Igor Cuny : « Transroller et Transjurassienne sont mes objectifs »

Igor_Cuny.jpgLe Vosgien Igor Cuny rentre du Blink Festival. Ses résultats sont mitigés certes, mais son objectif était plutôt de retrouver des sensations que d’enregistrer de bons résultats. La feuille de route du sociétaire du Rollerski Racing Team natif de Gérardmer comporte d’ailleurs d’autres rendez-vous plus importants à ses yeux, à commencer par la Transroller, entre Oye-et-Pallet et Mouthe.

L’an dernier, il était déjà favori sur le 25 km, avec Guillaume Berhault. Encore junior, Baptiste Noel, autre Vosgien très en forme, s’était imposé, devant ses deux rivaux. Tous trois avaient monopolisé le podium.

Aujourd’hui, dans Vosges Matin, Igor Cuny évoque la fin de l’été qui reste un tantinet flou. Il devra choisir entre, « soit le championnat de France de sprint dont je suis le tenant du titre, soit l’étape de coupe du monde en Grèce, choix difficile. » Difficile de trancher pour le professeur d’EPS. D’un côté, il y a l’impatience d’en découdre de nouveau avec le sprint, supprimé du programme des deux derniers championnats de France, sans taire l’orgueil bien naturelle de conserver un titre. Briançon paraît donc une destination incontournable.

D’un autre côté, il y a des souvenirs plein la tête, dont les mondiaux d’Aure/Krinstiansund, lors desquels Igor Cuny est monté sur la boîte avec Guillaume Berhault et Nicolas Perrier lors d’un team sprint mémorable. Le bronze lui est allé à ravir et la joie de retrouver de pareilles émotions pourrait s’avérer irréfrénable. A suivre donc…

Curieusement, l’hiver paraît plus clair : « Pour la saison hivernale de ski de fond, toujours des classiques et des sprints en régional et s’essayer sur une longue distance au niveau national. Le principal objectif est de faire une belle Transjurassienne en février prochain », déclare-t-il dans le quotidien régional. A la Transjuclassic enlevée par Jérémy Weibel, un compatriote du Markstein, il avait participé à l’échappée, avec Sébastien Isenmann et Guillaume Lalevée. Nordic Magazine avait alors parlé de meute vosgienne. Le skieur de la Bressaude avait terminé 15e.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade