Victorieux sur le Grand raid de la Réunion, François D’Haene est au sommet de l’ultra-trail mondial

François D’Haene vendredi 24 octobre à 22 h 55 mn à Saint-Denis, a franchi en vainqueur pour la deuxième année consécutive, la ligne d’arrivée de la Diagonale des Fous, épreuve phare du Grand Raid de La Réunion. Un ultra trail de 172,6 km et 9996 m de dénivelé positif. Cette victoire, ajoutée à celles sur l’Ultra Trail du Mont-Fuji et l’UTMB® lui permet de remporter l’Ultra-Trail® World Tour 2014 devant le Sud Africain Ryan Sandes et le Lituanien Gediminas Grinius.

 

« C’est pour moi une immense joie de conclure ma saison de cette façon. La Diagonale des Fous est vraiment une course particulière. Avoir la chance d’y briller et d’accéder au titre de champion du World Tour sont deux très beaux cadeaux auxquels j’osais à peine rêver », a-t-il commenté.

Ludovic Pommeret et Aurélien Collet, ont accumulé les performances tout au long du parcours et terminent deuxième et troisième. Chez les dames Nathalie Mauclair, déjà victorieuse en 2013 récidive devant Juliette Blanchet et Uxue Fraile Azpeitia. Si Nathalie Mauclair a évolué en permanence seule à l’avant, Juliette Blanchet, longtemps 3ème est parvenue à dépasser Uxue Fraile Azpeitia au trois-quarts du parcours et à résister à son retour dans les derniers kilomètres.

 

François D’Haene, 28 ans, team Salomon, outre ses trois étapes sur l’Ultra-Trail® World Tour a également remporté en 2014 l’Ice Trail Tarentaise, étape des Skyrunner World Series et terminé deuxième du 80 km des Skyrunning World Championships 2014.

François ne voulait pas reproduire sur La Diagonale des Fous, le même schéma de course que l’an passé. « J’ai été très content de pouvoir partager pas mal de kilomètres avec tout d’abord un beau petit peloton puis avec les Réunionnais Freddy Thévenin et Didier Mussard et enfin en compagnie d’Aurélien Collet jusqu’au gîte du Piton des Neiges. Je me suis ensuite retrouvé seul devant, mais j’avais prévu d’essayer de m’économiser jusqu’au col des Fourches pour pouvoir relancer dans Mafate et terminer du mieux que possible. C’est ce que j’ai essayé de faire ! »

François a connu des moments de doute et des coups de moins bien. « Cette course est tellement longue qu’on passe un peu par tous les états ! C’était assez éprouvant durant la nuit de chercher son chemin dans la pluie, le vent et le brouillard et on y a tous laissé pas mal de forces. Ensuite on a eu successivement des températures très froides puis chaudes et des sentiers très exigeants. J’ai été contraint à aller chercher au fond de moi-même l’énergie pour finir. »

 

Moins de pression

 

François est parti avec moins de pression qu’en 2013 car sa saison était déjà pleine de moments de bonheur et de réussite. « J’avais néanmoins davantage d’incertitudes sur ma forme et des petites douleurs consécutives à ma saison. Durant la semaine qui a précédé et au début de la course je n’avais pas de supers sensations. Les jambes étaient assez lourdes et avec quelques courbatures. Puis au fil des kilomètres j’ai appris à faire avec et à mieux me relâcher. La course m’a semblé aussi plus serrée. J’ai éprouvé des difficultés à creuser des écarts et à gérer ma fin de parcours. Depuis le Maïdo ça a été très éprouvant. »

De nombreux favoris ont abandonné. « Je pense qu’il y avait beaucoup de prétendants à un top 10 au départ et forcément cela devait faire des déçus ! Certains ont dû s’étonner de leur place et arrêter mais surtout nous avons eu des conditions de course assez inhabituelles pour ici avec un brouillard et une pluie denses, des bourrasques de vent, une température assez froide et un terrain souvent boueux et glissant. C’était franchement la bagarre tout le long et moralement certains ont peut- être aussi craqué ne s’attendant pas à cela. »

A Maïdo Tête Dure, km 121, François D’Haene pointe 41 mn avant Iker Karrera, 56 mn avant Aurélien Collet et 1 heure avant Ludovic Pommeret. A Sans-Souci, km 133, le bien nommé pour lui, François D’Haene a maintenu son écart avec Iker Karrera suivi à 2 mn 35 par Ludovic Pommeret, auteur d’une belle remontée. A La Possession, km 139, Ludovic Pommeret occupe la 2ème marche du podium à 50 mn de François D’Haene et distance Iker Karrera de près de 17 mn. Aurélien Collet, 4ème le suit à 6 mn.

Au Chemin Ratineau, km 144 nouveau podium : François D’Haene est toujours solidement installé à la 1ère place, Ludovic Pommeret deuxième et Aurélien Collet remonte à la troisième place suite à l’abandon de Iker Karrera. Le podium ne bouge plus jusqu’à l’arrivée au stade de la Redoute à Saint-Denis.

Top 10 hommes

  • 1 François D’Haene, team Salomon, 24 h 25 mn 2 s.
  • 2 Ludovic Pommeret, team Hoka One One, 25 h 55 mn 26 s.
  • 3 Aurélien Collet, team Hoka One One, 27 h 24 mn 53 s.
  • 4 Gediminas Grinius, Lituanie, team Inov8, 27 h 25 mn 13 s.
  • 5 Javier Dominguez, Espagne, team Vibram, 18 h 23 mn 43 s.
  • 6 Patrick Bohard, team Hoka One One, 28 h 51 mn 25 s.
  • 7 Stefano Ruzza, Italie, team Vibram, 29 h 28 s.
  • 8 Kenichi Yamamoto, Japon, 29 h 4 mn 57 s.
  • 9 Guy Noël Lebon, La Réunion, 29 h 19 mn 57 s.
  • 10 Jason Schlarb, Etats-Unis, 29 h 28 mn 30 s.

Top 5 dames

  • 1 Nathalie Mauclair, team Lafuma, 31 h 27 mn 28 s.
  • 2 Juliette Blanchet, team trail Isostar, 34 h 17 mn 54 s.
  • 3 Uxue Fraile Azpeitia, Espagne, team Vibram, 34 h 18 mn 2 s.
  • 4 Christine Benard, team trail Sport, 35 h 45 mn21 s
  • 5 Mélanie Rousset, team Running Conseil, 36 h 28 mn49 s.

www.grandraid-reunion.com

Crédit photos Jean-Pierre Vidot.

 

[print_gllr id=25431]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.