IBU/Dopage : la tension est montée d’un cran

Les biathlètes et leur encadrement étaient conviés à une réunion à huis clos ce samedi  à Anterselva (Italie) à 19h en présence du président de l’IBU, Anders Besseberg, et de la secrétaire générale Nicole Resch, à la suite du rapport McLaren. Nos confrères présents en font le récit. « La tension est même un peu montée quand un journaliste russe a voulu arrêter Jean-Guillaume Béatrix avant d’être repoussé calmement par Stéphane Bouthiaux. A travers les portes vitrées de la salle de réunion, on a pu apercevoir Martin Fourcade lever la main puis s’exprimer une première fois. Puis se lever pour prendre à nouveau la parole. “C’est inacceptable”, a lancé Fourcade, qui a quitté la salle, entraînant le reste des participants derrière lui et mettant fin prématurément à la réunion », écrit ainsi Julien Richard sur le site de RMC/BFMTV

Dans L’Equipe, on peut encore lire : « Martin Fourcade est sorti de la salle de réunion en se contentant d’une phrase : “Il faut que j’aille dîner, j’ai faim”.  Comme il a prononcé ces quelques mots en anglais, un léger doute subsiste sur le sens exact, entre “hungry”  (j’ai faim) et “angry” (je suis en colère). Mais manifestement, les deux termes devraient convenir », analyse Marc Ventouillac.

Dans la nuit, l’IBU a publié le communiqué suivant : « Le comité exécutif de l’IBU a décidé d’appeler un congrès extraordinaire avant le début des Mondiaux 2017. Il comprend totalement et soutient l’initiative des athlètes d’améliorer le règlement antidopage de l’IBU concernant les fédérations et les athlètes. Afin d’adopter les nouvelles règles dès que possible, l’IBU convoque un congrès extraordinaire pour approuver les changements et les mettre en pratique avant le début des Mondiaux à Hochfilzen. »

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.