Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Fond/Pyeongchang : le Russe Petr Sedov le plus fort sur la piste olympique

SKI DE FOND – A Pyeongchang, le Russe Petr Sedov a remporté le skiathlon sur un parcours olympique qui s’est révélé compliqué.

 

Aucun Français n’a pris, samedi matin (départ à 16 heures, heure locale), le départ du skiathlon de Pyeongchang, en Corée du Sud. Cette épreuve de coupe du monde n’a d’ailleurs aucunement attiré les meilleurs mondiaux qui n’ont pas fait le déplacement en Asie. Les outsiders avaient donc toutes leurs chances de briller sur cette piste qui accueillera, l’an prochain, les Jeux olympiques.

Le Russe Petr Sedov ne dira pas le contraire, c’est lui qui obtient la victoire, devant les Norvégiens Daniel Stock et Mathias Rundgreen.

Dans la partie classique, Sedov, Rundgreen, le Suédois Gustav Ericsson ou encore l’Américain Noah Hoffman ont mené la course, à la tête d’une vingtaine de skieurs. Au fil des tours, ce groupe s’est aminci ; il s’est également étiré, au détriment du Suisse Erwan Kaeser qui pointait à la 18e place à plus de 30 secondes.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Au moment de s’élancer en skate, ils n’étaient plus qu’une quinzaine à batailler devant. La délégation norvégienne était partie prenante avec Rundgreen, Martin Loewstroem Nyenget et Daniel Stock, aux prises avec Sedov et Eriksson, mais aussi le Japonais Keishin Yoshida.
 


 
Après 50 minutes d’effort, les Allemands se laissaient distancer. Devant, Sedov et Stock prenaient leurs distances, abandonnant leurs poursuivants. Rien n’était joué par contre pour la troisième place sur le podium ; le dernier tour allait se révéler décisif. Il fallut même une photo pour séparer Rundgreen d’Alexander Utkin.

Dans le face à face Sedov/Stock, le Russe semblait prendre peu à peu l’avantage, l’écart entre les deux hommes ne cessant d’augmenter. Jusqu’à mettre le vainqueur à l’abri d’une contre-attaque. Petr Sedov tenait sa seconde victoire en coupe du monde.

 

[gview file= »https://www.nordicmag.info/wp-content/uploads/2017/02/2017CC3151RL.pdf »]

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse dauphinoise Lou Reynaud de se...

Ski de fond

Swiss-Ski vient de nommer Lars Broennimann comme chef du ski de fond. Scientifique du sport âgé de 38 ans, il succédera cet automne à...

Ski de fond

Pour Nordic Magazine, James Clugnet a accepté de revenir en longueur sur la situation du ski de fond britannique, lâché par UK Sport et...

Ski de fond

Pendant une semaine, Sjusjøen (Norvège) reçoit plus de 200 fondeurs juniors venus de vingt-quatre pays, dont la France.

Ski de fond

Coup de massue pour les fondeurs britanniques qui ont perdu la bourse de UK Sport. L'avenir s'annonce délicat pour James Clugnet, Andrew Musgrave et...

Rollerski

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour d'Igor Cuny, ancien spécialiste de ski-roues, de se...

Ski de fond

Le fondeur norvégien Johannes Hoesflot Klæbo, toujours blessé, ne partira pas, le mois prochain, en stage d'altitude aux Etats-Unis.

Ski de fond

9:47. Alors que les équipes nationales de Norvège et de France, notamment, entament ce mercredi les compétitions du Blink Festival 2022 avec le Lysebotn...