Ivan Hudac : « L’équipe Suisse est pleine de potentiel »

Trois mois après son arrivée en tant qu’entraîneur de l’équipe de ski de fond Suisse, le Slovaque Ivan Hudac a accordé une interview à la FIS que nous vous proposons. Le technicien y aborde les qualités de son collectif emmené par Cologna mais également sa méthode.

 

Ivan Hudac, étiez-vous surpris de recevoir un appel téléphonique de Swiss-ski pour une offre d’emploi? 

Oui, j’ai été très surpris. Je n’avais pas l’intention d’accepter une offre d’emploi d’entraîneur car mon plan était plutôt de changer mon mode de vie après de nombreuses années de coaching. La fédération polonaise de ski polonais était intéressée à poursuivre la coopération. Mais lorsque Swiss-ski m’a proposé le poste, je savais que ce serait un grand défi et je ne pouvais pas dire non.

 

Comment se sont déroulés les premiers jours avec l’équipe? 

J’ai été très bien accueilli. Au cours du premier camp d’entraînement en Sardaigne, nous avons appris à nous connaître les uns et les autres. Il est toujours difficile de commencer quelque chose de nouveau. Il y a eu beaucoup de nouvelles choses pour moi et aussi pour l’équipe suisse. J’ai essayé d’apporter plusieurs nouvelles choses dans l’entraînement. La réception des gars a été très bonne.

 

Quel genre de nouveautés que vous allez mettre en œuvre dans l’équipe? 

Le plus grand changement qui s’est passé est que les deux sprinters et les skieurs de fond s’entraînent maintenant ensemble. Naturellement, ils ont des différences dans l’entraînement, mais nous travaillons ensemble. A la fin de l’été, nous allons analyser les résultats et décider de quelle manière nous allons poursuivre la préparation.

 

Dario Cologna est un grand athlète qui sait ce qu’il doit à l’entraînement

 

Dario Cologna, triple champion olympique, est la plus grande star de l’équipe de Suisse. Comment est-il à l’entraînement ? 

Tout le monde a des réserves et peut s’améliorer et se développer. Pour un athlète, l’objectif est de tout faire pour atteindre le meilleur niveau. Dario est un grand athlète, avec une grande motivation et beaucoup d’engagement dans le sport. Il est entièrement concentré. Il est la preuve qu’un athlète est en même temps un très bon entraîneur. Il sait ce qu’il doit à l’entraînement. Il comprend ce qui est bon pour lui. D’autre part, une aide extérieure et le soutien d’un entraîneur est très important et c’est mon rôle.

Dario Cologna en larmes après son deuxième sacre olympique.

Dario Cologna en larmes après son deuxième sacre olympique.

 

Qu’en est-il du reste de l’équipe? 

L’équipe est pleine de potentiel. Ils ont la capacité de franchir des sommets. Curdin Perl, Toni Livers, Jonas Baumann, Joeri Kindschi, Gianluca Cologna, Jovian Hediger et Ueli Schnider, tous ont fait un excellent travail et ont beaucoup travaillé pour arriver là où ils sont. Nous avons une équipe très forte avec une base solide sur laquelle nous pouvons construire.

 

La saison dernière a été très fructueuse pour Dario Cologna. Quels sont les objectifs pour l’hiver prochain? Sentez-vous une grosse pression vis-à-vis des résultats à viser ? 

Tout le monde dans l’équipe a des objectifs et des possibilités individuelles. Je ne pense pas à la pression. Je la créé par moi-même. J’ai toujours travaillé à 100% et mes attentes et les objectifs personnels sont beaucoup plus élevés que n’importe qui d’autre. Comme je l’ai déjà dit, nous avons une équipe forte et l’un des principaux objectifs est un grand succès dans les épreuves par équipe, relais et sprint par équipe.

Source : FIS –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.