des nations, dans un relais 4 x 5 km dominé par la Norvège de Marit Bjoergen.

 

downloader-1.php.jpeg

Marit Bjoergen (Photo : Agence Zoom)

 

Les Norvégiennes, championnes du monde en titre, dominent le ski de fond féminin. Le relais 4 x 5 km (sur la piste de 2,5 km fréquentée par les combinés) ne devait pas leur échapper, offrant un nouveau titre à ses deux stars, Marit Bjoergen et Therese Johaug. Déjà aux Jeux olympiques, elles avaient maîtrisé le format.

Pour l’équipe de France, 12e l’an dernier, Aurore Jean est partie la première pour le style classique. Rapidement, la Jurassienne s’est placée dans les lignes de tête. Si la Norvégienne Heidi Weng est passée au premier intermédiaire en pole position, devant les fondeuses de Suède et du Canada, la Jurassienne pointait au 7e rang, à +2,8 secondes.

 

Aurore Jean passe derrière Heidi Weng

Hendi Weng a ensuite accéléré, abandonnant la Suédoise Ida Ingmarsdotter et son groupe. Au km 3,8, elle avait 9,6 d’avance sur Aurore Jean, deuxième, suivie par la Russe Julia Ivanova et, à une dizaine de seconces encore, la représentante suédoise.

La Française s’accrochait, ne laissant pas la Scandinave prendre trop de champ. « J’avais une bonne glisse », commentait ensuite la Rousselande.

Dans le stade, Célia Aymonier n’avait que 9,3 secondes quand elle a pris la suite, avec Therese Johaug en ligne de mire. Autriche, Allemagne, Etats-Unis, Finlande ou encore Suède formaient un second groupe, qui accusait un retard de 30 secondes.

Justyna Kowalcyk portait désormais les couleurs polonaises ; au km 6,3, elle pointait au 2e rang. Belle remontée, donc.

La fondeuse des Fourgs skiait alors dans les traces des meilleures athlètes mondiales. Au sixième intermédiaire, la tricolore restait au contact, 5e derrière l’Américaine Kikkan Randall.  Pour la Suède, Emma Wiken ne faisait pas mieux que la Jurassienne. Norvège, Pologne, Finlande et Etats-Unis occupaient la tête du classement provisoire.

 

La hargne de Kowalcyk

Au km 8,8, Kowalcyk et Johaug faisaient désormais jeu égal dans la dernière montée, à presque 30 secondes de la Finlande. Sauf que la première venait de réussir à reprendre 37 secondes à la seconde.

Aux concurrentes du skate de participer au relais : derrière la Suède, la Finlande et la Russie, la France enregistrait un manque de 1,07 minute quand la Pontissalienne Anouk Faivre-Picon s’est élancée. Les bleus étaient alors 6e.

Devant, Kristin Stoemer Steira a repris les choses en mains, devançant Paulina Maciuszek, qui annulait tous les efforts de Kowalcyk, Ritta-Liisa Roponen, et Anna Haag. Ç’en était fini de la Pologne.

La bagarre était désormais entre la Finlande et la Suède pour des places sur le podium. La France, elle, pouvait encore prétendre une 4e place. L’Américaine Liz Stephen était également en forme.

 

17e médaille pour Bjoergen

Au km 15, Marit Bjoergen partit avec un bel avantage : 25,6 secondes d’avance sur Charlotte Kalla. La Suédoise pouvait-elle revenir ? La Finlande suivait, devant les Etats-Unis, la Russie et l’Allemagne. Coraline Hugue démarrait en 7e position, avec 1,16 minute de retard sur la Norvégienne. 46 secondes séparaient les bleus de la boîte. Trop loin !

Au 13e intermédiaire, Kalla gagnait quelques secondes, contrairement à la Finlandaise Riika Sarasoja-Lija qui en perdait une poignée. Les positions étaient fragiles pour les poursuivantes de la reine Marit.

Pendant ce temps, Coraline Hugue restait dans les skis de l’Allemande Miriam Gössner, en 7e position.

Le relais ne pouvait plus échapper à la Norvége. La médaille d’argent ne pouvait revenir qu’à la Suède. La troisième place était plus incertaine. La Russe Yula Tchekaleva et la Riika Sarasoja-Lija se la disputaient, la seconde montrant une plus grande fraîcheur. La médaille en chocolat échappa même à cette dernière, au profit des Etats-Unis. La France, elle, achevait sa prestation à la sixième place, Coraline Hugue toujours devant Miriam Gössner.

15e médaille donc pour le Norvège, dont six en or. Quelle domination ! L’image de Marit Bjoergen finissant la course tranquillement, le drapeau à la main, restera dans les mémoires.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade