Garmisch : deux Français qualifiés

Tournée des 4 tremplins, acte II. A Garmisch-Partenkirchen, la première étape a laissé des traces. Simon Ammann n’a plus aucune chance de remporter l’unique trophée qui manque à son palmarès. Le Saint-Gallois a lourdement chuté lundi lors du premier saut à Oberstdorf. A 24 ans, Gregor Schlierenzauer, égratigné par la presse allemande pour sa contre-performance, a également perdu toute chance de gagner une troisième fois le classement général, après 2012 et 2013. Il n’a pour autant aucunement l’intention de jouer les figurants : « J’espère en particulier briller lors des deux étapes autrichiennes. »

 

Simon Ammann

 

Le Norvégien Anders Fannemel, 6e à Oberstdorf, ne renonce pas non plus, bien que ce sera très compliqué : «  Depuis que je suis junior, j’ai participé à de nombreux concours contre Kraft et Hayboeck , et je n’ai jamais eu l’impression qu’ils sont plus forts », a-t-il confié à la NRK.

 

Le podium de l'étape d'Oberstdorf.

 

Stefen Kraft, Michael Hayboeck, nouveau leader de la coupe du monde pour un unique point, et le Slovène Peter Prevc font malgré tout figure de favoris.

 

Stefan Kraft

 

Deux Français qualifiés

C’est sous un ciel bien gris que les qualifications ont eu lieu mercredi en début d’après-midi. Les organisateurs avaient demandé aux patinoires des alentours leur réserve de neige, mais ils n’en ont pas eu besoin, car il a neigé en continu durant trois jours.

Dans la matinée, le Jurassien Ronan Lamy-Chappuis a enregistré deux distances de 112 et 106 m, contre 120 et 125,5 pour Vincent Descombes-Sevoie, l’autre Français engagé, 116 et 114 m pour le sauteur de la vallée de Joux, Kilian Peier, qui débarque sur la Tournée après deux coupes continentale à Engelberg (il a été disqualifié lors des qualifications).

 

Garmisch

La cabane de l’équipe de France à Garmisch.

 

 

Soixante-dix sept concurrents pour 50 places : mieux valait donc ne pas figurer parmi les 27 derniers sauteurs.

Dossard 23, le Bois d’Amonier avait bien l’intention de ne pas passer à la trappe, lui a qui raté pour seulement trois petits dixièmes de point sa qualification à Oberstdorf. Aujourd’hui, il a sauté 113 m. Il se classe 47e. Il reste en lice. Il sera opposé jeudi à Richard Freitag.

Le Chamoniard a également décroché son ticket avec 119 m. 31e, il affrontera le Suisse Gregor Deschwanden.

Le Russe Dimitry Vassiliev, le Norvégien Rune Velta, le Japonais Daiki Ito, le Polonais Piotr Zyla et Kamil Stoch, ainsi que Bardal, Pungerstar et Sjoeen ont été impuissants face à Anders Jacobsen qui a volé sur un petit nuage à 139,5 m. Avec 145 m, le Norvégien avait mieux fait que le record du tremplin détenu par Simon Ammann (143,5 m) quelques heures plus tôt.

A noter que Markus Eisenbichler a été éliminé devant son public.

Les protégés ont également sauté pour déterminer la composition des duels (KO system). Noriaki Kaisai a sauté 135 m, il se classe 2e, devant Peter Prevc (133,5) et Stefan Kraft (134,5). Michael Hayboeck, dossard jaune, occupe le (127 m), occupe le 9e rang.
Impasse par contre pour Schlierenzauer et Ammann.

 

113 m pour Ronan Lamy-Chappuis.

113 m pour Ronan Lamy-Chappuis.

Gérard Colin, l'entraîneur de l'équipe de France.

Gérard Colin, l’entraîneur de l’équipe de France.

Vincent Descombes-Sevoie

119 m pour Vincent Descombes-Sevoie

 

Photos : FIS, équipe de France de saut et Agence Zoom.

 

Eurosport Player_Ok

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.