Jeux olympiques 2026 : les biathlètes italiens motivés

BIATHLON - Milan-Cortina d'Ampezzo organiseront les Jeux olympiques de 2026. Dès lors, les biathlètes italiens rêvent de les disputer... à l'exception de Dorothea Wierer qui ne se voit pas prolonger sa carrière aussi longtemps.
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

BIATHLON – Milan-Cortina d’Ampezzo organiseront les Jeux olympiques de 2026. Dès lors, les biathlètes italiens rêvent de les disputer… à l’exception de Dorothea Wierer qui ne se voit pas prolonger sa carrière aussi longtemps.

 

Lundi 24 juin, les Jeux olympiques d’hiver 2026 ont été attribués à la candidature italienne de Milan-Cortina d’Ampezzo, lors de la session du Comité international olympique. En Italie, cette victoire a été largement commentée. Elle a aussi suscité un réel engouement dans les rangs des biathlètes de la Squadra azzurra.

Interrogé par nos confrères de fondoitalia.it, Lisa Vittozzi a ainsi déclaré : « Ce sera pour moi l’occasion de poursuivre ma carrière jusqu’en 2026. » Une motivation supplémentaire pour celle qui a bataillé jusqu’à la fin de la dernière saison pour obtenir le Gros globe de cristal.

 

D’autres étapes avant

« Disputer des Jeux olympiques dans son pays est le rêve de chaque athlète, enchaîne Dominik Windisch, tout récent champion du monde de la mass-start devant le Français Antonin Guigonnat. Mon objectif pourrait être de clore ma carrière à cette occasion. Ce serait le top. Mais je sais qu’en sept ans, beaucoup de choses peuvent se passer (…). » Il aura alors 36 ans. Il lui faudra donc tenir, tant sur le plan physique qu’en résistant aux assauts des nouvelles générations. La relève voudra sans aucun doute se faire une place sur la ligne de départ des épreuves, confie-t-il.

En outre, avant ce grand rendez-vous, d’autres échéances attendent la caravane des nordiques. « Comme je l’ai dit, je me concentre déjà sur les championnats du monde de l’année prochaine, puis nous devrons  penser aux Jeux de 2022. Ensuite, je pourrai songer à 2026 », énumère Lukas Hofer. Avant d’ajouter : « Me connaissant, je suis sûr que je ferai tout pour être là. »

A Sochi, en 2014, il avait décroché la médaille de bronze dans l’épreuve du relais mixte (2 × 6 + 2 × 7,5 km), en compagnie de Karin Oberhofer, Dominik Windisch et Dorothea Wierer [à retrouver dans une longue interview dans le n°1 de Biathlon Magazine].

 

Sans Dorothea Wierer sur la piste

La numéro un mondiale de la coupe du monde de biathlon l’hiver dernier est tout aussi enthousiaste, même si, dit-elle à TGR Bolzano, elle ne participera pas à ces JO de Milan-Cortina d’Ampezzo. En tout cas, pas carabine dans le dos. «  Je vivrai cet événement d’une autre manière, peut-être dans un rôle différent, mais pour Anterselva, c’est une occasion unique », a déclaré Dorothea Wierer.

 

Photo : Nordic Focus Photo Agency

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.