Hochfilzen : Selina Gasparin ouvre le compteur suisse des victoires en coupe du monde

Dans des conditions météo une nouvelle fois compliquées, le sprint dames a réservé quelques surprises. Selina Gasparin l’emporte pour la première fois de sa carrière. Meilleure Française : Marie-Laure Brunet, 7.

 

Le contexte

Comme à Österdund la semaine dernière, le sprint dames se déroulera sans l’une des grandes biathlètes attendues cet hiver. Marie Dorin-Habert a en effet appris hier que sa blessure à la cheville était plus grave que prévu. En son absence, les bleues auront à cœur de briller pour elle. Parties dans le dernier groupe de ce sprint disputé dans des conditions météo compliquées (neige et vent), Marie-Laure Brunet (doss 79), Anaïs Bescond (doss 72) et Sophie Boilley (doss 94) feront face aux Norvégiennes brillantes en Suède. Elles seront accompagnées par Anaïs Chevalier, sélectionnée après ses bonnes performances en IBU Cup.

 

La course

Il neige sur le tirol autrichien ce matin à Hochfilzen. Pour sa première cape en coupe du monde, Anaïs Chevalier ne se laisse pas impressionner par l’enjeu du jour et signe un joli 10/10… Elle est chassée du podium provisoire par la Russe Starykh, parfaite face aux cibles comme sur la piste et la Polonaise Palka : elles signent les trois seuls sans-faute de ce groupe.

Le vent se lève soudainement lorsque Andrea Henkel, leader après le premier tir couché, se positionne au debout : la petite Allemande sort quatre balles et perd tout espoir de victoire, tout comme Darya Domracheva (6/10) puis Kaïsa Makaraïnen.

Face au vent tourbillonnant, le tir debout rebat les cartes et rend cette course très ouverte : la Norvégienne Flatland, alors dans le bon tempo, sort trois balles, la Russe Ioureva deux et Selina Gasparin, très en jambes, sort sa dernière cartouche… mais passe finalement devant Starykh.

Le tir couché ne pose pas de problème à Tora Berger, Gabriela Soukalova, Marie-Laure Brunet, Olga Zaitseva, nouvelle leader…

La Tchèque Vitkova, auteur d’un autre rare 10/10, s’empare du leadership, d’autant que Berger et Soukaleva font 300 m de plus sur l’anneau de pénalité. Marie-Laure Brunet, alors dans le top 3, commet une erreur. Tandis qu’Anaïs Bescond (8/10) finit comme un boulet de canon aux portes du top 10 (14e).

 

Le classement des Françaises :
– Marie-Laure Brunet 7e
– Anaïs Bescond 14e
– Anaïs Chevalier 27e
– Laure Soulié : 30e
– Marine Bolliet 34e
– Sophie Boilley : 46e

 

L’enseignement du jour

Les habituelles leaders de la coupe du monde doutent face aux cibles. Que ce soit l’Allemande Henkel, la Bélarus Domracheva, la Finlandaise Makaraïnen, la Norvégienne Tora Berger… Mais objectivement, pour l’heure, les courses disputées cette saison ne l’ont pas été dans des conditions idéales pour se mettre en confiance face aux cibles.

Trois satisfactions à noter tout de même : le tir retrouvé de Marie-Laure Brunet depuis trois courses, le tir groupé des bleues avec la belle entrée en matière de Mlle Chevalier (27e), la confirmation d’Anaïs Bescond et bien sûr l’énorme performance de Sélina Gasparin, auteur de la plus belle performance de sa carrière et de la première victoire suisse sur le circuit de la coupe du monde.

 

Tous les résultats à venir ICI

2 Comments

  1. gaillard

    06/12/2013 à 13 h 06 min

    Très bien les françaises continués comme çà pour les j.o. vous serez prètes et courage a marie!bon rétablissement.

  2. PENNEL

    06/12/2013 à 15 h 45 min

    Belle équipe de france féminine !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.