IBU : la Fédération russe retrogradée

BIATHLON – Rassemblé lors de l’étape de coupe du monde d’Hochfilzen, la fédération internationale de biathlon a pris une nouvelle mesure contre la fédération russe, après les ultimes révélations de dopage.

 

C’est une mesure avant tout symbolique, mais tout de même forte qu’a pris la fédération internationale de biathlon en rétrogradant la fédération russe au statut de membre provisoire. Réuni en marge de l’étape d’Hochfilzen, le bureau exécutif de l’IBU prive donc la Russie du droit de vote au prochain congrès de l’IBU, qui aura lieu à Porec (Croatie) en 2018. Un coup réel porté à l’une, sinon la fédération la plus puissante du biathlon, et qui va courir au minimum jusqu’à la fin de la saison 2017 / 2018 à condition que :

  • le CIO lève la suspension du Comité Olympique Russe
  • qu’aucunes nouvelles infractions aux réglementations anti-dopage ne soient commises par des biathlètes Russes à compter du 1er janvier 2017
  • la fédération Russe de Biathlon collabore pleinement à toutes enquêtes concernant ces violations des règles anti-dopage et suspectant un système étatique mis en cause par le rapport du Dr Rodchekov et par la commission disciplinaire du CIO

Le bureau exécutif de l’IBU pourrait décider la prolongation de ce “déclassement” de la fédération russe si l’une de ces conditions n’étaient pas remplies.

En outre, le bureau exécutif a décidé de remettre en place le groupe de travail chargé de mettre au clair les récentes décisions du CIO contre les athlètes russes. Un groupe qui avait notamment entraîné l’annulation des épreuves internationales prévues en Russie l’hiver dernier (Championnats du monde Jeunes / Juniors et étape de coupe du monde de Tyumen) et avait proposé un certain nombre de mesures, notamment financières, contre les nations et les athlètes reconnus coupables.

Le bureau exécutif suivra avec attention l’évolution de ce dossier et on peut s’attendre à de nouvelles mesures si d’autres révélations venaient à éclore dans les prochains jours.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.