Jason Lamy Chappuis : J’ai hâte de tester la Penalty race à Lillehammer »

Après une entame en demi-teinte lors du week-end d’ouverture de la coupe du monde à Kuusamo, Jason Lamy Chappuis fait, sur son site,un premier point, et annonce la couleur pour les épreuves de Lillehammer…


« C’est vrai que je suis déçu par mes résultats, notamment ceux de vendredi, même si c’est allé un peu mieux le lendemain. Mais ce n’est pas la catastrophe pour autant, il faut relativiser. Surtout par rapport aux autres coureurs qui étaient comme moi considérés comme favoris », écrit-il.
Alors qu’il abordait le premier saut sur le tremplin de Kuusamo plein de confiance, Lamy Chappuis a souffert comme d’autres, de la météo capricieuse : « Les conditions étaient difficiles, changeantes, c’est vrai… mais mes sauts n’ont pas été top eux non plus. J’ai eu du retard dans mes poussées, j’étais moins relâché, mois rapide… Ça se joue au 1/10e de seconde, d’accord, mais ce tout petit retard fait que je poussais dans le vide… Cela dit, on a fait le point avec Etienne Gouy, le chef d’équipe, et finalement, le bilan est positif pour le collectif. Si chacun d’entre nous est un peu meilleur au tremplin, tout le monde sera mieux classé que ce week-end. D’ailleurs, c’est dans ce sens qu’on a travaillé les « spécifiques saut » en musculation ces jours, on fait aussi des étirements, de la visualisation…»

Il ne cogite pas pour autant et se tourne vers l’épreuve suivante en Norvège et la nouveauté du week-end : « Mais il faut déjà penser à l’étape suivante, Lillehammer, en Norvège, un endroit que j’aime beaucoup aussi. Apparemment, les conditions ne sont pas très bonnes là-bas non plus (pluie et vent), et il n’était pas possible de sauter avant les entraînements officiels. On n’a donc pas fait un mauvais choix de revenir à la maison dimanche, au soleil et en famille… même si c’est très étrange d’avoir eu à rechausser les skis-roues mardi et mercredi ! J’ai hâte d’y être, car on va enfin tester « pour de vrai » le nouveau format de la Penalty Race samedi. Je trouve cette épreuve très intéressante, car très tactique. La course de fond devrait se dérouler en groupe, c’est une formule qui me convient bien. Ce nouveau format va apporter de la diversité et attiser la curiosité pour notre discipline. Pour la Penalty race, on sautera sur le HS 100, puis sur le HS 138 pour la Gundersen de dimanche, et la boucle de fond de 2,5 km se fera comme d’habitude à quelques kilomètres du tremplin, à Sjusjøen. L’équipe sera la même qu’à Kuusamo, car Wilfried reste avec nous jusqu’à la fin de la 1ère période (Seefeld). En tout cas, l’ambiance est toujours aussi bonne. »


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade