Jason Lamy Chappuis, porte drapeau à l’unanimité

Quatre ans après Vincent Defrasne à Vancouver, c’est un autre Franc-Comtois, Jason Lamy Chappuis, qui a été nommé porte-drapeau pour Jeux olympiques de Sochi. Un choix qui fait l’unanimité.

 

Le verdict est tombé à l’issue de la cérémonie de présentation des équipes de France de ski dans l’amphithéâtre du Comité national olympique et sportif français. Jason Lamy Chappuis a été nommé porte-drapeau de la délégation française pour les Jeux olympiques d’hiver de Sochi (7 au 23 février). Il devance ainsi, dans le choix des sportifs et des membres du CNOSF, les autres sérieux prétendants Ophélie David et Brian Joubert.

« C’est une sensation exceptionnelle, ça va être incroyable de faire la cérémonie d’ouverture avec ce drapeau dans les mains, savourait le seul champion olympique français en lice pour cette olympiade russe. C’est une grande fierté pour moi et je pense aussi à mes collègues Brian Joubert et Ophélie David le méritaient presque autant que moi. Au niveau d’une carrière, c’est quelque chose qui compte énormément à mes yeux ; ça me tient à coeur d’avoir le leadership de cette belle équipe olympique et de se sentir soutenu par l’ensemble des athlètes ».

Dès la nouvelle connue, le Bois d’Amonier qui avait été déjà bien sollicité le matin avec les médias (dont Nordic magazine), est tombé dans un phénoménal tourbillon médiatique enchaînant les directs pour toutes les télés et radios nationales. Un événement salué par le coach historique de Jason Lamy Chappuis, Nicolas Michaud, aujourd’hui directeur du nordique tricolore : « C’est génial. J’ai beaucoup travaillé avec lui, suivi toute sa carrière, c’est vraiment un truc particulier de vivre ça aujourd’hui. Il va prendre ce rôle très au sérieux, supporté tout le monde, mettre de l’enthousiasme dans les troupes. Ça va lui mettre la pression mais il sait la canaliser… et il aime se mettre en danger. »

 

 Un leader naturel toujours là quand on en a besoin

 

Homme de défi, le Jurassien quadruple champion du monde partira à Sochi avec l’envie de décrocher un nouveau titre en individuel comme en relais. Ses collègues du combiné nordique sont conscients d’avoir dans leurs rangs un ambassadeur qui fait l’unanimité au sein du staff tricolore comme dans les rangs des sportifs : « Il le mérite totalement. C’est un leader naturel qui est toujours là quand on a besoin de lui. C’est génial aussi pour notre sport », saluait, ému, son copain double champion du  monde Sébastien Lacroix.

Après cette journée de folie à Paris, Jason s’est envolé avec le staff du combiné en Corse pour un stage d’une semaine. Histoire de faire le plein de soleil et de laisser le soufflé médiatique retombé un peu… avant le début de la saison en Scandinavie.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.