Ivan Bourgeois : « Frustré de ne pas courir à Lons »

Blessé en ce début de saison, Ivan Bourgeois manquera “son” trail des Reculées dimanche. Le traileur de Lons-le-Saunier, blessé à la cuisse, va également replanifier sa saison et cibler des “courses plaisir”.

 

Ivan Bourgeois, vous manquerez une partie du début de saison après une blessure à la cuisse. Que s’est-il passé au juste ?

J’avais une douleur derrière la cuisse depuis une ou 2 semaines et après ma dernière course à Rouffach sur le format court, j’ai repris l’entraînement trop vite (2 jours après) et la piste ne m’a pas pardonné. Une erreur de débutant de trop vouloir en faire.

 

Combien de temps serez-vous indisponible et quand imaginez-vous faire votre retour à la compétition ?

J’ai repris seulement ce jour par un léger footing et ne ferai pas le Trail des reculées qui passe devant chez moi. C’est vraiment dommage mais c’est ainsi. Je n’ai pas une vision claire sur ma prochaine course pour le moment mais j’aimerais que ce soit au plus tôt.

 

Le trail tour national reste toujours l’objectif de l’année pour vous ?

Je vais arrêter le TTN cette année et pour deux raisons : je ne suis pas satisfait de mes deux premières courses car pas correctement entraîner suite à des préoccupations professionnelles et aussi parce qu’il n’y a pas de classement par catégorie. Avec l’arrivée de petits jeunes très rapides, et mes premiers résultats, je ne pourrai pas faire mieux que 10e au scratch. Je vais donc replanifier ma saison avec des courses hors TTN qui me font plaisir et serai présent au championnat de France en forme j’espère.

Cet arrêt forcé vous privera vous le Lédonien de “votre” course, le trail des Reculées ce week-end… On vous imagine déçu et frustré ?

Frustré de ne pas courir à Lons, c’est une certitude. Je n’ai raté qu’une épreuve en 10 ans je crois et j’ai souvent été présent pour animer la course. En plus cette année c’est un nouveau format et le 10e anniversaire, cela amplifie la frustration.

 

Ce trail des Reculées reste exigeant avec son accumulation de montées-descentes

 

Le trail des Reculées prend chaque année un peu plus d’envergure notamment sur le 36 km où vous avez terminé 2e en 2013 derrière Yazid El Madi. Ce dimanche, ils seront plus de 600 traileurs au départ, comment expliquez-vous cet engouement pour cette épreuve ?

Tout d’abord, l’engouement pour le trail est général et le Jura n’y échappe pas. Ensuite, les organisateurs ont décidé de faire le grand jeu pour cet anniversaire. Ils ont fait une communication énorme dans la région mais également en étant présent lors de grandes courses. Cela a marché car il y aura un grand nombre de coureurs venus d’autres départements. Tant mieux, le Jura le mérite.

 

Organisé sur les hauteurs de Lons-le-Saunier, le trail des Reculées prouve qu’on peut faire du trail en dehors des zones montagneuses. Quelles sont les spécificités de cette épreuve jurassienne ?

Je ne connais pas complètement le nouveau parcours, mais cette course reste exigeante par son accumulation montées/descentes et il y a très peu de relâches. Mais surtout, elle vous emmène courir dans la région de Baume les Messieurs et de Château-Châlon qui font partie des plus belles zones du département.

 

Le plateau sera cette fois encore plutôt relevé. Vous avez un pronostic chez les hommes comme chez les femmes ?

J’avoue que je n’ai pas encore pris le temps de regarder les participants pour le pronostic. J’espère que Marion Hugonnet sur le 19, Lucas Humbert et Aurélien Petitjean sur le 36, tous du Team Trail Jura pourront tirer leur épingle du jeu.

Photo : Alicia Magnenot –

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.