Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Jason Lamy-Chappuis : « Il manque ce petit truc physiquement »

Parti en tête après le saut, Jason Lamy-Chappuis se classe quatrième des Championnats de France. L’occasion de revenir sur deux derniers mois de Coupe du Monde difficiles. Et sur la saison qui s’annonce, dont les mondiaux constitueront l’objectif principal.

Jason Lamy Chappuis, comment s’est déroulée votre journée ?

Ça avait bien commencé ce matin avec un beau saut, j’ai réussi à faire un saut de très bonne qualité, ça me plaçait idéalement pour cet après midi. Sur la course de ski de fond, j’avais une trentaine de secondes d’avance sur Sébastien et Sam, ça me permettait quand même de partir à mon rythme. Je me sentais plutôt bien les deux premiers tours, les cinq premiers kilomètres, je suis à peu près dans les mêmes temps que François ou Séb, et puis, sur le dernier tour, je craque et physiquement. Avec ma forme du moment, c’est quand même difficile de finir les courses.

 

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Dico du Biathlon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

 

 

pub

 

pub

 

Cette saison aura été compliquée jusqu’au bout ?

Ce n’est pas une saison compliquée jusqu’à mi janvier, c’était une bonne saison. Je termine sixième du classement général de la Coupe du Monde, c’est sûr c’est moins bien que les autres années. Mais c’est surtout cette fin de saison qui a été difficile physiquement. A partir des JO, j’ai été vraiment fatigué et puis ça cela ne s’est pas arrangé. J’ai enchainé les week-ends de Coupe du Monde, aujourd’hui, c’est le final. Je suis content que la saison se termine parce que ce n’est pas facile physiquement.

 

Jason Lamy Chappuis a longuement répondu aux demandes des plus jeunes.

Jason Lamy Chappuis a longuement répondu aux demandes des plus jeunes.

Le niveau international a aussi beaucoup augmenté ?

C’est vrai que l’Allemagne et la Norvège ont été assez impressionnants cette saison. Ils ont une équipe dans laquelle ils sont 5 ou 6 à pouvoir gagner des Coupes du Monde. Le niveau est très resserré et la moindre erreur… au lieu d’être sur le podium, tu es 6ème, 7ème ou 10ème.

 

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Dico du Biathlon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

 

 

pub

 

pub

 

Vous avez digéré les JO ?

C’est sûr que c’est une grosse déception sur le coup parce que, tu t’entraines quatre années pour arriver sur le podium, et ce n’est pas passé loin. Ce n’est pas facile mais ce n’est pas la grosse déception de ma carrière parce que j’ai eu tellement de belles compétitions avant. 7ème au JO c’est décevant par rapport à ce que j’ai fait avant, mais c’était quand même une saison pleine d’émotions et de rebondissements. C’est sûr que, physiquement, j’étais un peu moins bien. Il va donc falloir réfléchir à ce que l’on a fait de bien et de moins bien et puis repartir pour l’année prochaine avec les crocs.

Jason Lamy Chappuis à Sochi (photo Agence Zoom).

Jason Lamy Chappuis à Sochi (photo Agence Zoom).

Comment allez-vous vous remobiliser pour l’année prochaine ?

Je dois faire une bonne coupure je pense. Je vais réattaquer mes cours d’avion à l’aéroclub, penser à autre chose que le ski et revenir au mois de juin avec encore beaucoup d’envie pour ces championnats du monde. Nous avons trois titres de champion du monde à défendre l’année prochaine en février, il y a encore de belles choses à faire.

 

Les Jeux Olympiques, le fait d’être porte-drapeau, la pression des médias, ça a été le moment le plus difficile de votre carrière à gérer ?

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Dico du Biathlon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

 

 

pub

 

pub

 

Cela a été un moment des plus difficile à gérer parce que j’ai eu une carrière ou, chaque année, je progressais petit à petit, je réussissais tous mes objectifs. Et c’est vrai que cette saison, j’étais un tout petit peu moins bien dès le début de saison, cela a été difficile de se justifier. Pourquoi j’étais cinquième ou sixième en coupe du Monde et pas tout le temps sur les podiums ? Est ce que j’allais encore être en confiance ? Et du coup je pense que intérieurement, je me suis mis la pression pour essayer de faire quelque chose aux Jeux et ce n’est pas passé… Les JO ont été à l’image de ma saison, c’est passé un tout petit peu à côté mais pas loin. Il manque ce petit truc physiquement, je n’avais pas la fraicheur pour aller devant.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Dico du Biathlon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski nordique

10:34. Il y a quelques heures, l’Allemand Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), a donné une longue interview au média italien Corriere...

Ski nordique

Face à la présence d'officiels russes et biélorusses aux réunions automnales de la FIS, la Norvège a fait le choix de boycotter l'événement.

Combiné nordique

14:18. Il est imbattable. Vainqueur des deux compétitions OPA Cup d’Oberstdorf (Allemagne) il y a quelques semaines puis de la première disputée à Villach...

Combiné nordique

16:49. Et de trois pour le Jurassien Marco Heinis ! Déjà vainqueur il y a quelques semaines des deux manches de l’OPA Cup de...

Ski nordique

7:01. Vendredi, après un sommet de deux jours organisé à Oslo (Norvège), les comités olympiques et paralympiques ainsi que les fédérations sportives des pays...

Ski nordique

6:34. Quatre ans après l’édition des Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver organisés conjointement par la Suisse et la France entre Lausanne et Les...

Ski nordique

Selon le Français Michel Vion, secrétaire général de la FIS, le retour des Russes en compétitions internationales pourrait intervenir avant la fin de l'année...

Ski nordique

6:28. Les compétitions internationales estivales de saut à ski et de combiné nordique se poursuivent cette semaine. En saut spécial, les Français Alessandro Batby,...