Hochfilzen : un podium heureux pour les Français

BIATHLON – Avec seulement 9 pioches, la Norvège a remporté le relais très venté d’Hochfilzen devant l’Allemagne et la France, sans les frères Fourcade, revenue de loin.

 

26 nations au départ de ce premier relais de la coupe du monde 2017-2018 et à la fin, c’est la Norvège qui s’impose dans une course particulièrement ventée. Sans ses stars les frères Boe mis au repos, l’équipe de Norvège composée d’Ole Einar Bjoerndalen, Henrik L’Abbée-Lund, Erlend Bjoentegaard (très en vue à Sjusjoen en tout début d’hiver et remarquable sur ce relais) et Lars Birkeland a remporté ce premier relais en coupe du monde. Un bon cadeau d’anniversaire pour l’entraîneur français des Norvégiens Siegfried Mazet ! L’Allemagne de Schempp et Doll prennent une belle deuxième place malgré 17 pioches, mais aucun tour de pénalité…

L’équipe de France, dans une version inédite avec Jean-Guillaume Béatrix, Simon Desthieux, Emilien Jacquelin et Quentin Fillon-Maillet a décroché un podium venu de très loin. Avec trois tours de pénalité et 13 pioches, les bleus ont souffert derrière la carabine.

Ce podium était pourtant loin d’être acquis après un début de course délicat de Jean-Guillaume Béatrix parti deux fois sur l’anneau de pénalité. Simon Desthieux puis surtout Emilien Jacquelin ont réussi à ramener la France sur le podium provisoire grâce à un tir un peu plus précis, naviguant à près d’1’30 mn de la Norvège sur ce relais marqué par d’énormes écarts. Devant réaliser une course en solo, Quentin Fillon-Maillet a assuré au couché avant de connaître un tir debout très compliqué, marqué par un tour de pénalité. Heureusement pour les tricolores, les écarts sur la concurrence étaient suffisants pour préserver ce précieux podium…

 

La Belgique tutoie la Norvège

 

Et pourtant à la mi-course, c’est bien la surprenante équipe de Belgique (dossard 26) qui pointait en seconde position derrière les Norvégiens grâce au très bon travail de Michael Rœsch puis d’un Florent Claude épatant (seulement deux pioches). Pour sa première sélection en coupe du monde sous ses nouvelles couleurs, le Vosgien lançait Tom Lahaye-Goffart en seconde position !

Champions du monde en titre ici même l’an passé, les Russes ont perdu très tôt leur chance après les premiers relais manqués de Tsvetkov et Eliseev, pris dans la tourmente comme tant d’autres athlètes… Les Autrichiens eux n’ont pas terminé ce relais !

Photo : NordicFocus

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.