François Braud : « Mentalement, j’ai lâché »

COMBINE – Vingt troisième fondeur à s’élancer, François Braud termine 21ème de la première épreuve de Chaux-Neuve. Le principal ennemi du leader de l’équipe de France reste… lui-même.

 

Quel était l’objectif sur la course de fond, en partant en 23ème position ?

Gagner des rangs, bien sûr, c’est toujours le but. Après je savais que ça n’allait pas faire beaucoup d’écarts, donc que ça allait être très dur de remonter de nombreuses places. Après l’objectif c’était de rester avec Magnus Moan pour faire une bonne course, parce que je savais que quand tu es derrière lui, ça va bien. Et c’est ce que j’ai réussi à faire. Je suis satisfait de ma course de fond, après…

C’est le saut ce matin ?

Oui, le regret, il est ce matin au saut. C’est moi, mentalement j’ai lâché, submergé par la pression. Et les jambes n’ont pas fonctionné.

 

Vous pensez quoi de cette nouvelle piste ?

Elle est rapide, elle fait mal. Parce que, dès que ça monte un peu, ça va à fond. Donc il faut se faire mal des bosses et dans les descentes on récupère.

 

Vous réaliserez un bon saut demain ?

 Oh je n’y pense même pas (rires), il se passera ce qu’il se passera ! Bien sûr, l’objectif demain c’est de faire un bon saut, et j’ai la forme en ski c’est déjà le principal. Un bon saut pour moi, niveau résultats, c’est d’être dans les 5 – 10 au minimum. Pour demain, je ne vais vraiment pas y penser et bien récupérer d’aujourd’hui, demain est un autre jour. Et aujourd’hui, ça m’a libéré.

Vous vous être entraidés avec Maxime Laheurte, qui termine moins d’une seconde derrière vous ?

 Non, chacun pour soi (rires) !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.