Jason Lamy Chappuis : « Les challenges sont mon carburant »

COMBINE – Sorti de sa retraite sportive pour tenter de vivre ses quatrièmes Jeux olympiques à Pyeongchang, le médaillé d’or de Vancouver 2010 rêve de finir sa carrière avec une médaille collective. Il s’est longuement entretenu avec Nordic Magazine dont il fait la couverture du numéro 24. Extraits…

 

  • Deux ans après l’annonce de votre retraite, vous voilà au pied de votre dernier grand défi sportif. Comment avez-vous vécu ces derniers mois de préparation et votre retour en équipe de France ?

Beaucoup de choses ont changé, la première c’est que je suis revenu à Bois d’Amont. J’ai enchaîné tout de suite après l’école (de pilotage à Southsampton, NDLR) avec le premier stage en équipe de France. Les premières séances de muscu ont fait super mal, le premier mois a été très dur ! J’avais l’impression de partir de très loin mais le plaisir de retrouver le groupe, les anciens mais aussi ceux que j’ai appris à connaître, m’a aidé à me mettre en route. Depuis mai, j’ai bien progressé et je sens que ça va de mieux en mieux. Je n’avais jamais eu une progression aussi rapide en fait ! C’est très bon pour la confiance d’un athlète. Mais honnêtement, je ne pensais pas que ça allait être aussi dur de revenir et je me suis demandé si je réussirais à retrouver un bon niveau. Cet été m’a montré que j’étais sur la bonne voie.

 

 

  • En annonçant votre retraite, vous n’aviez pas mis de côté cette opportunité de revenir pour les Jeux dans le cas d’une situation optimale… Heureux d’avoir pu relever ce premier challenge ?

Oui car ce n’était pas gagné. Il y a deux ans, il y avait de la fatigue, de la lassitude, j’avais vraiment envie de couper et de partir dans l’aviation en me fixant un autre challenge. Le calendrier s’est bien goupillé : j’ai pu terminer ma formation à 10 mois des Jeux. Je me suis dit qu’il serait possible de tenter ma chance.

 

 

  • Y-a-t-il eu un moment déclic pour valider ce choix ?

Non pas vraiment. C’est venu petit à petit. Mon rôle de consultant chez Eurosport m’a permis de rester dans l’univers du combiné cet hiver ; les mondiaux de Lahti m’ont rappelé à quel point les grands événements peuvent donner envie. Lors des Jeux de Rio 2016, j’ai vu la cérémonie d’ouverture et quelques épreuves de natation et cyclisme sur route. Vivre ces moments avec le club France, dans cette ambiance unique d’équipe de France olympique avec tous les athlètes présents m’a titillé.

 

  • Cette magie olympique s’est rappelée à vous en fait !

Oui ! Derrière les Jeux olympiques, les anneaux, il y aussi des messages de paix entre les peuples, de rapprochement entre les athlètes de nombreux pays. On vit des moments incroyables, forts et magiques lors de cet événement.

 

….

La suite de ce long entretien est à retrouver dans Nordic Magazine #24 disponible dans près de 150 points de distribution.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.