Grand-Bo : la composition des relais

Sans grande surprise, on retrouvera ce jeudi et vendredi les mêmes compositions dans les relais français pour la coupe du monde du Grand-Bornand.

 

Comme nous le suggérions dernièrement dans colonnes, le staff du biathlon français a reconduit ses quatre majeurs pour l’épreuve d’ouverture de la coupe du monde du Grand-Bornand. 3e à Hochfilzen  samedi dernier, les filles ont assuré en l’absence de Marie Dorin-Habert. Alors qu’elle était dans le rôle de finisseuse en Autriche, la Jurassienne Anaïs Bescond ouvrira le bal demain dans une épreuve qui devrait se dérouler dans une belle ambiance populaire et sous le soleil des Aravis.

Sophie Boilley sera en deuxième position et lancera la jeune Anaïs Chevalier, brillante dans le sprint et le par équipe en Autriche, qui transmettra le flambeau à Marie-Laure Brunet.

 

“ça fait plusieurs années qu’on attend de courir à la maison, il y a beaucoup d’envie dans l’équipe de rééditer un podium à la maison. C’est chouette qu’on attaque par un relais qui, j’espère, lancer au mieux cette grande fête du biathlon”, a commenté la Dauphinoise.

“On va faire ce qu’on sait faire et le résultat viendra, soulignait Sophie Boilley. La piste est bien, les bénévoles ont fait un super boulot et le soleil est là !” La petite nouvelle de l’équipe, pas complexée pour un sou, est ravie, pour sa deuxième sélection en coupe du monde, de courir à la maison : “C’est plaisant d’être en France et je sais que j’ai vraiment de la chance. J’espère prendre beaucoup de plaisir en individuel comme en relais”, espérait Anaïs Chevalier.

 

“Courir en France est une nouveauté pour tout le monde, observait à son tour Anaïs Bescond. On découvre un nouveau parcours qui sera fait de relances incessantes, de pas tournants importants pour garder de la vitesse et de la dynamique. Ce parcours, qui plus est au centre du village, n’est pas pour me déplaire. J’espère être en forme après la poursuite d’Hochfilzen où j’ai fini cuite ! J’ai l’impression que la vitesse de tir sera très importante cette fin de semaine : je pense que certaines filles pourront faire des écarts importants. Quant à courir à la maison, je m’en réjouis et vais essayer d’en faire abstraction malgré tout. Je vais courir devant mes proches, amis et ma famille mais je dois rester concentrée sur mon travail.”

 

La start-list de l’épreuve dames est ICI.

 

On garde le quatre majeur

 

Chez les hommes, on ne change pas la recette autrichienne. Après son départ canon et son excellent boulot en lanceur de l’équipe de France, Alexis Boeuf partira en première position. “J’ai hâte d’y être. Courir en France, devant nos supporters, va être une belle expérience d’autant que je sens que je suis de plus en plus en forme”, confiait le biathlète de la Féclaz en conférence de presse. En second partira Jean-Guillaume Béatrix. “J’ai une dette envers les copains du relais après ma prestation d’Hochfilzen, je dois me rattraper”, commentait-il.

 

Après eux, Stéphane Bouthiaux et le staff français ont retenu Simon Desthieux, le biathlète de l’Ain auteur d’un excellent début de saison qui doit toutefois retrouver une sérenité sur le pas de tir. Enfin, c’est l’incontesté numéro un mondial Martin Fourcade qui aura pour mission de clore cet exercice collectif.

 

La start-list du relais à venir ICI.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.