François Lacroix, Julien Robert, Corentin Jacquot et Coralie Sutter rejoignent les Origin’haut

François Lacroix

Il s’appelle François Lacroix, est licencié au SC Bois d’Amont et, à 19 ans, il vient de rejoindre le prestigieux (le mot est juste !) team Les Origin’haut. « Je suis actuellement en DUT thermique énergie à Grenoble », indique le jeune homme

Francois-Lacroix-2-copie-1.jpgAu niveau sportif, dès son plus jeune âge, il a été  été motivé par les prouesses des grands champions de son village (Bois d’Amont qui fait l’objet d’un article très intéressant dans le n°3 de Nordic Magazine, avec Léo Lacroix himself), « notamment celle du fameux Nicolas Vandel. J’ai donc commencé à faire du ski assez jeune, essayant tant bien que mal de me rapprocher de leur style légendaire. J’ai par la suite intégré le collège des Rousses en section sportive. »

Biathlète, il a ensuite intégré la section sportive du LXM, et les rangs du comité régional. »

Les Originhaut qui ne manquent pas d’humour ont chacun un sobriquet : « Je réponds habituellement au nom de Fran, Franfran, ou encore Loulout ». Il existe un troisième surnom que François Lacroix doit à Julien Ughetto. Pour le connaître, cliquez ici.

Julien-Robert.jpgSeconde recrue : Julien Robert, autre biathlète à rejoindre l’équipe que l’on pensait réservée aux seuls fondeurs (fondus). JR, pour les journalistes du monde entier et du Haut-Doubs, est âgé de 20 ans. « Alors j’ai commencé le ski en minime suite aux quelque sorties avec l’école. J’ai donc tout de suite été recruté par le club le plus en vogue de l’époque dans la République du saugeais : L’ESSS. J’ai intégré le sport-étude de Xavier-Marmier. » Actuellement, il étudie à l’INSA de Lyon, en sport-études également. 

Julien Robert 2-copie-1


Le bonheur de retrouver Coralie”

Corentin Jacquot  a lui aussi laissé des traces à l’Entente sportive saugette de ski à Montbenoît. Il est également passé par le lycée Xavier-Marmier de Pontarlier.  « Actuellement, je suis en BTS NRC à Champagnole option bi-qualif, qui me permet donc, en plus du BTS, de préparer et je l’espère d’obtenir mon BE ski de fond », ajoute-t-il. Cocoj est son nom de code… Qu’on se le dise.

Enfin, une fille ! Elle s’appelle Coralie Sutter (une Coco de plus), jumelle de Yohann : «  j’ai 20 ans depuis quelques mois maintenant ! ». Sérieuse, donnons lui la parole pour une présentation complète : « Jurassienne de souche, je fais du ski de fond depuis que je suis en CM1 ; je suis maintenant en première année de licence Info-Com après une année que je pourrais qualifier de “sabbatique”. J’ai fais ma scolarité de lycéenne au LXM à Pontarlier en sport-étude, je suis entrée au Comité du massif jurassien en même temps. J’ai franchement adoré ces années-là… jusqu’à l’année dernière. Après avoir pas mal galéré avec des problèmes d’asthme, j’ai décidé de quitter le comité, de me concentrer sur mes études, de mettre le ski entre parenthèses. »

« Mais, ajoute la jeune femme, on ne peut pas quitter le monde du ski quand on connaît des gens tels que Jean-Marie Bourgeois ou Gérard Verguet, qui m’ont fait passé du côté “coach” sur des stages départementaux avec les minimes et les cadets pour l’un, et auprès des plus jeunes du Ski-Club de Morbier Bellefontaine Morez pour l’autre. Expérience très enrichissante. » Pour elle, ce sera Co, Coco ou Coralie.

Coralie-Sutter-copie-1.jpg

NDLR : comme les trois recrues sont des amis de Nordic Magazine, on a puisé dans leur Facebook les photos. On a choisi très soigneusement. Encore merci à M. Begon.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade