Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Jason Lamy Chappuis a été le meilleur sauteur du jour.

Jason Lamy Chappuis : « Je me sens toujours compétitif »

Après des Jeux olympiques 2014 délicats et une saison compliquée, Jason Lamy Chappuis a annoncé au début du mois son envie de continuer sa carrière. Le Jurassien de 28 ans s’est confié à nos confrères de la FIS. 

 

Jason, la rumeur d’un éventuel arrêt de votre carrière a circulé après votre dernière saison. Et finalement, vous voilà reparti pour un nouvel hiver. Qu’elles ont été vos motivations pour poursuivre le combiné nordique ?

La saison dernière a été difficile, surtout à la fin, j’ai donc pris une longue pause en Avril et Mai qui m’a fait du bien. Mais j’ai ensuite penser aux compétitions que j’adore comme l’étape de Chaux Neuve, le Triple à Seefeld et bien sûr les Championnats du Monde à Falun. Je ne me sentais pas à mon niveau normal l’hiver dernier et je suis toujours désireux d’améliorer et de concourir à mon meilleur niveau !

L'article continue sous la publicité
pub

 

Avec le combiné nordique Triple, il y a un nouveau titre à prendre dans la discipline maintenant. Est-ce là un objectif ? 

Oui, c’est un de mes objectifs de la saison à venir ! Le combiné nordique Triple devient un grand événement et je suis impatient d’y participer à Seefeld ! Gagner là-bas le dimanche serait une grande réussite!

Porte-drapeau de la délégation tricolore, Lamy Chappuis a vécu des Jeux délicats.

Porte-drapeau de la délégation tricolore, Lamy Chappuis a vécu des Jeux délicats.

 

Vous avez participé à la présentation des équipes de la Fédération Française de Ski à Paris avec beaucoup de demandes d’interviews…

Oui, nous avons eu une présentation importante avec toutes les disciplines de la fédération française de ski. C’est une habitude de rencontrer tous les sponsors et les médias avant le début de saison. Même le ministre des Sports français était là ! Il y a toujours beaucoup d’attention des médias, ce qui est bien sûr très bon pour nous! Nous commençons généralement par une présentation de tous les athlètes de la Coupe du monde et puis continuons avec les interviews. J’ai eu une longue liste d’entretiens mais pas autant que Martin Fourcade !

L'article continue sous la publicité
pub

 

Ce serait un rêve de voler pour une grande compagnie aérienne

 

A Paris justement, vous avez dit que selon la façon dont les Championnats du Monde à Falun se déroulerait, ce pourrait être votre dernière saison en combiné nordique. Envisagez-vous de quitter complètement ou peut-être seulement de prendre une pause ? 

Je ne sais pas encore exactement. Ce pourrait être ma dernière saison, oui. Je pense qu’il s’agit de trouver de nouveaux objectifs et pour le moment je me sens toujours compétitif en particulier dans les grands événements. Je suppose que nous allons voir ça au printemps prochain…

 

L'article continue sous la publicité
pub

Dans le cas où vous arrêteriez, quel est votre plan pour l’avenir ? Une carrière dans l’aviation ? 

Exactement ! Je voudrais retourner à l’école pour obtenir une licence de pilote de ligne. Ce serait un rêve de voler pour une grande compagnie aérienne.

Jason Lamy Chappuis sacré champion du monde en 2013.

Jason Lamy Chappuis sacré champion du monde en 2013.

 

Après les Jeux olympiques, l’équipe de France se tourne maintenant vers les Championnats du Monde à Falun. Vous y serez en tant que champion en titre en individuel comme en relais. Pensez-vous que c’est en fait plus difficile de défendre un titre, en particulier dans l’épreuve par équipe dans laquelle quatre personnes doivent être dans un grand jour, que de gagner la première fois? 

C’est définitivement plus difficile quand vous êtes l’équipe à battre : vous avez plus d’attention et les gens attendent de vous de gagner de nouveau. Mais ce n’est pas si simple. Tout s’est bien passé pour nous dans le Val di Fiemme en 2013 et nous allons tout donner pour faire la même chose mais surtout dans l’épreuve par équipe.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Avec les Championnats du Monde qui aura lieu en Suède, un pays sans ses propres athlètes de combiné nordique, pensez-vous que c’est aussi une chance extraordinaire de sensibiliser et d’enthousiasmer pour la discipline? 

Je l’espère vraiment! Je me souviens de mes premiers championnats du monde juniors à Solleftea. Nous avions une atmosphère agréable pour le combiné nordique. Mais il semble que depuis, ils n’ont pas réussi à développer le saut et le combiné. J’espère donc vraiment que Falun 2015 suscitera l’enthousiasme pour notre discipline et que les jeunes enfants voudront faire Combiné Nordique!

source : FIS Nordic combined –

Photo : Agence Zoom et Nordic magazine –

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Combiné nordique

La Fédération internationale de ski a annoncé cinq premières étapes de la prochaine coupe du monde de combiné nordique.

Ski de fond

Calendrier de la Visma Ski Classics modifié, mesures sanitaires, froid polaire... Le Bornandin Théo Deswazière raconte son hiver.

Combiné nordique

Tous les jours, Nordic Magazine retrace la saison 2020/2021 des combinés français à travers 10 clichés. Ce dimanche, l'hiver du Jurassien Laurent Muhlethaler est...

Combiné nordique

14:14. A 34 ans, Magnus Krog a décidé de mettre fin à sa carrière. On ne le verra donc plus en coupe du monde...

Ski de fond

À seulement 20 ans, William Poromaa est l'un des fondeurs les plus prometteurs du circuit mondial. Nordic Magazine est parti à la rencontre du...

Ski nordique

17:03. L’interdiction d’utiliser du fluor pour farter les skis des fondeurs, sauteurs et biathlètes se précise. Alors que ces produits auraient dû être interdits...

Biathlon

L'hiver 2020/2021 de la Jurassienne Caroline Colombo n'a pas été de tout repos. Marquée par un gros passage à vide en milieu de saison,...

Saut à ski

Le sauteur de l'US Ventron a annoncé raccrocher les skis. Pour Nordic Magazine, il revient sur sa carrière et évoque sa passion pour un...