Ils sont les ambassadeurs nordiques du team Chamonix-Mont-Blanc

Vincent Descombes-Sevoie (saut), François Braud et Geoffrey Lafarge (combiné nordique), Enora Latullière et Clément Dumont (biathlon), Mathias Wibault et Damien Tarantola (ski de fond) et Sacha Devillaz (trail) seront les ambassadeurs nordiques du team Chamonix Mont-Blanc présenté ce samedi en haute-Savoie. Interview.

 

Escalade, combiné nordique, ski de fond, ski alpin, saut spécial… Ces disciplines et quelques-une de leurs plus grands champions seront réunis au sein du team Chamonix-Mont-Blanc. En créant cette équipe d’élite, la communauté de communes de la vallée de Chamonix a souhaité montré la diversité des champions et espoirs originaire de son territoire. Ce team, officiellement présenté ce samedi à Chamonix, permettra aussi de mieux accompagner les sportifs en leur apportant un soutien financier et en leur permettant de créer des liens avec des sportifs évoluant dans d’autres disciplines.

 

En portant les couleurs de Chamonix, vous sentez-vous ambassadeur de la personnalité nordique de votre ville ?

Vincent Descombes-Sevoie : C’est tout d’abord une fierté, je trouve ça super de pouvoir véhiculer l’image de la ville où je suis né à travers le monde entier, il m’arrive très souvent de discuter avec des gens à l’étranger et ça fait plaisir d’entendre qu’ils ont passé un super moment dans la vallée ! Dans les compétitions, nous essayons de montrer la meilleure image possible et d’être le plus professionnel possible pour atteindre les sommets !

Mathias Wibault, vainqueur de la Transjurassienne 2104.

Mathias Wibault, vainqueur de la Transjurassienne 2104.

Mathias Wibault Évidemment, en tant que sportif de haut niveau d’une ville comme Chamonix Mont Blanc, où le sport est roi, je sens forcément que j’ai un rôle dans la promotion de celle-ci. De plus, depuis quelques années, le nordique prend une place de plus en plus importante à Chamonix, avec notamment de nombreux athlètes qui représentent la ville et avec maintenant l’organisation de compétitions internationales.

Sacha DevillazL’objectif de ce team est de mieux accompagner les sportifs en leur apportant un soutien financier ainsi qu’un support correspondant aux athlètes de haut niveau. De renforcer les liens entre les athlètes, créer une dynamique associant les acteurs économiques, sportifs et territoriaux de la vallée. 

François Braud : cela signifie pour moi l’appartenance à un club mais aussi à une ville qui me soutient depuis mes débuts. Je suis très fier de pouvoir montrer et défendre les couleurs de Chamonix dans le monde entier, c’est une ville magnifique et très connu, et à chaque compétition j’ai tout le temps des compliments sur cette ville quand les gens voit sur mon casque que je viens de Chamonix. Ce sont aussi des valeurs très fortes dans le sport que j’essaie de défendre au plus haut-niveau pour montrer qu’à Chamonix leurs sportifs sont compétitifs.

François Braud défendra son titre mondial collectif à Falun.

François Braud défendra son titre mondial collectif à Falun.

Enora Latullière : Le haut niveau, l’excellence, et la diversité dans notre ville à tous Chamonix Mont-Blanc.

Clément Dumont : Je dirais que l’intérêt de créer un team est double. D’abord pour les athlètes, cela permet de mutualiser les moyens et les personnes autour d’un groupe de sportifs qui pourra les utiliser pour travailler l’image, le contenu multimédia avec la mise a disposition de photographe et caméraman, mais aussi et surtout de créer un lien et des échanges entre les différents sportifs de la vallée de Chamonix. Cela permet une transmission de savoir des plus confirmés vers les plus jeunes, mais aussi de créer une équipe soudée portant haut les couleurs de la vallée de Chamonix Mont-Blanc. De l’autre coté pour la commune, l’idée est de promouvoir la “destination” Chamonix au travers de ses plus fidèles ambassadeurs, ses athlètes. Pour tout cela, il y a des projets de rassemblement entre sportifs à l’image des “team-building” mais aussi des opérations de promotion de la destination qu’est Chamonix et une diffusion mondiale grâce aux athlètes.

Clément Dumont a brillé sur le Biathlon challenge.

Clément Dumont a brillé sur le Biathlon challenge.

Geoffrey Lafarge :Le but est de créer un coeur sportif à Chamonix, on a la chance d’avoir une grande diversité de sports dans la vallée, donc le but est d’exploiter au maximum cette diversité, afin de s’aider mutuellement dans tous les domaines et de vibrer tous ensemble à chaque réussite d’un athlète chamoniard.

 

– Outre le soutien financier, qu’attendez-vous de ce team ?

Vincent Descombes-Savoie : Nous avons d’excellents rapports entre nordiques mais aussi avec les autres disciplines, le groupe est très homogène et nous essayons justement d’avoir une bonne cohésion de groupe afin de pouvoir échanger un maximum et de construire un groupe fort d’athlètes chamoniards.

Vincent Descombes-Sevoie et ses collègues du Mont-Blanc prennent la médaille d'argent aux France.

Vincent Descombes-Sevoie et ses collègues du Mont-Blanc prennent la médaille d’argent aux France.

Mathias Wibault : La ville de Chamonix me soutient financièrement depuis plusieurs années et cela bien avant mes premières années en Équipe de France. Aujourd’hui avec la création de ce Team Chamonix ce qu’on recherche c’est plus une dynamique commune entre les sportifs de haut niveau et les acteurs économiques et territoriaux de la ville. L’objectif commun est d’avoir toujours une meilleure représentation de Chamonix en France et à l’étranger.

Sacha Devillaz sur ses terres... (Photo Damien Rosso).

Sacha Devillaz sur ses terres… (Photo Damien Rosso).

Sacha Devillaz : Outre le soutien financier, qu’attendez-vous de ce team ? Outre le soutien financier, j’attends d’être reconnus à mon tour par ma vallée, d’avoir plus de visibilitée et d’en être l’ambassadeur du Trail Running. C’est une énorme fierté pour moi, étant natif de la Vallée de Chamonix et tout particulièrement attaché à celle-ci, j’avais jusque là l’impression que cet environnement extraordinaire, avec ses sommets et autres fascinantes gammes naturelles, appartenait aux hommes qui l’habitaient. Comme si le fait de pouvoir grandir dans un tel cadre et d’y avoir de solides racines familiales vous octroyait des privilèges de propriétaires terriens.

François Braud : Oui il y à déjà des liens entre les nordiques, nous nous connaissons tous, et souvent nous nous retrouvons sur les pistes de ski de fond de Chamonix pour des séances d’entrainement. Et je suis les performances des autres Chamoniards, les jeunes du clubs en saut et ski de fond les plus grands avec Mathias et aussi Gus en ski alpin. Mais avec ce team, on aura encore plus l’occasion de nous côtoyer !

EnoraLatullière

Enora Latullière, solide espoir du biathlon tricolore.

Enora Latullière : Mis à part le soutien financier, j’attends aussi de ce team Chamonix Mont-Blanc un soutien « humain ». Un team, comme le nom l’indique, est une équipe avec des partages. Et grâce à ce team et sa grande diversité de disciplines, nous allons pouvoir beaucoup nous apporter, avec des expériences différentes. Mais aussi, ça fait toujours plaisir de se dire qu’en rentrant « à la maison » je ne serais pas toute seule à m’entrainer, nous sommes un bon groupe, nous pourrons partager des entraînements et des bons moments !

Clément Dumont : Concernant les liens entre nordiques de Chamonix, bien évidement qu’ils sont déjà très présents car on évolue tous au sein du même club. Les fondeurs et biathlètes courent parfois ensemble comme lors des championnats de France des clubs ce qui crée de très bons liens. Concernant les combinés et sauteurs, on a la chance de les rencontrer lors de soirées organisées par le club de ski nordique de la vallée. Dans l’ensemble tout le monde se connait et fait partie de la même famille.

Geoffrey Lafarge veut retrouver son meilleur niveau après un hiver délicat.

Geoffrey Lafarge veut retrouver son meilleur niveau après un hiver délicat.

Geoffrey Lafarge :Nous avons déjà un bon soutien financier de la part de Chamonix via la mairie, l’office du tourisme et la compagnie du Mont-Blanc, le but est de faire rentrer des sponsors extérieurs à ses institutions qui pourraient associer leurs images à la réussite des sportifs de haut-niveau de Chamonix, cela permettra de libérer du financement pour les plus jeunes et pour les structures ; de plus l’image des sportifs sera plus mise en valeur via des spots publicitaires dans la vallée et à l’extérieur, et aussi la possibilité de créer pour les athlètes des contacts au travers de sponsors et des habitants de Chamonix.

 

 

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.