Jason Lamy Chappuis a perdu son maillot jaune

Mauvaise journée pour le camp français : en coupe du monde de combiné nordique, le Jurassien Jason Lamy Chappuis a perdu son dossard jaune de leader du classement général. Elle l’a transmis à Eric Frenzel pour deux points seulement, alors qu’il reste sept épreuves avant la fin de la saison.

 

Capture-d-ecran-2013-01-26-a-20.01.08.png

Eric Frenzel a repris le dossard jaune de leader.


Une semaine après son doublé en Autriche, l’Allemand a en effet triomphé ce samedi lors d’une Gundersen à Klingenthal. Devant 4 000 spectateurs, il a devancé de 10,4 secondes son compatriote Tino Edelmann et de 16,6 secondes l’Autrichien Wilhelm Denifl. Le Français se classe cinquième, à 52 secondes 2/10.

Son autre rival, le Norvégien Magnus Moan, termine 12e juste devant le Chamoniard François Braud 13e. L’autre Jurassien Sébastien Lacroix prend la 19e place, Maxime Laheurte est 28e, Geoffrey Lafarge 38e.

Au concours de saut, sur le tremplin HS 140, c’est déjà Eric Frenzel qui a réussi la plus belle performance et donc ravi la première place de la course de ski de fond. Son saut de 132,5 m lui a permis d’enregistrer 127,5 points et une avance de 12 secondes sur son coéqquipier Tino Edelmann (127 m, 124,5 points). Le Tchèque Tomas Slavik a également brillé : 132 m, 124 points.

 

Lamy Chappuis éconduit par Frenzel et Edelmann

Le Bois d’Amonier occupait une place stratégique : 8e, suite à un saut de 127 mètres, soit 34 secondes derrière Frenzel. Magnus Moan se retrouvait davantage en retrait : 20e, soit +1,36 minute.

Dans l’épreuve de ski de fond, Jason Lamy Chappuis a dû affronter l’alliance Frenzel-Edelmann. Les Allemands ont tout fait pour le tenir éloigné de l’échappée qu’il partageait avec Denifl et Denifl le coéquipier de Berni Gruber.

Frenzel et Edelmann ont mené la course à tour de rôle, jusqu’au moment où le premier a attaqué dans une montée, creusant l’écart entre lui et les autres, jusqu’à les distancer de 10 secondes. Le second n’a pas été en mesure de rejoindre son compatriote. Wilhelm Denifl a obtenu, lui, le second podium de sa carrière en abandonnant Berni Gruber.

Prochain rendez-vous : une penalty race demain puis, le week-end prochain, une nouvelle étape à Sotchi (Russie).

> Tous les résultats en cliquant ici.