Innsbruck : un Allemand gagne enfin

Le concours d’Innsbruck a offert plus d’un temps fort : deux records du tremplin de Bergisel, une nouvelle égalité entre Noriaki Kasai et Simon Ammann et une victoire allemande de Richard Freitag après une disette qui remonte à 2002.

 

Le tremplin de Bergisel d’Innsbruck a accueilli dimanche la Tournée des 4 tremplins. Stefan Kraft a pris l’envol avec le statut de leader. Peter Prevc n’était qu’à 1 point. C’est dire que les enjeux étaient importants.

La France a été rapidement renseignée sur son sort puisque son unique représentant, le Bois d’Amonier Ronan Lamy-Chappuis, a disputé le premier des KO System (face à face). Il était opposé au Slovène Robert Krenjec qui a sauté moins loin que le tricolore (116 contre 117 m). Le Jurassien a donc été qualifié pour la phase finale, se payant même le luxe d’un Top 30. Au second round, Ronan Lamy-Chappuis n’a pas baissé son niveau avec un saut de 119 m. Il se classe 25e.

Devant son public, Andreas Kofler a par contre été sorti par son compatriote Thomas Diethart, ce qui ne fera pas ses affaires au général. Contre performance aussi pour Anders Bardal, qui n’a pas a été repêché (cinq lucky losers). Rune Velta a également été de ceux qui ont perdu leur confrontation.

C’est par contre passé pour Stephan Leyhe, Severin Freund qui a dépassé la ligne des 130 m avec un télémark réussi, Anders Jacobsen qui a été pénalisé par les notes, Kamil Stoch ou encore Piotr Zyla (130,5).

 

Kraft bat le record…

Peter Prevc jouait gros, après cette qualification moyenne. Il enregistrait une distance de 123 m (115,6 points), profitait du peu de résistance du sauteur de Liberec, Jakub Janda, qui partira à la retraite en fin de saison. Mais il ne brillait pas. Son sort dépendait dès lors de la suite du concours.

Roman Koudelka prenait place dans le Top 10, tout comme Simon Ammann, 4e du premier round, Gregor Schlierenzauer (127 m) et Michael Hayboeck (125 m), leader de la coupe du monde sans avoir gagné le moindre concours.

Noriaki Kasai a été ovationné par les spectateurs autrichiens, il a réalisé un saut de 128,5 m (130,5 points, ce qui l’a placé devant Anders Jacobsen). Richard Freitag a également avancé ses pions (133,5 m) et obtenu de très bonnes notes. Il a engrangé 140,6 points. Mais c’est Stefan Kraft qui a tout cassé avec un saut de 137 m (un premier record hivernal au tremplin de Bergisel).

 

… battu à son tour par Michael Hayboeck

Avec 133 m et 245,2 points, Peter Prevc a remis les pendules à l’heure, alors même qu’il avait potentiellement perdu une place au classement provisoire. Roman Koudelka a pareillement redressé la tête (125,5 et 248,6 points). Kamil Stoch a confirmé qu’il était bien de retour dans le Top 10 mondial.

A ce moment-là, rien ne semblait plus impossible pour les hommes volants : Michael Hayboeck battait à son tour le record du tremplin avec 138 m, mais atterrissait accroupi. Il glissait 157,5 points dans sa besace.

Puis, Gregor Schlierenzauer faisait encore mieux (129,5 m et 262,4 points), mais c’était moins bien que le sauteur saint-gallois : 130,5 m et 263,7 points. Simon Ammann occupait alors la première place. Ne restait plus que Noriaki Kasai, Richard Freitag et Stefan Kraft.

Après le saut du Japonais qui songeait à l’anniversaire de sa maman, le Suisse sautait de joie. Comme à Ruka, les deux sénateurs se retrouvaient à égalité. L’Allemand ne perdait pas son sang froid et se hissait à son tour sur la plus haute marche du podium.

Et Stefan Kraft ? Il n’allait pas mieux faire, avec 132 m. Mais il conforte sa première place dans cette édition de la Tournée des 4 tremplins.

 

podium Innsbruck

 

 

Photos : Agence Zoom et FIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.