Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

HOCHFILZEN, AUSTRIA - FEBRUARY 09: France Team of France wins the silver medal during the IBU Biathlon World Championships Mixed Relay on February 9, 2017 in Hochfilzen, Austria. (Photo by Stanko Gruden/Agence Zoom)

Hochfilzen – Les bleus vice-champions du monde

BIATHLON – Championne du monde en titre, l’équipe de France composée d’Anaïs Chevalier, Marie Dorin-Habert, Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade a pris la 2e place du relais mixte des mondiaux d’Hochfilzen à l’issue d’une incroyable bagarre avec la Russie de Shipulin. L’Allemagne championne du monde.

 

Il y a avait aujourd’hui une équipe un peu au-dessus de la concurrence : l’Allemagne a remporté le titre mondial du relais mixte à l’issue d’une course parfaitement maîtrisée. Simon Schempp a parachevé l’excellent travail entamé par Vanessa Hinz, Laura Dahlmeier et surtout Arnd Peiffer, celui qui aura fait la différence sur ses adversaires. Les Allemands décrochent leur premier titre mondial de relais mixte depuis Ostersund 2008.

Les deux autres médailles se sont jouées à l’issue d’une bagarre intense entre la France et la Russie de Loginov (le biathlète condamné pour dopage à l’EPO et suspendu deux ans) et Anton Shipulin. Dans un dernier relais étouffant, Martin Fourcade et son meilleur adversaire russe se sont rendus coup pour coup sur le pas de tir avant de s’expliquer sur la piste dans un mano a mano de très haute tension. C’est au sprint que le Français a finalement réglé son adversaire. Mais que ce fut chaud !

Quatrièmes du jour, les Italiens de Windisch et Wierer ont longtemps cru à l’argent mondial avant de piocher deux fois au dernier tir debout et de voir s’envoler le rêve une médaille collective.

L'article continue sous la publicité
pub

 

Le récit de la course

Lancée en tête du train tricolore, Anaïs Chevalier avait signé une copie correcte malgré deux pioches au debout, un tir qui voyait la République tchèque tourner deux fois sur l’anneau de pénalité ! A l’issue du premier des quatre relais, la Française pointait en 7e position à 14 sec de la sensation de ce début de course signée par l’Italienne Lisa Vittozzi.

Dans la bagarre qui l’opposait à Dorothea Wierer, Kaisa Makaraïnen ou encore Laura Dahlmeier, Marie Dorin-Habert tirait son épingle du jeu après un tir couché parfait pendant que Tiril Eckhoff était partie sur l’anneau de pénalité.

L'article continue sous la publicité
pub

Devant près de 20 000 personnes massées dans un stade autrichien baigné de soleil, les quatre cadors du circuit féminin piochaient ensuite chacune deux fois au debout, permettant à la Russe Akimova de s’inviter dans le groupe de tête.

 

Quentin Fillon-Maillet malheureux

A mi-course, Allemagne, France et Italie comptaient alors 20 secondes d’avance sur le Russe Loginov et 42 sec sur le Norvégien Johannes Boe, au moment où s’élançaient les hommes.

Les trois leaders se maîtrisaient sur la piste mais derrière la carabine, Arnd Peiffer soignait son tir couché devant Lukas Hofer et Quentin Fillon-Maillet, une pioche chacun. Mais le tir debout rebattait totalement les cartes : outre Peiffer, toujours parfait, et Hofer qui limitait la casse, le Jurassien tournait une fois sur l’anneau, tandis que les nations suivantes piochaient également de nombreuses balles de secours. Tout était à refaire pour les bleus qui ne pouvaient plus franchement rêver d’or.

L'article continue sous la publicité
pub

Solide sur la piste, le tricolore résistait et lançait son leader en 3e place à 46 sec juste devant la Russie de Shipulin et la République tchèque d’Ondrej Moravec pour une bagarre avec la médaille de bronze à la clé.

 

Ni Schempp, ni Windisch n’ouvraient pas la porte à leurs poursuivants tandis que Fourcade et Shipulin se rendaient balle pour balle au tir couché, mais l’Italien manquait deux balles au debout au pire moment de la course. La tension était ensuite palpable entre le Français et le Russe jusqu’à l’explication finale tendue jusqu’à l’arrivée.

 

La vidéo complète :

L'article continue sous la publicité
pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

A LIRE AUSSI

Ski nordique

17:03. L’interdiction d’utiliser du fluor pour farter les skis des fondeurs, sauteurs et biathlètes se précise. Alors que ces produits auraient dû être interdits...

Biathlon

14:42. Lors des championnats de Russie disputés au début du mois à Khanty-Mansiysk, Natalia Ushkina, absente des collectifs nationaux depuis 2014, a marqué les...

Biathlon

Laura Dahlmeier, ex-star du biathlon allemand, a participé samedi à une course de ski-alpinisme internationale en Italie.

Biathlon

L'hiver 2020/2021 de la Jurassienne Caroline Colombo n'a pas été de tout repos. Marquée par un gros passage à vide en milieu de saison,...

Biathlon

Le Savoyard Eric Perrot, pas encore 20 ans, revient, pour Nordic Magazine, sur sa première course en coupe du monde disputée le mois dernier...

Biathlon

Après les accusations de dopage de l'ancien biathlète russe Dmitry Vasiliev envers Sturla Holm Lægreid et les Norvégiens, Siegfried Mazet lui a répondu avec...

Biathlon

Biathlon : Fabien Claude, tel Janus Cet hiver, le Vosgien Fabien Claude, 26 ans, s’est transformé en Janus. Tel le dieu romain à deux...

Biathlon

Le biathlète Tarjei Boe, interrogé par VG, explique que, pour évoluer, le ski de fond aurait tout intérêt à regarder ce que fait le...