Geoffrey Lafarge retrouve sa forme

Après deux mois éloigné des compétitions après sa chute aux Etats-Unis, Geoffrey Lafarge tutoie le podium en Allemagne.

 

Aujourd’hui, à Klingenthal, en Allemagne, le Chamoniard Geoffrey Lafarge a terminé au pied du podium d’une coupe continentale relevée, puisque Allemands et Autrichiens avaient engagé leurs meilleures troupes privées de Jeux olympiques. La victoire est d’ailleurs revenue à Sepp Schneider, rejoint sur le podium par Marco Pichlmayer et Truls Soenstehagen Johansen. Le Norvégien a réalisé le meilleur temps sur les skis.

Geoffrey Lafarge qui a longtemps couru aux côtés de Tomaz Druml, sort vaincu d’un sprint final : +29,9 contre +30,5.

« Ça fait du bien ! », lâche tout de même le combiné français qui vient de vivre une période difficile après sa blessure à la cuisse survenue aux Etats-Unis. Un premier retour en compétition avait été négatif sur le plan médical. D’où sa retenue vendredi, lors de la première épreuve. Et un résultat à mettre au profit de la prudence.

Geoffrey Lafarge est rassuré. Il peut enfin fermer une parenthèse qui aura duré une bonne partie de l’hiver.

Le Bois d’Amonier Théo Hannon, 8e après le saut, termine finalement à la 9e place. Samuel Guy effectue une belle remontée sur les skis. Il finit 18e, et Wilfried Cailleau 21e.

Résultats

La veille, en team sprint, l’Allemagne monopolisait le podium. Seule l’Autriche parvenait à se faire une place (la première tout de même). Les tricolores occupaient le 7e (Théo Hannon et Guy Samuel) et le 9e rang (Nicolas Martin et Wilfried Cailleau).

Résultats

Enfin, pour être complet, il faut signaler la 12e place de Wilfried Cailleau le vendredi.

Résultats

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.