Jean-Guillaume Béatrix : « je suis content de là où je me trouve »

BIATHLON – Jean-Guillaume Béatrix souligne l’importance que revêtent des courses comme celles organisées ce week-end à Arçon.

 

Quel bilan faites-vous de cette première journée à Arçon ?

Cela s’est passé mieux que ce que je pensais. Je suis assez content parce que nous n’arrivons pas forcément au top de la forme sur ces événements et, malgré tout, cela tient à cœur de faire des bonnes courses, parce que ce sont quand même des tests. Et puis, c’est ce qui permet de s’étalonner avant l’hiver. Des événements comme ce week-end, il n’y en a pas cinquante, donc c’est tout le temps très important.

 

Vous avez bien récupéré du stage effectué à Oberhof ?

Pas totalement. Ce qui est fatigant, en plus des entraînements, c’est le trajet. Et Oberhof, ce n’est pas tout à côté, nous avons fait six ou sept heures de bus avant-hier. Ce n’est pas forcément le top pour préparer une course, mais je suis quand même content. Et la récupération se fera à partir de lundi, après les courses.

 

Vos sensations ont été quand même bonnes ?

C’est sur la bonne voie. Si cela avait été un événement important, je n’aurais pas pu dire que c’était réussi, mais à un mois et demi des premières courses, je suis content de là où je me trouve aujourd’hui.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.