Fred Jean : « Cette fois… je raccroche »

Le biathlète des Rousses licencié à l’Entente saugette de Montbenoit l’annonce ce matin : il met un terme à sa carrière de haut-niveau. En voici les raisons…

 

Capture-d-ecran-2013-03-20-a-09.31.00.png

Fred Jean sera un redoutable client sur les courses longues distances l’an prochain, comme cette année d’ailleurs !

 

Après avoir survolé le circuit des épreuves longues distances du massif jurassien avec à la clé la victoire finale du ski tour régional, Fred Jean a décidé de raccrocher la carabine. Il précise dans un communiqué les raisons qui l’ont motivé à faire ce choix.

 

Après 9 années en équipe de France, le biathlète originaire de Loriol dans la Drôme et aujourd’hui installé dans le Jura pose la carabine mais ne déchausse pas les skis ; l’année prochaine, il effectuera une nouvelle saison de longues distances avec le Team Salomon. A son palmarès, le biathlète de l’Entente Saugette de ski compte notamment 3 titres de Champion de France, 2 victoires en IBU Cup, 6 podiums dont une victoire au général en 2008, 20 sélections en Coupe du Monde et 3 top 10 aux championnats d’Europe.

 

2013 est l’année de mes 30 ans, c’est le bon moment”

 

“Après 15 années de biathlon, il est temps pour moi de raccrocher la carabine. C’est la fin de la saison, 2013 est l’année de mes 30 ans, c’est le bon moment. Le dimanche 31 mars et le lundi 1er avril, dans le cadre des Championnats de France je disputerai donc aux Contamines Montjoie mes deux dernières courses : le relais des comités (qui me tient particulièrement à coeur) et la mass-start.

 

Si la motivation est toujours là, les sacrifices à consentir pour disputer des Coupes de France me paraissent aujourd’hui trop nombreux et peu compatibles avec ma volonté de me recentrer sur mon activité professionnelle.

 

Capture d’écran 2013-03-20 à 09.32.29

 

En effet, depuis deux ans, j’entraine les jeunes biathlètes du Jura. Pour le Comité départemental du Jura, j’ai en charge les cadets. A l’entraînement et sur les courses, le contact avec ces champions de demain me plait. Je leur fais profiter de mon expérience et, en retour, j’apprends à leur contact autant sur le plan personnel que professionnel. C’est enrichissement réciproque me plaît, je souhaite donc continuer dans cette voie et m’y consacrer pleinement.”

 

Je ne me retire pas du milieu nordique”

 

“Ainsi, ma carrière de biathlète s’arrête, je ne me retire pas du milieu du nordique. Niveau sportif, j’ai découvert cette année le monde des longues distances au sein du Team Salomon. J’ai aimé l’ambiance sur ces courses et vais donc renouveler l’expérience la saison prochaine. J’ai la chance de faire partie d’un Team de passionnés et je souhaite continuer avec lui. Et, comme l’an dernier, j’enfourcherai mon vélo dès les beaux jours et prendrai le départ de quelques courses.

 

Au moment de raccrocher ma carabine, je souhaite revenir sur ma carrière. D’un point de vue personnel, j’ai beaucoup appris à l’école du biathlon. J’ai rencontré des personnes d’horizons variés, j’ai noué des amitiés avec d’autres coureurs… car 250 jours par an ensemble évidement, ça crée des liens ! Je n’oublierai jamais l’IBU Cup disputée à Bansko (Bulgarie) en 2009 ou ce championnat d’Europe disputé à Ufa (Russie) en 2008 , autant pour le côté sportif que pour les souvenirs.

 

Je n’ai pas fait une carrière de champion Olympique, mais raccroche avec la satisfaction d’avoir tout donné pour mon sport. J’espère maintenant pouvoir faire profiter la nouvelle génération de l’expérience que j’ai acquise au cours de ces années.

 

Capture d’écran 2013-03-20 à 09.31.35

 

Au moment d’arrêter ma carrière, comment ne pas penser à tous ceux qui ont rendu cette aventure possible ?

Je tiens tout d’abord à remercier ma famille, surtout mes parents sans lesquels je n’aurai pas pu poursuivre ce rêve d’adolescent. Autant sur le plan sportif que sur le plan administratif, ils m’auront aidé. Ils auront toujours été là, dans les bons comme les mauvais moments.

 

Merci à mes entraîneurs et mes partenaires”

 

J’adresse aussi mes remerciements à mes entraîneurs qui m’ont accompagné dans cette aventure depuis mes débuts : Philippe Cuier, Thierry Dusserre, Christophe Vassalo, Bruno Clément, Gilles Marguet, Steph Bouthiaux, Siegried Mazet, Laurent Schmitt, pour son aide, Jean-Pierre Amat, Lionel Laurent, pour les années Fédé partagées ensemble, Olivier Orjas, mon père, qui continu de m’aiguiller, et enfin Pascal Etienne qui se sera toujours battu pour moi.”

 

“Les remerciements vont aussi à mes partenaires sans qui il serait impossible de transformer une passion en métier. Je pense à l’entreprise de travaux publics Vermot (Gilley), qui me soutient depuis mes débuts senior, Jurasciages (Orchamps Vennes), une entreprise familiale qui m’aide également depuis de nombreuses années. Merci aussi à Oxibis (Morbier), avec Daniel Arnaud et Jérôme Colin, mes équipementiers, Salomon et sa dream team (Bertrand, Anthony, Guillaume, Patrice, Romain, Rémi, Manue, Francis), Julbo et Lucie, aux petits soins pour mes yeux, Médilast, partenaires chaussettes de contention, Weleda et Florence, pour les produits de massage et de bien être.

 

Un grand merci également à mon club, l’Entente Saugette de ski, qui m’a si bien accueilli au moment de mon arrivée sur le Massif Jurassien, et au Comite régional de Ski du Jura.”


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade