Jason Lamy Chappuis : « On espère tous vous faire de nombreuses surprises »

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

A J-1 du lancement de cette nouvelle saison de coupe du monde de combiné nordique à Kuusamo, au nord de la Finlande, le numéro un mondial des deux dernières saisons livre ses impressions sur son site.


« Il va falloir se mettre tout de suite dans le bain, dès le pocket jump d’aujourd’hui car aucun retard ne sera permis… Je n’ai que 8 sauts sur neige en ce début de saison, 6 faits lundi sur un HS80 pas très loin d’ici, et 2 faits hier sur le H142 de Kuusamo. Mais bon, tout le monde en est au même point (sauf peut-être les Américains, qui m’ont dit avoir plus sauté, car ils ont eu de la neige chez eux), donc pas de quoi trop s’inquiéter. Je félicite d’ailleurs Wilfried à ce sujet, qui a été sélectionné pour le Nordic Opening, car il s’est très bien débrouillé hier pour son baptême à Kuusamo ! », raconte le Bois d’Amonier.

Comme il nous confiait dans un récent entretien, le combiné de la station des Rousses son plaisir de débuter la saison sur le plus grand tremplin du circuit. Quant à la piste de fond, « elle a très bien été préparée. Elle est 100% en neige artificielle car il n’en tombe jamais assez ici pour faire un “fond” très épais. Le parcours est le même que l’an dernier et on a déjà pu le tester depuis notre arrivée. Nous avons fait des exercices d’intensité et nous devons faire les essais de glisse ce soir, après le pocket jump.»

Côté coupe du monde, Flying-Jason sait que cette « nouvelle saison ne présente pas les mêmes enjeux que les 3 dernières, mais elle est aussi importante que les autres. Elle sera peut-être même plus difficile… car le niveau global est vraiment très haut désormais. On n’est plus 3 favoris à chaque départ et les autres derrière. On est au moins une bonne dizaine à pouvoir gagner. Alors ça promet de belles courses, très intéressantes, d’autant que les formats de course ont été diversifiés. Et ça, c’est positif pour tout le monde. En tout cas, il est logique d’inclure François, Sébastien et Maxime dans ces coureurs capables d’exploits cette saison. Ils m’ont tous déjà battu depuis la saison dernière et ils ont tous amélioré leurs points faibles respectifs. Le travail collectif qu’on a mis e place depuis Vancouver a donné de beaux fruits ! Et puis on a la chance d’avoir un nouveau technicien pour les skis de saut, Cyril Thévenard, le frère du traileur Xavier Thévenard. Il viendra aussi épauler Adrien et Mickaël sur les skis de fond… Alors on espère tous vous faire de très bonnes surprises cette année ! »