J-1 avant le 80 km du Mont Blanc : les dernières infos

C’est finalement sur un parcours ramené à 78 km à cause de la neige que se mesureront les meilleurs traileurs ce vendredi sur la longue distance du marathon du Mont Blanc. 

 

Capture-d-ecran-2013-06-27-a-09.12.18.png

Le 80 km du Mont Blanc ouvre le week-end marathon du Mont Blanc où des milliers de coureurs s’aligneront sur l’une des quatre distances proposées.

 

La météo fait encore des siennes. Le long hiver a laissé des traces blanches dès 2000 m d’altitude et sur les versants nord et est, soumettant certaines portions du 80 km prévu par le club des sports de Chamonix à des risques de chutes de pierres et avalanches. 

 

Aussi, explique l’organisation, « Un parcours de 78 km, 6 000 m D+, au plus près de l’esprit initial de la course a été validé ce matin :« jusqu’au sommet du Brévent, la 1ère partie de la course reste inchangée. Par contre la descente sur Planpraz s’effectuera sur la piste 4×4 et non plus par le col du Brévent. Ensuite pour aller de la Flégère au Col des Montets, il reste une incertitude concernant « la Tête au Vent » du fait des nombreux névés encore présents. En cas d’impossibilité il est prévu que les coureurs rejoignent Trélechamps par le sentier inverse du marathon. La partie Buet, vallon de Tré-les-eaux, col du Corbeau, col de la Terrasse, col du Passet est supprimée au profit d’une boucle Buet, Vallorcine, Barberine, col du Passet (800 m D+), Loriaz, Vallorcine.  Pour le passage du col des Posettes, aiguillette des Posettes, le Tour, Argentière, le parcours reste inchangé. À la sortie du village, montée à Plan Joran par la Trapette (700 m D+), traversée au chalet de la Pendant puis descente sur le Lavancher. De là, direction le village des Bois, puis dernière montée : buvette des Mottets, Montenvers et traversée en direction du Plan de l’Aiguille par le sentier inférieur (la montée au Signal est supprimée). A mi-chemin, descente sur les alpages de Blaitière dessus puis dessous et enfin Chamonix pour passer la ligne d’arrivée.» 

 

A noter qu’un autre parcours de repli de 76 km et 5700 m de D+ a été prévu en cas de mauvaise météo. 

 

 

François D’Haene : « Il faudra gérer ce 80 km comme un ultra »

 

Du côté des cadors, on attend ce rendez-vous avec grande impatience. Le tout nouveau papa François D’Haene (Salomon) jouera sans doute un rôle devant, en vue de sa préparation pour l’objectif de sa saison, l’icd trail Tarentaise dont il est tenant du titre : « Ce 80 km est très montagneux. Il va falloir le gérer comme un ultra en alternant course et marche et en restant vigilant sur les parties techniques. La course ne devrait pas être très rapide mais exigeante physiquement et moralement », analyse le 6e de la Transvulcania.

 

Capture-d-ecran-2013-06-27-a-09.19.14.png

Des paysages magnifiques tout au long de la course…

 

Son compère Michel Lanne, 2e du trail du Ventoux 2013, s’attend lui aussi à un tracé compliqué : « Son parcours de caractère correspond à ce que j’aime : du gros dénivelé, de la technicité et une traversée de vallées et de paysages magnifiques, autour de Chamonix. Il y a aussi le fait que ce trail sera une des épreuves des Skyrunning World Championship 2014 à Chamonix. La course de vendredi est comme un repérage grandeur nature en vue de préparer cette échéance à laquelle j’ai vraiment à cœur de participer. » 

 

Chez les outsiders, on retrouvera aussi le vainqueur de la Transju’trail et du trail du Mont d’Or Xavier Thévenard (Asics) et le néo Franc-Comtois Sangé Sherpa (Team Endurance shop).