Foulée blanche : l’année des récidivistes

Ivan Perrillat-Boiteux chez les hommes et Anouk Faivre-Picon chez les dames : cette année, les vainqueurs de la Foulée blanche ont déjà inscrit leurs noms au palmarès.

 

La 36e édition de la Foulée Blanche a bien eu lieu et quelle édition. Il en fallait du courage pour prendre le départ ce matin sous la fine bruine du jour. Mais ils étaient là, 2326 participants sur la journée, dont 765 vaillants partis sur le 42 km. Et aux côtés des anonymes, on a pu apercevoir sur la ligne de départ, les skis aux pieds, Bernard Soulage, vice-président de la région Rhône-Alpes, Franck Piccard, multiple médaillé olympique en ski alpin ou encore David Smetanine, conseiller régional Rhône-Alpes et multiple médaillé paralympique en natation. Quatre circuits différents étaient proposés de 5, 10, 20 et 42 km, à parcourir dans le style de son choix, en skating ou en alternatif.

Les équipes techniques ont tenu le pari de maintenir toutes les courses cette semaine malgré les difficultés d’enneigement que connaissent les Alpes cet hiver. Et la 36e édition de la Foulée Blanche s’est terminée en apothéose, mettant à l’honneur le simple pratiquant et l’élite nationale du ski nordique. Encore une bien belle édition de la Foulée Blanche au pays du nordique !

 

Duel Duvillard – Perrillat-Boiteux

Podium hommes

Comme prévu, sur le 42 km les champions n’ont rien lâché… Robin Duvillard, membre de l’équipe de France et chroniqueur de Nordic Magazine, a tenu la course sur les 20 premiers kilomètres avant de laisser s’échapper Ivan Perrillat-Boiteux du Grand-Bornand, sur la deuxième partie, qui tiendra la tête jusqu’à la ligne d’arrivée qu’il passe avec une confortable avance sur les suivants. Il signe sa deuxième victoire sur l’épreuve reine de la Foulée Blanche (première victoire en 2012). Le duel du sprint s’est joué entre Robin Duvillard, Bastien Poirrier qui prend la troisième place après avoir  remporté les deux sprints Ski Chrono, à quelques centièmes de secondes de Romain Vandel, qui échoue au pied du podium.

 

Anouk Faivre-Picon pour la 4e fois

Podium Dames Foulée blanche

Chez les dames, les trois favorites Anouk Faivre-Picon, Coraline Hugue et Célia Bourgeois ont tenu la tête de course comme tous les pronostiqueurs l’avaient imaginé. La Pontissalienne a mené la course avec une confortable avance, elle a passé en leader les portes des deux sprints Ski Chrono et elle remporte à la régulière sa 4e victoire sur la distance marathon de la Foulée Blanche (2010, 2011 et 2012), devant Coraline Hugue, vainqueur l’année dernière, et Célia Bourgeois.

 

Les costauds

Il fallait être costaud pour gagner l’Ultra-Foulée Blanche, et ils l’ont été ! Pour la 1re année, l’organisation proposait un classement spécifique pour les skieurs et les skieuses qui prennent le départ des deux plus longues courses du week-end, à savoir : le 25 km classique et le 42 km libre. Et avec les conditions de cet hiver, inutile de préciser qu’il fallait être costaud pour cumuler quelques 67 km en deux jours et monter sur le podium de cette nouvelle catégorie. Au final, Samuel Rege Gianasso de la Féclaz termine à la 1ère place chez les hommes avec un temps cumulé de 3:05:25,100, tandis que Manon Benoît de Ranspach s’offre la victoire chez les dames en 3:46:43,000.

 

Double deuxième place ce week-end pour Nina Colomby sur 5 km

Vainqueur du 5 km en 2012 et 2013, Nina Colomby n’a pas réussi cette année à s’offrir le triplé, et laisse la 1re place à Coline Pasteur, déjà vainqueur hier sur la même distance en classique. Nina Colomby prend la 2e place, comme hier également, devant Maya Cloetens. Le 5 km a été le théâtre d’un beau combat entre Grenobloises, puisque Coline Pasteur vient d’Échirolles, Nina Colomby d’Eybens et Maya Cloetens de Grenoble.

Chez les hommes, c’est également un triplé grenoblois avec Max Rochette à la 1re place devant Matis Fugier et Félix Sabatier. Les frères Newman, qui étaient montés sur le podium hier sur la même distance en classique, se classent 5e et 6e aujourd’hui.

 

Belle bagarre finale sur le 20 km hommes

Podium Foulée blanche

Yann Guigonnet remporte la victoire sur le 20 km masculin, 1 minute et demi devant Thibault Masset et Nicolas Berthet qui se sont livrés une belle bataille sur la ligne d’arrivée et sont finalement départagés par seulement 70 centièmes sur le fil.

Chez les dames, Claudie Thomas de Gérardmer boucle les 20 km en 50 petites minutes et gagne la course. Rachel Demangeat et Manon Contin, respectivement 2e et 3e auront mis 3 minutes 28 secondes et 4 minutes 33 secondes de plus pour franchir la ligne d’arrivée.

 

 

Classement général

5 km

Dames :

  1. Coline Pasteur (00:19:02.810),
  2. Nina Colomby (00:21:09.260),
  3. Maya Cloetens (00:23:17.750)

Hommes :

  1. Max Rochette (00:16:40.440),
  2. Matis Fugier (00:16:50.190),
  3. Félix Sabatier (00:17:04.690)

10 km

Dames :

  1. Marine Challamel (00:39:34.150),
  2. Juliette Ducordeau (00:39:50.760),
  3. Éloïse Pauly (00:40:54.860)

Hommes :

  1. Élie Faret (00:33:10.100),
  2. Étienne Margaillan (00:34:05.400),
  3. Brice Viard-Gaudin (00:36:13.370)

20 km

Dames :

  1. Claudie Thomas (00:50:04.190),
  2. Rachel Demangeat (00:53:32.310),
  3. Manon Contin (00:54:37.880)

Hommes :

  1. Yann Guigonnet (00:43:55.230),
  2. Thibault Masset (00:43:56.570),
  3. Nicolas Berthet (00:43:56.640)

42 km

Dames :

  1. Anouk Faivre-Picon (1:54:41.400),
  2. Coraline Hugue (1:56:39.750),
  3. Célia Bourgeois (1:56:58.490)

Hommes :

  1. Ivan Perrillat Boiteux (1:42:58.920),
  2. Robin Duvillard (1:44:19.970),
  3. Bastien Poirrier (1:44:26.050)

Résultats_42km_h

Photos : Cyril Michaud-Fidey/Philippe Savoyat

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.